"Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire" pourrait être la rengaine des enfants de la famille, ironiquement dénommée Freudenbach (ruisseau de joie).

Irina, Macha, Olga et André doivent leurs prénoms à des parents russophiles admirateurs de Tchekhov. Dans leur monde, où leur culture ne leur semble d'aucune aide, puisqu'à l'ère du matérialisme effréné il n'y a plus de place pour l'utopie, ils semblent tous vaincus par l'apathie, incapables de donner un sens à leurs vies, de trouver le bonheur ou quelque apaisement.

D'anniversaire en anniversaire, Irina, éternelle étudiante ayant du mal à quitter son lit, se plaindra de la musique, des invités, des cadeaux reçus... Olga, enseignante, deviendra directrice d'école, Macha s'étiole dans un mariage sans amour et voit son amant l'abandonner. André oubliera d'écrire, accaparé par la nécessité de gagner de l'argent pour faire vivre sa famille. Des Trois soeurs de Tchekhov, Rebekka Kricheldorf conserve l'atmosphère de désillusion face à un monde en transition. Et si une grande mélancolie sourd au gré du texte, une ironie féroce emporte les propos d'une génération en manque d'idéal dans un monde qui offre peu de perspectives.

texte Rebekka Kricheldorf • traduction Leyla-Claire Rabih & Franck Weigand • jeu France Bastoen, Anne-Pascale Clairembourg, Isabelle Defossé, Thierry Hellin, Nicolas Luçon, Deborah Rouach • dramaturgie & mise en scène Georges Lini • collaborateur artistique Sébastien Fernandez • scénographie & costumes Renata Gorka • lumières Jérôme Dejean • stagiaire Mehdi Zekhnini • régie générale Luis Vergara Santiago • régie Antoine Halsberghe

Du 20.09 > 06.10.19 au Théâtre des Martyrs

Plus d'infos : www.theatre-martyrs.be

Plusmagazine.be offre 10 x 2 places pour la représentation du samedi 21 septembre à 19 h.