Plus de 2,5 millions de Belges pratiquent l'épargne pension. 1.3 million d'entre eux le font via un fonds d'épargne pension et 1,2 million via une assurance épargne pension. Cette année (revenus 2009) vous pouvez déduire 870 euro maximum, ce qui vous fait bénéficier d'une réduction d'impôt de 30 à 40 % (+ impôt communal) selon vos revenus professionnels. Concrètement, cela veut dire que vous épargnez entre 261 euro minimum et 348 euro maximum d'impôt. Pour vraiment profiter de cet avantage fiscal, vous devez bien entendu payer des impôts. Si vous déduisez les primes versées pour votre fonds d'épargne pension ou votre assurance épargne pension, vous payerez en principe 10 % à votre soixantième anniversaire, ce qui est encore raisonnable.

Fonds ou assurance ?

Rappelons brièvement la différence entre une épargne pension via un fonds ou via une assurance. Si vous avez opté pour une assurance épargne pension, vous êtes assuré d'un rendement garanti qui oscille actuellement entre 2,50 % et 3,25 % par an. Ce rendement garanti se complète d'une participation bénéficiaire (ou bonus) qui varie d'une année à l'autre puisqu'elle dépend des prestations du fonds sous-jacent.

Si vous avez préféré investir dans un fonds d'épargne pension, vous n'avez aucune garantie de rendement, ni même celle de voir se maintenir le capital investi, la plupart de ces fonds investissant jusque 70 % en actions.

Bourse et fonds d'épargne pension

Les fonds d'épargne pension investissent surtout dans les grandes actions européennes. Pour analyser le lien entre bourse et fonds d'épargne pension, nous devons nous référer au DJ Euro Stoxx 50, l'indice boursier qui rassemble les 50 plus grandes entreprises cotées en bourse de la zone euro.

Bourse en baisse en 2008

Si la mauvaise année boursière de 2008 reste gravée dans nos mémoires, c'est pourtant avant que la bourse a commencé à faiblir. En juillet 2007 déjà, le DJ Euro Stoxx 50 - qui se situait à 4.500 points environ - a commencé a enregistrer des hauts et des bas. A partir de décembre 2007, la bourse est véritablement tombée comme une pierre, une chute qui a duré jusqu'au 5 mars 2009. En un an et demi, la bourse a baissé d'environ 40 %. Comme les fonds d'épargne pension dynamiques sont constitués à 70 % d'actions, ce sont eux qui ont connu le plus fort recul. La plupart ont baissé de plus de 30 %, soit un peu moins que la bourse, parce qu'ils ne contiennent " que " 70 % d'actions.

Bourse en hausse en 2009

Depuis le 6 mars 2009, les bourses ont entamé leur remontée. Le DJ Euro Stoxx 50 qui était tombé à 1.850 points est remonté à 2.850, soit de 55 % environ. Les fonds de pension ont enregistré une hausse de 30 % en moyenne, mais la plupart se situent encore de 10 à 15 % en dessous de leur cours de juillet 2007. C'est logique parce qu'après une chute du cours, le regain doit être deux fois plus fort pour réparer le dommage. EXEMPLE Supposons qu'un fonds de pension soit à 100 et qu'il perde 50 %. A ce moment-là, il ne vaut plus que 50. Pour revenir à son cours initial de 100, il ne doit pas monter de 50 % mais bien de 100 % pour passer effectivement de 50 à 100. Bref, il faudra encore un peu de temps avant que tout le mal soit réparé. ...

Chiffres concrets

Il existe 16 fonds d'épargne pension en Belgique, compte tenu du fait que certains fonds sont vendus sous des appellations différentes (par exemple, les fonds de BNP Paribas Fortis sont vendus par AXA). Selon le pourcentage d'actions que contient le fonds, on parle de fonds dynamique, de fonds neutre ou de fonds défensif.

Fonds d'épargne pension dynamique (tableau 1)

10 des 16 fonds d'épargne pension sont des fonds dynamiques, c'est-à-dire qu'ils investissent jusque 70 % en actions et prennent donc certains risques. Le reste est investi en obligations et un peu en cash. Il est évident que ces fonds sont ceux qui ont baissé le plus lorsque la bourse a chuté. Bourse qui remonte depuis le 6 mars 2009. Ce qui a bien sûr un impact important sur les fonds d'épargne pension dynamiques. Depuis le 1er janvier 2009, ils ont en effet de 9,5 % et même jusque 20,5 %, selon le fonds.

Le tableau 2 montre que les coups encaissés par la bourse ont eu moins d'impact sur eux que sur les fonds dynamiques, sans pouvoir parler d'énormes différences pour autant. C'est en fait une formule qui n'est ni chair ni poisson que nous ne sommes guère enclins à recommander. Car, soit vous êtes prêt à prendre un certain risque et vous avez du temps devant vous, ce qui vous permet de choisir la formule dynamique, soit vous voulez écarter tout risque et vous prenez un fonds défensif.

Les fonds d'épargne pension défensifs (tableau 3)

Les 4 fonds défensifs présents sur le marché n'investissent que 30 % en actions contre 60 % en obligations et 10 % en cash. Comme ils contiennent moins d'actions, ils sont moins sensibles aux humeurs boursières que les fonds dynamiques. Vous remarquez immédiatement que les revers essuyés par la bourse ont été fort amortis. La différence avec les prestations des fonds dynamiques à 1 an et à 3 ans est très nette. Ils sont parfaits pour ceux qui n'aiment pas le risque et/ou qui sont à moins de 10 ans de la pension.

A quel rendement s'attendre? (tableau 5)

Depuis l'année 2000, nous avons connu deux crashs boursiers très sévères et relativement longs. Ces dix dernières années ne sont pas vraiment représentatives pour les fonds d'épargne pension. Si nous considérons les prestations de ces fonds (et autres fonds mixtes) sur une période de plus de 25 ans, nous pouvons attendre de meilleurs rendements moyens. Il ne s'agit bien sûr que de projections basées sur les rendements du passé. Ils constituent une bonne indication pour le futur, mais en aucun cas une certitude absolue.

Plus de 2,5 millions de Belges pratiquent l'épargne pension. 1.3 million d'entre eux le font via un fonds d'épargne pension et 1,2 million via une assurance épargne pension. Cette année (revenus 2009) vous pouvez déduire 870 euro maximum, ce qui vous fait bénéficier d'une réduction d'impôt de 30 à 40 % (+ impôt communal) selon vos revenus professionnels. Concrètement, cela veut dire que vous épargnez entre 261 euro minimum et 348 euro maximum d'impôt. Pour vraiment profiter de cet avantage fiscal, vous devez bien entendu payer des impôts. Si vous déduisez les primes versées pour votre fonds d'épargne pension ou votre assurance épargne pension, vous payerez en principe 10 % à votre soixantième anniversaire, ce qui est encore raisonnable. Rappelons brièvement la différence entre une épargne pension via un fonds ou via une assurance. Si vous avez opté pour une assurance épargne pension, vous êtes assuré d'un rendement garanti qui oscille actuellement entre 2,50 % et 3,25 % par an. Ce rendement garanti se complète d'une participation bénéficiaire (ou bonus) qui varie d'une année à l'autre puisqu'elle dépend des prestations du fonds sous-jacent. Si vous avez préféré investir dans un fonds d'épargne pension, vous n'avez aucune garantie de rendement, ni même celle de voir se maintenir le capital investi, la plupart de ces fonds investissant jusque 70 % en actions. Les fonds d'épargne pension investissent surtout dans les grandes actions européennes. Pour analyser le lien entre bourse et fonds d'épargne pension, nous devons nous référer au DJ Euro Stoxx 50, l'indice boursier qui rassemble les 50 plus grandes entreprises cotées en bourse de la zone euro. Bourse en baisse en 2008Si la mauvaise année boursière de 2008 reste gravée dans nos mémoires, c'est pourtant avant que la bourse a commencé à faiblir. En juillet 2007 déjà, le DJ Euro Stoxx 50 - qui se situait à 4.500 points environ - a commencé a enregistrer des hauts et des bas. A partir de décembre 2007, la bourse est véritablement tombée comme une pierre, une chute qui a duré jusqu'au 5 mars 2009. En un an et demi, la bourse a baissé d'environ 40 %. Comme les fonds d'épargne pension dynamiques sont constitués à 70 % d'actions, ce sont eux qui ont connu le plus fort recul. La plupart ont baissé de plus de 30 %, soit un peu moins que la bourse, parce qu'ils ne contiennent " que " 70 % d'actions. Bourse en hausse en 2009Depuis le 6 mars 2009, les bourses ont entamé leur remontée. Le DJ Euro Stoxx 50 qui était tombé à 1.850 points est remonté à 2.850, soit de 55 % environ. Les fonds de pension ont enregistré une hausse de 30 % en moyenne, mais la plupart se situent encore de 10 à 15 % en dessous de leur cours de juillet 2007. C'est logique parce qu'après une chute du cours, le regain doit être deux fois plus fort pour réparer le dommage. EXEMPLE Supposons qu'un fonds de pension soit à 100 et qu'il perde 50 %. A ce moment-là, il ne vaut plus que 50. Pour revenir à son cours initial de 100, il ne doit pas monter de 50 % mais bien de 100 % pour passer effectivement de 50 à 100. Bref, il faudra encore un peu de temps avant que tout le mal soit réparé. ... Il existe 16 fonds d'épargne pension en Belgique, compte tenu du fait que certains fonds sont vendus sous des appellations différentes (par exemple, les fonds de BNP Paribas Fortis sont vendus par AXA). Selon le pourcentage d'actions que contient le fonds, on parle de fonds dynamique, de fonds neutre ou de fonds défensif. Fonds d'épargne pension dynamique (tableau 1) 10 des 16 fonds d'épargne pension sont des fonds dynamiques, c'est-à-dire qu'ils investissent jusque 70 % en actions et prennent donc certains risques. Le reste est investi en obligations et un peu en cash. Il est évident que ces fonds sont ceux qui ont baissé le plus lorsque la bourse a chuté. Bourse qui remonte depuis le 6 mars 2009. Ce qui a bien sûr un impact important sur les fonds d'épargne pension dynamiques. Depuis le 1er janvier 2009, ils ont en effet de 9,5 % et même jusque 20,5 %, selon le fonds. Le tableau 2 montre que les coups encaissés par la bourse ont eu moins d'impact sur eux que sur les fonds dynamiques, sans pouvoir parler d'énormes différences pour autant. C'est en fait une formule qui n'est ni chair ni poisson que nous ne sommes guère enclins à recommander. Car, soit vous êtes prêt à prendre un certain risque et vous avez du temps devant vous, ce qui vous permet de choisir la formule dynamique, soit vous voulez écarter tout risque et vous prenez un fonds défensif. Les fonds d'épargne pension défensifs (tableau 3) Les 4 fonds défensifs présents sur le marché n'investissent que 30 % en actions contre 60 % en obligations et 10 % en cash. Comme ils contiennent moins d'actions, ils sont moins sensibles aux humeurs boursières que les fonds dynamiques. Vous remarquez immédiatement que les revers essuyés par la bourse ont été fort amortis. La différence avec les prestations des fonds dynamiques à 1 an et à 3 ans est très nette. Ils sont parfaits pour ceux qui n'aiment pas le risque et/ou qui sont à moins de 10 ans de la pension. A quel rendement s'attendre? (tableau 5) Depuis l'année 2000, nous avons connu deux crashs boursiers très sévères et relativement longs. Ces dix dernières années ne sont pas vraiment représentatives pour les fonds d'épargne pension. Si nous considérons les prestations de ces fonds (et autres fonds mixtes) sur une période de plus de 25 ans, nous pouvons attendre de meilleurs rendements moyens. Il ne s'agit bien sûr que de projections basées sur les rendements du passé. Ils constituent une bonne indication pour le futur, mais en aucun cas une certitude absolue.