L'immobilier reste moins cher dans le Hainaut, malgré une augmentation des prix en 2018

20/02/19 à 10:09 - Mise à jour à 10:08

Source: Belga

Si le Hainaut est resté le moins cher en Belgique en termes de prix de maisons en 2018, le prix moyen a toutefois connu une augmentation de 6,2 % pendant l'exercice, selon la Compagnie des notaires du Hainaut-Oriental.

L'immobilier reste moins cher dans le Hainaut, malgré une augmentation des prix en 2018

© Belgaimage

Le Hainaut reste la province la moins chère en Belgique pour l'achat d'une maison. Dans leur analyse de l'évolution de l'immobilier l'an dernier, les notaires hainuyers constatent toutefois une augmentation importante de leur prix, de l'ordre de 6,2 %.

"La tendance est linéaire sur les dernières années", a indiqué Sylvain Bavier, notaire à La Louvière. "On doit plutôt parler d'une augmentation de 3 à 4%, en tenant compte d'une inflation de 3% aujourd'hui." L'augmentation était de 2,9% en 2015, 0,5% en 216 et 0,7% en 2017.

A titre de comparaison, le prix d'une maison en Flandre et en Wallonie est en moyenne respectivement de 3,8% et 3,7% plus élevé qu'en 2017. A Bruxelles, la hausse est de quelque 5%.

Le Hainaut enregistre en 2018 le prix le plus faible du pays pour une maison. Le prix moyen dépasse toutefois pour la première fois la barre des 150.000 euros, à 153.890 euros. Un montant inférieur de 18,7% par rapport à la moyenne wallonne, de 66% comparativement à Bruxelles, de 44,5% à la moyenne flamande et de 38,8% à celle de la Belgique.

Le prix moyen à travers le pays s'élève à 251.584 euros. Au niveau des provinces, il varie de 452.721 euros en Région de Bruxelles-Capitale à 153.890 euros en Hainaut. Pour la Wallonie, on notera encore que le prix moyen pour une maison en province de Namur était de 192.783 euros en 2018 (+2,9%), de 181.582 euros en province de Liège (+4%), de 323.304 euros en Brabant Wallon (+2,5%) et de 193.779 euros dans le Luxembourg, qui affiche une stabilité par rapport à 2017.

Dans la région de Charleroi, le prix moyen d'une maison était de 142.428 euros, ce qui représente une hausse de 6% par rapport à 2017 et une baisse de 7,4% par rapport à la moyenne provinciale. Avec des prix inférieurs à 131.000 euros, Farciennes, Châtelet et Charleroi présentaient les prix les plus bas de l'arrondissement, où les prix les plus chers étaient pratiqués à Gerpinnes, Les Bons Villers, Seneffe et Pont-à-Celles avec une moyenne supérieure aux 200.000 euros. Pont-à-Celles a également enregistré la plus forte croissance (+ 25.000 euros, soit +14,9%).

L'arrondissement de Mons présente, quant à lui, le prix moyen le plus bas de la province avec 134.037 euros. Les maisons à Dour, Colfontaine, Quaregnon, Frameries et Boussu étaient les moins chères, avec des prix entre 111.000 et 121.000 euros. Celles de Jurbise et de Lens étaient les plus coûteuses de l'arrondissement avec des prix moyens de 235.063 et de 184.462 euros. La plus forte croissance est enregistrée à Quiévrain (+26.000 euros, soit +26,3%).

Au chapitre des appartements, le prix moyen a augmenté l'an dernier dans les trois régions (+9,6% en Flandre, +11,6% à Bruxelles, +9,1% en Wallonie). Dans les provinces wallonnes, il était de 174.410 euros (+0,5%). Le Hainaut affichait une augmentation de 3%, à 138.143 euros. L'arrondissement de Mouscron proposait le prix le plus élevé (170.192 euros). Le prix le plus bas était à Charleroi (123.938 euros). La moyenne dans celui de Mons était de 147.709 euros.