L'UCM (défense des indépendants) vient de publier son quatrième grand baromètre du statut social des indépendants. L'enquête a été réalisée sur un échantillon représentatif de 480 personnes. Et qu'en ressort-il ? Que les indépendants, parce qu'ils se focalisent sur leur entreprise, sont souvent mal informés de leurs droits en matière de sécurité sociale. Il ressort notamment, de ce grand baromètre, qu'en cas de maladie de courte durée, 55 % des sondés ignorent qu'ils disposent depuis peu d'une indemnisation de leur mutuelle, comme les salariés en somme. Et ce, dès le premier jour sous certificat médical de huit jours ou plus.

Concrètement ? Cela signifie que, depuis ce 1er juillet 2019, si un indépendant est reconnu en incapacité de travail durant plus de 7 jours, il va bénéficier d'indemnités de sa mutuelle à partir de la date à laquelle son médecin traitant aura complété et signé le certificat d'incapacité de travail. Sur le site de l'Inami, vous pouvez lire toute la procédure pour déclarer et être reconnu en incapacité de travail comme travailleur indépendant

Le montant des indemnités ?

La mutualité intervient pour un montant journalier forfaitaire de :

  • 37,35 €/jour pour les cohabitants ;
  • 48,71 €/jour pour les isolés ;
  • 60,86 €/jour pour les chefs de famille.

Ces indemnités sont allouées pour tous les jours de la semaine, sauf le dimanche. Elles sont imposables : un précompte professionnel (environ 11 %) est retenu sur vos indemnités.

Plus d'infos sur "Les indépendants méconnaissent leurs droits sociaux ".