En Wallonie, l'augmentation du prix moyen d'un appartement (+ 25%, de 115.000 à 144.000 euros sur huit ans) reste comparable à celle enregistrée en Flandre. Mais au nord du pays, les montants négociés sont passés de 150.000 à 185.000 euros.

Mais alors que les prix wallons les plus bas ont augmenté de 21% (stagnant toujours autour de 72.500 euros hors frais), sur le segment des 10% des biens les plus chers, la hausse atteint 25% en moyenne, pour franchir la barre des 250.000 euros hors frais.

Même constat du côté des maisons, dont le prix moyen a augmenté de 16% pour atteindre 162.000 euros. La hausse atteint 20% sur le segment le plus cher (327.000 euros) alors qu'elle ne dépasse pas 7% pour les moins chères.

Les prix des maisons varient également fortement selon les régions, à 260.000 euros en moyenne (+37%) à Liège, 380.000 euros à Namur (+20%) et 197.000 euros à Charleroi (+16%). Quant aux appartements, les plus fortes progressions concernent Tournai (+41% à 265.000 euros) et Namur (+32% à 270.000 euros), et les plus faibles Charleroi (+5% à 152.000 euros) et Mons (+4% à 192.000 euros).

À Bruxelles, la hausse des prix des appartements dans le segment inférieur a suivi le rythme de la hausse du prix moyen (+24%), pour se négocier autour de 200.000 euros hors frais. L'appartement de standing a relativement le moins augmenté (+20% à 375.000 euros). Pour les maisons, la hausse dans le segment bon marché (+15%) est moins marquée que sur le haut de gamme (+17% à 800.000 euros hors frais).