La dernière valise vient de quitter le tapis roulant de l'aéroport et force est de constater que la vôtre ne fait pas partie de l'arrivage. Vous avertissez immédiatement le service compétent de l'aéroport. Mais quand vous évoquez un dédommagement, on vous rit au nez !

La convention de Montréal

Entrée en vigueur le 28 juin 2004, la convention de Montréal prévoit une indemnisation d'environ 1.200 ? par passager en cas de perte de bagages pendant un vol. L'indemnisation se calcule par personne, mais si vous voyagez en couple et n'avez qu'un seul bagage, elle ne vous sera évidemment attribuée qu'une seule fois.

La convention est d'application mondiale et donc valable que vous partiez ou arriviez d'un aéroport européen ou non européen (vous prenez, par exemple un avion à Moscou à destination de la Pologne). Le bémol, c'est l'obligation, pour vous, de prouver l'existence et l'importance de votre dommage, ce qui est relativement complexe.

Au niveau européen, un règlement est en vigueur depuis le 17 février 2005, indépendamment de la convention de Montréal. Il entend mieux protéger le passager en cas de problèmes survenus lors de son vol (annulation, retard, surréservation, etc), mais ne parle pas de problèmes de bagages.

ATTENTION ! Nous parlons uniquement ici de bagages perdus lors d'un vol en avion. Si vous faites le même voyage en autocar ou en train, vous n'êtes pas protégé. En Belgique, il existe bien une indemnisation pour la perte de bagages lors d'un voyage en train, mais la procédure est si compliquée qu'il est conseillé de souscrire une assurance bagages.

Que faire en pratique ?

Avant d'embarquer à bord de l'avion, vous recevez, pour chaque bagage, un récépissé numéroté à conserver : vous en aurez besoin pour déclarer la disparition de vos valises aux services de l'aéroport.

Pour obtenir la recherche de vos bagages, vous devez faire remplir un PIR (Property irregularity report = compte rendu d'irrégularité) au guichet " Bagages perdus ". Sans ces documents, vous ne pourrez pas obtenir d'indemnisation.

Plus d'infos ? Surfez sur le site de la Direction générale de l'énergie et des transports de la Commission européenne. Cliquez sur le titre en anglais (" Information for passengers ", puis sélectionnez la langue de votre choix).

Une assurance bagages

Vivement conseillée si vous voyagez en train ou en autocar, une bonne assurance bagages peut aussi être intéressante lors d'un voyage par avion malgré la protection apportée par la réglementation internationale. L'indemnité accordée par la compagnie aérienne ne couvre pas toujours la valeur effective des bagages.

CONSEIL Les bonnes assurances bagages couvrent aussi les frais d'achat d'objets de première nécessité, du moins jusqu'à un certain montant. Informez-vous avant de souscrire la vôtre.

La dernière valise vient de quitter le tapis roulant de l'aéroport et force est de constater que la vôtre ne fait pas partie de l'arrivage. Vous avertissez immédiatement le service compétent de l'aéroport. Mais quand vous évoquez un dédommagement, on vous rit au nez ! Entrée en vigueur le 28 juin 2004, la convention de Montréal prévoit une indemnisation d'environ 1.200 ? par passager en cas de perte de bagages pendant un vol. L'indemnisation se calcule par personne, mais si vous voyagez en couple et n'avez qu'un seul bagage, elle ne vous sera évidemment attribuée qu'une seule fois. La convention est d'application mondiale et donc valable que vous partiez ou arriviez d'un aéroport européen ou non européen (vous prenez, par exemple un avion à Moscou à destination de la Pologne). Le bémol, c'est l'obligation, pour vous, de prouver l'existence et l'importance de votre dommage, ce qui est relativement complexe. Au niveau européen, un règlement est en vigueur depuis le 17 février 2005, indépendamment de la convention de Montréal. Il entend mieux protéger le passager en cas de problèmes survenus lors de son vol (annulation, retard, surréservation, etc), mais ne parle pas de problèmes de bagages. ATTENTION ! Nous parlons uniquement ici de bagages perdus lors d'un vol en avion. Si vous faites le même voyage en autocar ou en train, vous n'êtes pas protégé. En Belgique, il existe bien une indemnisation pour la perte de bagages lors d'un voyage en train, mais la procédure est si compliquée qu'il est conseillé de souscrire une assurance bagages. Avant d'embarquer à bord de l'avion, vous recevez, pour chaque bagage, un récépissé numéroté à conserver : vous en aurez besoin pour déclarer la disparition de vos valises aux services de l'aéroport. Pour obtenir la recherche de vos bagages, vous devez faire remplir un PIR (Property irregularity report = compte rendu d'irrégularité) au guichet " Bagages perdus ". Sans ces documents, vous ne pourrez pas obtenir d'indemnisation. Plus d'infos ? Surfez sur le site de la Direction générale de l'énergie et des transports de la Commission européenne. Cliquez sur le titre en anglais (" Information for passengers ", puis sélectionnez la langue de votre choix). Vivement conseillée si vous voyagez en train ou en autocar, une bonne assurance bagages peut aussi être intéressante lors d'un voyage par avion malgré la protection apportée par la réglementation internationale. L'indemnité accordée par la compagnie aérienne ne couvre pas toujours la valeur effective des bagages. CONSEIL Les bonnes assurances bagages couvrent aussi les frais d'achat d'objets de première nécessité, du moins jusqu'à un certain montant. Informez-vous avant de souscrire la vôtre.