Au bureau ou ailleurs, ne restez pas assis trop longtemps. C'est nocif pour votre santé. L'être humain n'est pas conçu pour rester statique toute la sainte journée.

Cinq musées wallons, le Musée Félicien Rops à Namur, le Musée de la Photographie à Charleroi, La Boverie à Liège, le Musée royal de Mariemont à Morlanwelz et le Musée L. à Louvain-la-Neuve vont proposer, du 27 au 31 juillet, des animations interactives dans le but de faire voyager, gratuitement, les jeunes de 10 à 14 ans autour du monde à la découverte des arts et cultures, toutes époques confondues, apprend-on auprès du Musée Rops.

Les psychologues suggèrent que les vacances d'été cette année soient l'occasion de réaliser de nouvelles expériences "alors que les activités comme les festivals d'été et les voyages à l'étranger sont annulés". Tenter quelque chose de neuf a un effet positif sur la santé mentale. Toutefois, il est important aussi de ne pas surcharger les prochaines vacances, recommande encore le groupe d'experts 'Corona & Psychologie' qui formule des conseils à qui en ressent le besoin.

Attendue impatiemment par de nombreux secteurs d'activités, la phase 4 du déconfinement de la Belgique face au reflux de la pandémie de Coronavirus entre en application ce mercredi 1er juillet. Elle est synonyme de nouveaux assouplissements. Tour d'horizon.

Selon une étude européenne menée dans 11 pays, 28% des Belges admettent envoyer et/ou lire des SMS au volant, rapporte mercredi Vias, l'institut belge de la sécurité routière. Cette étude, le Baromètre européen de la Fondation Vinci, montre que l'alcool et l'utilisation de téléphones portables au volant restent un problème majeur pour les Belges.

Le Covid-19 étant transmis par gouttelettes, les recommandations canicule habituellement déployées chaque année dans les collectivités ont dû faire l'objet d'analyses et d'attentions complémentaires. Les systèmes de ventilation initialement prévus peuvent en effet devenir des vecteurs de propagation du virus s'ils ne sont pas adaptés aux réalités actuelles de la crise sanitaire.

A peine revenus, pour certains, sur leur lieu de travail après des semaines de confinement, les travailleurs vont-ils déjà devoir retourner chez eux en raison de la vague de chaleur ? C'est probable dans les entreprises qui seront incapables de prendre les mesures nécessaires à rendre leur journée de travail supportable.