Q-ZEN, c'est l'abréviation de "Quasi Zéro Energie". C'est le standard auquel tout bâtiment neuf en Wallonie doit répondre à partir de 2021. Une habitation Q-ZEN est une maison qui est tellement bien isolée qu'elle consomme très peu d'énergie pour le chauffage, la ventilation, le refroidissement et l'eau chaude. Le peu d'énergie nécessaire est de préférence retiré des sources d'énergie renouvelables.

Cependant, on suggère parfois que construire Q-ZEN est 10 à 15 % plus cher que construire une maison qui ne fait que répondre aux exigences actuelles PEB. Il est néanmoins possible de limiter les frais en les abordant de manière intelligente.

Vous souhaitez maintenir votre investissement initial aussi bas que possible ? Construisez de façon simple et compacte, échelonnez les travaux, cherchez des alternatives moins coûteuses pour la conception et la finition, retroussez vos manches, et par-dessus tout : choisissez "l'optimum économique" pour le gros oeuvre et les techniques - la solution présentant le meilleur rapport coût-bénéfices.

1. Construisez de manière compacte et simple

Le prix de revient d'une maison est directement proportionnel à sa surface. Pour une grande maison, il faut plus de matériel, et chaque mètre carré devra être entretenu et chauffé. Réfléchissez également bien à la conception. Une maison avec une architecture simple, mais bien pensée coûte beaucoup moins cher en matériaux et en heures de travail qu'une maison de même surface, mais avec de nombreux recoins.

2. Étalez les travaux

Il est préférable de ne pas reporter les coûts des installations électriques : les ajustements ultérieurs nécessitent beaucoup de travail, d'argent et de temps supplémentaires. Vous pouvez attendre, par exemple, l'installation d'un poêle ou d'une cheminée d'ornement qui fournit tout le conduit de fumée et l'ameublement de la deuxième salle de bains. L'aménagement de la chambre d'amis n'est généralement pas urgent non plus. Faites installer toutes les prises et tous les interrupteurs de manière à pouvoir utiliser la pièce comme espace de rangement.

3. Économisez sur la finition

Ne lésinez jamais sur le prix ou la qualité des matériaux du gros oeuvre. Ils sont la base de votre maison. Vous pouvez par contre économiser fortement sur les finitions. Choisissez par exemple des carrelages céramiques au lieu de pierres naturelles et du parquet stratifié ou composite au lieu du parquet massif. Sur les revêtements de sol, il y a très vite une différence de 10 à 20 euros par mètre carré. Dans une maison moyenne, cela représente un coût supplémentaire de 1 500 à 3 000 euros. Les prix de la menuiserie intérieure sont également très variables. Une porte standard en mdf coûte environ 150 à 200 euros. Pour une porte laquée, vous payez très vite le double. Multipliez cette différence par le nombre de portes nécessaires et vous aurez encore une fois un supplément de quelques milliers d'euros.

4. Retroussez vos manches

Vous pouvez également économiser de l'argent en retroussant vos manches et/ou en demandant à des amis ou la famille de vous aider. Isoler un toit en pente, par exemple, ne présente pas de difficulté à condition de le faire avec précision et de respecter les règles de pose. Vous pouvez également vous charger vous-même des travaux préparatoires au plâtrage. Les travaux qui sont dangereux comme les travaux de toiture sont toujours effectués par des professionnels expérimentés. Ne vous occupez pas de maçonner les ossatures porteuses ou d'installer des matériaux onéreux comme la pierre naturelle.

5. Choisissez l'optimum économique

Quiconque construit de manière à optimiser les coûts, envisage les avantages et les coûts de tous les éléments du gros oeuvre et de toutes les techniques utilisées. Dans ce domaine, une maison Q-ZEN est le choix optimal. Car pour répondre aux conditions d'une maison Q-ZEN, il suffit d'avoir une très bonne isolation thermique, une étanchéité à l'air correcte et des techniques intelligentes, mais abordables pour le chauffage et la ventilation.

Source: construireQ-ZEN.be

Q-ZEN, c'est l'abréviation de "Quasi Zéro Energie". C'est le standard auquel tout bâtiment neuf en Wallonie doit répondre à partir de 2021. Une habitation Q-ZEN est une maison qui est tellement bien isolée qu'elle consomme très peu d'énergie pour le chauffage, la ventilation, le refroidissement et l'eau chaude. Le peu d'énergie nécessaire est de préférence retiré des sources d'énergie renouvelables. Cependant, on suggère parfois que construire Q-ZEN est 10 à 15 % plus cher que construire une maison qui ne fait que répondre aux exigences actuelles PEB. Il est néanmoins possible de limiter les frais en les abordant de manière intelligente.Le prix de revient d'une maison est directement proportionnel à sa surface. Pour une grande maison, il faut plus de matériel, et chaque mètre carré devra être entretenu et chauffé. Réfléchissez également bien à la conception. Une maison avec une architecture simple, mais bien pensée coûte beaucoup moins cher en matériaux et en heures de travail qu'une maison de même surface, mais avec de nombreux recoins.Il est préférable de ne pas reporter les coûts des installations électriques : les ajustements ultérieurs nécessitent beaucoup de travail, d'argent et de temps supplémentaires. Vous pouvez attendre, par exemple, l'installation d'un poêle ou d'une cheminée d'ornement qui fournit tout le conduit de fumée et l'ameublement de la deuxième salle de bains. L'aménagement de la chambre d'amis n'est généralement pas urgent non plus. Faites installer toutes les prises et tous les interrupteurs de manière à pouvoir utiliser la pièce comme espace de rangement.Ne lésinez jamais sur le prix ou la qualité des matériaux du gros oeuvre. Ils sont la base de votre maison. Vous pouvez par contre économiser fortement sur les finitions. Choisissez par exemple des carrelages céramiques au lieu de pierres naturelles et du parquet stratifié ou composite au lieu du parquet massif. Sur les revêtements de sol, il y a très vite une différence de 10 à 20 euros par mètre carré. Dans une maison moyenne, cela représente un coût supplémentaire de 1 500 à 3 000 euros. Les prix de la menuiserie intérieure sont également très variables. Une porte standard en mdf coûte environ 150 à 200 euros. Pour une porte laquée, vous payez très vite le double. Multipliez cette différence par le nombre de portes nécessaires et vous aurez encore une fois un supplément de quelques milliers d'euros.Vous pouvez également économiser de l'argent en retroussant vos manches et/ou en demandant à des amis ou la famille de vous aider. Isoler un toit en pente, par exemple, ne présente pas de difficulté à condition de le faire avec précision et de respecter les règles de pose. Vous pouvez également vous charger vous-même des travaux préparatoires au plâtrage. Les travaux qui sont dangereux comme les travaux de toiture sont toujours effectués par des professionnels expérimentés. Ne vous occupez pas de maçonner les ossatures porteuses ou d'installer des matériaux onéreux comme la pierre naturelle.Quiconque construit de manière à optimiser les coûts, envisage les avantages et les coûts de tous les éléments du gros oeuvre et de toutes les techniques utilisées. Dans ce domaine, une maison Q-ZEN est le choix optimal. Car pour répondre aux conditions d'une maison Q-ZEN, il suffit d'avoir une très bonne isolation thermique, une étanchéité à l'air correcte et des techniques intelligentes, mais abordables pour le chauffage et la ventilation. Source: construireQ-ZEN.be