Combien d'impôts payez-vous sur votre épargne-pension et votre assurance collective ?

20/11/18 à 11:18 - Mise à jour à 11:17

Source: Plusmagazine

Environ deux employés sur trois ont une assurance collective. En outre, de nombreux Belges épargnent pour leur pension. Combien d'impôt payez-vous sur ces piliers de pension ?

Combien d'impôts payez-vous sur votre épargne-pension et votre assurance collective ?

© iStock

Épargne-pension

Le système d'épargne-pension (troisième pilier) existe depuis une trentaine d'années. Vous pouvez demander cette forme d'épargne à la banque (caisse d'épargne-pension) ou chez un assureur (assurance épargne-pension). Vous pouvez déposer un certain montant maximum annuellement, dont vous récupérez 30% par le biais de vos impôts. En 2018, ce montant est de 960 euros (soit 1 230 euros, sous réserve d'une réduction d'impôt de 25%). Si vous avez bénéficié d'une réduction d'impôt, vous payez un impôt final à votre 60e anniversaire. Comment ça marche ?

- Si vous avez commencé à épargner pour votre 55e anniversaire, vous payez un impôt final unique de 8 % à votre 60e anniversaire. Auparavant, il s'agissait de 10 %, mais en 2015, la taxe finale aura été ramenée à 8 %. D'autre part, il y a une autre clause : pendant 5 ans, de 2015 à 2019, une collecte précoce a été/est appliquée. Cela signifie qu'1% est déduit de la réserve de votre contrat au 31 décembre 2014. Cet impôt anticipé est déduit de l'impôt final de 8 % à votre 60e anniversaire. Pour les contrats conclus après le 1er janvier 2015, il n'y a pas de perception anticipée de 1%.

Après votre 60ème anniversaire, vous pouvez toujours déposer le montant maximum déductible (et donc bénéficier de l'avantage fiscal de 30%) sans payer d'impôt final. Ceci est possible jusqu'à l'année de vos 64 ans.

- Si vous n'avez commencé à épargner en vue de la retraite qu'à 55 ans ou plus tard, vous paierez un impôt final unique de 8% si votre contrat dure au moins 10 ans. Ici aussi, il existe une collecte anticipée de 1% pour 5 ans (jusqu'en 2019) pour les contrats conclus avant le 1er janvier 2015.

Vous payez l'impôt final sur votre épargne. Un rendement fictif de 4,75 % sur les dépôts que vous avez effectués est pris en compte.

Assurance collective

Avec un peu de chance, vous travaillez dans une entreprise qui offre une assurance collective. Ensuite, vous construisez un " deuxième pilier ". Ce montant est habituellement constitué des cotisations de l'employeur et des cotisations des employés sur votre salaire. Là aussi, il y a un avantage fiscal, mais à la fin du voyage, vous payez des impôts. Si vous travaillez jusqu'à l'âge de 65 ans, vous payez 10 % sur la part constituée par les cotisations patronales. Vous devez avoir travaillé sans interruption pendant les trois dernières années précédant votre retraite (mais pas nécessairement à temps plein). Si vous cessez avant l'âge de 65 ans, vous payez 16,5 % sur la part constituée par les cotisations patronales. Pour la part de votre capital constituée par les cotisations salariales, l'âge auquel vous cessez de cotiser ne fait aucune différence : 16,5% sur la part constituée avant 1993 et 10% par la suite.

Nos partenaires