Mais cette occasion sera offerte uniquement si l'activité indépendante a déjà été exercée au moins durant les 12 mois qui précèdent le début de la réduction des prestations de travail. De plus, le cumul sera autorisé au maximum pendant 24 mois en cas de réduction d'1/2 et au maximum pendant 60 mois en cas de réduction d'1/5 ou d'1/10.

Auparavant, le cumul était possible uniquement en cas d'interruption complète.

Les travailleurs qui sont actuellement en crédit-temps/interruption de carrière à mi-temps ou d'1/5 ou en congé parental à mi-temps ou d'1/5 sans allocations en raison de l'exercice d'une activité indépendante, peuvent prétendre aux allocations d'interruption à partir du 1er août 2019 pour autant que les conditions d'accès soient réunies, précise l'Office national de l'Emploi.

"Ils doivent, pour ce faire, introduire la partie I du formulaire de demande qui leur est applicable, dûment complétée et signée, dans les deux mois auprès de l'ONEM. Lorsque la partie I du formulaire de demande entièrement complétée et signée est envoyée après ce délai, le droit aux allocations n'est ouvert qu'à partir du jour de son envoi", complète l'Onem.