Lors de la canicule de l'année dernière, durant la dernière semaine de juillet, 28% des salariés belges du secteur privé ont pris des vacances. Ce même pourcentage revient chaque année après analyse par ACERTA, quelles que soient les conditions météorologiques. Mais, si les températures maximales sont dépassées, les employeurs doivent prendre certaines mesures.

Après une analyse de risques, l'employeur détermine de quelles mesures concrètes il s'agit. Il s'agit entre autres de :

  • la diminution de la charge physique de travail ou de la durée d'exposition à la chaleur en adaptant les méthodes de travail
  • protéger les travailleurs exposés au rayonnement direct du soleil au moyen de volets, écrans, tentures, vêtements, ...
  • la ventilation artificielle prévue sur le lieu de travail
  • fournir des boissons rafraîchissantes gratuites aux travailleurs

Si la chaleur demeure et que les mesures susmentionnées s'avèrent impossibles ou insuffisantes, un régime de présence limitée ainsi que des temps de repos doivent être mis en place, ceci selon le secteur dans lequel on travaille.