" Pas question d'investir dans des industries qui font travailler des enfants ". Ou encore " Pas question de mettre mon argent dans un secteur polluant ". Voilà, en résumé, ce qui motive les épargnants à choisir des placements durables. Ils demandent une transition de l'économie vers un monde plus juste. Le secteur financier tente donc de répondre à cette demande de fonds éthiques. D'autant qu'à cause de taux d'intérêt qui ne font plus rêver, les banques peinent à convaincre leurs clients de placer leur argent dans des produits financiers certes plus rémunérateurs qu'un compte d'épargne, mais bien en deçà des attentes. La tâche est ardue. Les institutions bancaires doivent désormais proposer quelque chose de moins conventionnel, de plus responsable.
...