Le taux d'emploi des personnes handicapées ou malades de longue durée, âgées de 15 à 64 ans, s'élève à 24%, contre 65% pour l'ensemble de la population du même âge. "Leur taux de chômage (9%) est supérieur à celui de la population totale (6%), mais la très grande majorité (74%) des personnes qui sont fortement limitées dans leurs activités sont inactives. Elles n'ont donc pas d'emploi, n'en recherchent pas et/ou ne sont pas disponibles pour travailler", observe Statbel.

Parmi celles qui travaillent, 41% le font à temps partiel, surtout les femmes. Dans la population totale, le travail à temps partiel concerne 25% des travailleurs.

En 2018, 71% des travailleurs fortement limités étaient actifs dans le secteur privé, soit une une hausse de 8 points de pourcentage par rapport à 2011, relève encore Statbel. Un cinquième ont été engagés par le secteur public et 8% sont indépendants.

Près de la moitié de ceux qui ont trouvé du travail bénéficient d'une assistance sous la forme de tâches adaptées, aussi bien au niveau du type (25%) que du volume (28%). Ceux qui cherchent un emploi sont 53% à déclarer avoir besoin d'un aménagement du type de travail et 37% à souhaiter une adaptation de la quantité de tâches.