Il n'existe aucune disposition légale qui puisse obliger les copropriétaires à fermer la porte d'entrée de l'immeuble afin d'assurer une meilleure sécurité à ses occupants. Rien ne vous empêche toutefois de vérifier si votre règlement d'ordre intérieur reprend des dispositions en ce sens ou non. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez bien sûr tenter de convaincre les autres occupants de l'immeuble des dangers qu'il y a à laisser la porte ouverte et leur demander de prendre l'habitude de la fermer dans un souci de sécurité. Si vous n'obtenez pas de réponse, ni d'eux ni du syndic, il vaut mieux prendre contact avec votre bailleur, propriétaire de l'appartement. Vous pouvez lui demander de soumettre le problème au syndic ou à la prochaine assemblée générale des copropriétaires. Le syndic sera - à tout le moins - obligé de mettre le problème sur la table.

Il n'existe aucune disposition légale qui puisse obliger les copropriétaires à fermer la porte d'entrée de l'immeuble afin d'assurer une meilleure sécurité à ses occupants. Rien ne vous empêche toutefois de vérifier si votre règlement d'ordre intérieur reprend des dispositions en ce sens ou non. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez bien sûr tenter de convaincre les autres occupants de l'immeuble des dangers qu'il y a à laisser la porte ouverte et leur demander de prendre l'habitude de la fermer dans un souci de sécurité. Si vous n'obtenez pas de réponse, ni d'eux ni du syndic, il vaut mieux prendre contact avec votre bailleur, propriétaire de l'appartement. Vous pouvez lui demander de soumettre le problème au syndic ou à la prochaine assemblée générale des copropriétaires. Le syndic sera - à tout le moins - obligé de mettre le problème sur la table.