Le marché immobilier belge continue d'avoir le vent en poupe. Les chiffres de la Fédération du Notariat (Fednot) le prouvent clairement. Le troisième trimestre 2019 est le meilleur troisième trimestre en termes de nombre de transactions immobilières depuis le début de ce baromètre en 2007. Par rapport au troisième trimestre 2018, le nombre de transactions a augmenté de 4,3% en Belgique. Cette hausse se marque dans les 3 régions mais avec une intensité différente : + 5,4% en Flandre, +7,6% à Bruxelles et +1,7% en Wallonie.

Si l'on compare les neuf premiers mois de l'année 2019 à ceux de l'année 2018, le nombre de transactions immobilières enregistrées a augmenté de +6,6% sur l'ensemble du pays. En prenant cette même comparaison, c'est dans le Brabant wallon que la hausse de l'activité est la plus importante de tout le pays : +13,8%.

Une maison en Hainaut coûte en moyenne 39,2% moins cher qu'en Belgique

Le prix moyen d'une maison en Belgique durant les 9 premiers mois de 2019 s'élève à 259.725 euros. En comparant les neuf premiers mois de 2019 et l'ensemble de l'année 2014, le prix moyen d'une maison en Belgique a augmenté en cinq ans de 14,5%, soit une hausse de 33.000 euros. En tenant compte de l'inflation sur la même période, c'est-à-dire 8,3%, la hausse réelle du prix des maisons est donc de +6,2%.

Comparé à l'année 2018, Bruxelles affiche la hausse la plus importante du prix moyen : +4,5%. La Wallonie se trouve en deuxième position avec une hausse de +3,9%, et la Flandre connait la hausse la plus faible, avec + 2,8%. Avec un prix moyen de 196.713 euros, la Wallonie possède le prix moyen le plus bas des 3 Régions. Le prix moyen d'une maison wallonne est 24,3% moins élevé que le prix moyen en Belgique.

Pour la première fois, le prix moyen d'une maison en province de Luxembourg et de Namur dépasse les 200.000 euros sur les neuf premiers mois de l'année. Le Hainaut et la province de Liège restent les deux seules provinces belges avec un prix moyen inférieur à 200.000 euros. En termes de nombre de transactions, ces deux provinces sont toutefois les plus importantes en Wallonie. Avec un prix moyen de 157.969 euros, le Hainaut affiche un prix moyen inférieur de -39,2% à la moyenne nationale.

Le prix moyen d'un appartement à Bruxelles dépasse pour la première fois la barre des 250.000 euros

Le prix moyen d'un appartement en Belgique sur les 9 premiers mois de 2019 s'élève à 228.356 euros. Il s'agit d'une hausse de 3,7% par rapport à l'ensemble de 2018, ce qui constitue la plus haute hausse depuis 5 ans. Un appartement coûte en moyenne cette année 28.000 euros de plus qu'il y a 5 ans. Cette hausse doit être relativisée avec l'inflation. La hausse réelle du prix des appartements est de 5,9% sur cinq ans.

Pour la première fois, le prix moyen d'un appartement à Bruxelles dépasse la barre des 250.000 euros : 253.503 euros. Par rapport à l'année 2018, cela représente une augmentation de +5,5%, ce qui est la plus forte hausse des différentes régions. Du côté wallon, le prix moyen n'a augmenté que de +1,1% par rapport à 2018.

En 5 ans, le prix moyen d'un appartement a augmenté de 36.000 euros en Brabant wallon et de 25.000 euros en province du Luxembourg. Avec Bruxelles, il s'agit des plus fortes hausses du pays. A l'inverse, avec une augmentation de +4,1% du prix moyen, soit 5.500 euros, le Hainaut affiche la plus faible croissance de tout le pays. Une augmentation qui est inférieure à l'inflation sur la même période, +8,3%. Si l'on compare avec l'année 2018, le prix moyen des neufs premiers mois de 2019 en Hainaut et en province de Liège reste stable.

Wallonie et Bruxelles, des marchés qui se différencient

Si on regarde l'évolution des prix des différents types de biens, on peut constater des différences entre Bruxelles et la Wallonie. A Bruxelles, le prix moyen des appartements augmente plus fort sur les 5 dernières années que le prix moyen des maisons. La Wallonie connait une réalité inverse puisque le prix moyen des maisons y a plus augmenté en 5 ans que le prix moyen des appartements. La différence de prix entre un appartement et une maison se réduit donc à Bruxelles, alors qu'il augmente encore en Wallonie.

Source: Baromètre des notaires 3e trimestre 2019