"L'idée provient d'une demande légitime de ceux qui utilisent leur moto à des fins de loisir : pourquoi payer une prime annuelle pour les dégâts matériels, si je n'utilise ma moto que pendant une courte période de l'année ?". Cette réflexion a été menée chez l'assureur P&V et Vivium. Et elle a dernièrement abouti à un produit original sur le marché belge, la première assurance "on demand". En clair ? C'est quand le client décide d'activer son assurance "dégâts matériels" pour motos. Dans un communiqué, l'assureur explique que "le client utilise une application conviviale pour indiquer le ou les jours durant lesquels il souhaite s'assurer contre les dégâts matériels. Soit à l'avance, soit le jour même avant de prendre la route. Il ne paie que pour les jours renseignés dans l'application."

Attention, l'assurance responsabilité civile (RC), exigée par la loi, doit en revanche être payée sur base annuelle. Ce n'est donc qu'une partie de la prime qui peut être payée à la journée. L'assistance en cas de sinistre est disponible en permanence, même si le client n'a pas enregistré son trajet dans l'application.Des motards ont été impliqués dans le développement de cette nouvelle assurance. Ils ont ainsi fourni des informations sur leurs habitudes.

D'autres assurances que celles attachées à la moto devraient, dans un avenir pas si lointain, bénéficier aussi des mêmes avantages. Selon David Destappes, directeur chez P&V : L'assurance 'on demand' est un concept que nous allons développer pour différents types d'assurance. Le but est de proposer des solutions qui correspondent aux attentes des clients."