Voiture : ce qui vous coûte le moins cher

27/11/08 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Diesel, essence ou hybride ? Découvrez les solutions le plus avantageuses.

Contenu :

- Cinq questions
- Option 1 : le diesel
- Option 2 : l'essence
- Option 3 : la voiture hybride
- Option 4 : le véhicule " propre "
- Option 5 : le LPG
- Option 6 : la voiture d'occasion
- Option 7 : se passer de voiture
- Option 8 : une auto de temps en temps
- Option 9 : attendre quelques années

Il n'y a pas si longtemps, les gros rouleurs achetaient une berline diesel. En revanche, ceux qui ne faisaient que de petits déplacements optaient pour une petite cylindrée à essence (super 95). Aujourd'hui, la hausse spectaculaire des prix du carburant pénalise le diesel plus encore que l'essence. Cet été, en Italie, le prix des deux carburants était identique à la pompe. Et en Suisse, le diesel était même plus cher ! Bien que les prix recommencent à baisser, il faut donc bien réfléchier avant de choisir une voiture. Et être attentif aux émissions de CO2, aux rejets de particules fines et aux avantages fiscaux accordés aux véhicules propres.

Cinq questions

Si vous envisagez de changer de voiture dans les mois à venir ou de modifier vos habitudes de déplacement, posez-vous les cinq questions suivantes :

1. Combien de kilomètres parcourez-vous par an ? Sont-ils vraiment indispensables ?

2. Comment vont évoluer vos habitudes de déplacement dans les quatre années à venir ? Peut-être serez-vous (pré-)pensionné l'an prochain et comptez-vous faire plus d'escapades en voiture ? Ou acheter un appartement en ville, où vous pourrez vous déplacer à pied ou à vélo ?

3. Votre conduite est-elle écologique ou sportive ? Et êtes-vous prêt à changer ?

4. Quel budget êtes-vous prêt à investir dans une nouvelle voiture ? Le prix d'achat n'est qu'une partie de la facture totale (lire l'encadré ci-contre Que coûte une voiture chaque mois ?).

5. Quelle importance attachez-vous à l'environnement ? Êtes-vous attentif aux émissions de CO2, au filtre anti-particules et aux alternatives propres ?

Si vous avez lu attentivement ces questions, vous êtes prêt à passer en revue les diverses options qui s'offrent à vous.

Retour

Option n° 1 : le diesel

Depuis quelques mois, beaucoup affirment que les voitures diesel ne sont plus très avantageuses par rapport à celles à essence. Pourtant, à la pompe le diesel est un peu moins cher que l'essence et il reste meilleur marché en Belgique que dans les pays voisins, excepté le Luxembourg. Une voiture diesel a un moteur dont la durée de vie est plus longue (il n'est pas rare d'atteindre 200.000 km). Elle consomme moins et se revend mieux sur le marché de l'occasion. Les constructeurs proposent désormais des diesels à faible émission de CO2. La nouvelle Opel Corsa 1,3 CDTI Ecoflex ne rejette que 109 g/km et consomme 4,1 l aux 100 km. Les derniers modèles diesel d'une certaine puissance (ex. Opel Zafira 1,7 CDTi et Peugeot 307 Break HDi) réduisent à la fois leur consommation et leurs émissions de CO2, comme le démontre un récent écotest mené par Touring.

Pour qui ? Acheter une voiture diesel neuve, oui, si... :

  • vous roulez minimum 20.000 km par an et vous parcourez cette distance principalement sur autoroutes et voies express.
  • vous optez pour un modèle équipé d'un filtre à particules et de préférence d'une boîte de vitesses bien étagée (les tours/minute restent bas). Les moteurs diesel sont responsables des rejets de particules fines dans l'air. Le filtre réduit ces rejets d'environ 40 %. A partir du 1/1/10, il sera obligatoire pour tous les nouveaux véhicules diesel en Europe. A l'achat d'une voiture diesel équipée d'un filtre à particules, vous avez actuellement droit à un avantage fiscal de 200 euro lorsque le véhicule rejette moins de 130 grde CO2 au km. Ce montant est déduit du prix d'achat.
  • la différence du prix d'achat entre un diesel et son équivalent essence ne dépasse pas 8 %. Les voitures diesels restent plus chères que les essences, mais la différence de prix varie d'un modèle et d'une marque à l'autre. Pour la Ford Mondeo Clipper, par exemple, l'écart entre un 1,8 TDCi diesel (125 cv) et un 2,0i essence (145 cv) n'est que de 1,08 %. L'Opel Astra 5 portes 1,3 CDTi diesel (90 cv) coûte 7,6 % de plus que le modèle essence 1,4 litre (90 cv). Ouvrez l'oeil et comparez.

Retour

Option n° 2 : l'essence

Entre le 1er août 2007 et le 1er août 2008, le parc des automobiles à essence en Belgique a diminué de 86.000 unités, tandis que celui des véhicules diesel a augmenté de 172.000. La forte hausse du prix de l'essence a donc eu l'effet prévu.

Mais les voitures à essence n'ont pas dit leur dernier mot : elles sont meilleur marché à l'achat et ne rejettent pas de particules fines. Quant à la consommation, elles commencent à faire aussi bien que les modèles diesels.

Fin août, le VAB a mené un test comparatif entre les deux types de motorisation, à puissance égale. Les derniers modèles à essence les moins gourmands ne consomment que 0,2 l/100 km de plus que les diesels comparables, à condition, bien sûr, que le conducteur adopte une conduite raisonnée (ecodriving). Les deux moteurs les plus économiques sont les versions 1,2 Suzuki Splash et Opel Agila. Les versions 1,4-l de quatre modèles Volkswagen s'en sortent aussi très bien avec une consommation d'à peine 5,7 l (Golf, Golf Plus, Jetta et EOS).

Pour qui ?Acheter une voiture essence neuve, oui, si... :

  • vous roulez moins de 15.000 km par an.
  • vous roulez surtout en ville ou effectuez de courts trajets (en moyenne 25 km max.). Un moteur diesel froid et de nombreux passages de vitesses sont à l'origine d'un pic de rejet de particules fines dans l'air.
  • la voiture est équipée d'un système à injection directe (plus économe).
  • vous optez pour un modèle moins grand et moins gourmand. La taxe annuelle de circulation (ou roulage) et la taxe de mise en circulation sont moins chères pour une petite voiture.
  • votre conduite est écologique : ne pas dépasser le 110 km/h sur autoroute, éviter les embouteillages, ne pas monter dans les tours/minute...

Retour

Option n° 3 : la voiture hybride

Les voitures hybrides sont en plein boom (depuis le 1er janvier 2008, Toyota a vendu en Belgique quasi deux fois plus de Prius que l'année précédente pendant la même période). La Prius allie un moteur électrique silencieux à une motorisation essence, avec passage automatique de l'un à l'autre. A faible vitesse, une voiture hybride roule électriquement et passe à l'essence quand la vitesse augmente. La batterie se recharge pendant que le véhicule roule à l'essence. Avantages : de très faibles émissions de CO2 et une consommation limitée (sous les 5 l/100 km). De plus, ce type de véhicule bénéficie d'un solide coup de pouce fiscal consenti aux voitures écologiques (lire Option n° 4). Principal inconvénient : le prix. Le modèle de base atteint facilement 22.000 euro, hors options.

Pour qui ? Acheter une voiture hybride, oui, si... :

  • vous pouvez vous l'offrir.
  • vous faites de nombreux longs déplacements et roulez au moins 35.000 km par an. Plus vous faites de kilomètres, plus vous avez de chances d'amortir la différence du prix d'achat en quatre ans par le biais de l'avantage fiscal consenti et par la faible consommation.
  • vous avez envie de vous inscrire pile- poil dans la tendance.
  • vous êtes fasciné par les nouvelles technologies.

Retour

Option n° 4 : le véhicule " propre "

Les émissions de CO2 et les rejets de particules fines sont un véritable problème écologique. Autant y penser au moment de choisir une voiture. D'autant que l'achat d'un véhicule écologique donne droit à un avantage fiscal non négligeable. Mieux : vous ne devez plus attendre deux ans pour en bénéficier, le montant est déduit au moment de l'achat.

  • Vous avez droit à une remise de 15 % sur le prix d'achat (avec un maximum de 4.270 ?) pour une voiture émettant moins de 105 g CO2 au km (étoile verte).
  • La réduction atteint 3 % du prix d'achat (avec un maximum de 760 ?) si l'auto émet entre 105 et 115 g de CO2 au km (étoile blanche).
  • Pour connaître les véhicules concernés, surfez sur www.energivores.be/auto (cliquer sur Comparer, puis sur Le meilleur choix). Fin août, on comptait 41 modèles arborant l'étoile verte et 119 l'étoile blanche. Les étoiles vertes ornent les très petites citadines (Smart, Seat Ibiza, Volkswagen Polo, Daihatsu Cuore et Mini Cooper) et les Prius. Les étoiles blanches récompensent des voitures de classe moyenne. Les deux catégories comprennent une majorité de motorisations diesel.
  • Si vous déduisez vos frais de voiture de votre déclaration, vous pouvez, à l'achat d'un nouveau véhicule, défalquer 80 % de vos frais (hors carburant) au lieu de 75 % si votre voiture émet peu de CO2 (entre 105 et 115 g/km pour un diesel, entre 120 et 130 g/km pour une essence). Si les émissions de CO2 sont plus faibles encore (moins de 105 g/km pour un diesel et moins de 120 g/km pour une essence), ce pourcentage monte à 90 %.
  • La Région wallonne décerne un écobonus à l'achat d'un véhicule (de remplacement) peu (ou moins) polluant. Le propriétaire touche une prime de 100 à 1.000 ? en cas de faible émission de CO2. La prime la plus élevée va naturellement à la plus faible émission (moins de 105 g/km). Cette prime régionale s'ajoute à l'avantage fiscal fédéral (plus d'infos : Tél. 081 33 00 08 et sur http://fiscalite.wallonie.be). A l'inverse, en Wallonie, on paie un supplément de 100 à 1.000 ? à l'achat d'un véhicule rejetant plus de 196 g de CO2 au km.

Pour qui ? Acheter un véhicule propre, oui, si...:

  • une petite voiture vous suffit.
  • vous avez la fibre écologique et voulez en même temps faire des économies.
  • vous pensez à l'avenir. En Allemagne, la vignette environnement (Umweltplakette) est obligatoire pour pouvoir circuler dans 28 villes. Les véhicules les plus polluants doivent s'acquitter d'un supplément (vignette rouge) et certaines zones leur sont interdites.

Retour

Option n° 5 : le LPG

Le LPG a, lui aussi, vu son prix augmenter avec la hausse des tarifs du gaz mais il reste beaucoup moins cher que l'essence ou le diesel. Malgré tout, le LPG ne rencontre pas un vif succès. Sans doute est-ce dû au prix de l'installation du réservoir et à la taxe de circulation annuelle supplémentaire (89,16 ? ou 148,68 ? ou 208 ? selon la puissance fiscale du véhicule), tout comme la perte d'espace dans le coffre, la rareté des stations service LPG et la relativement faible capacité du réservoir (environ 45 l).

Pour qui ? Acheter une voiture au LPG, oui, si ... :

  • vous aimez rouler avec une grosse cylindrée.
  • vous roulez 25.000 km par an. Auquel cas votre investissement est amorti en trois ans.
  • vous évitez de rouler en Suisse, dans le sud de l'Italie, en Autriche et en Espagne (très peu de points de vente LPG).

Retour

Option n° 6 : la voiture d'occasion

On avait coutume de se tourner vers le marché de l'occasion pour s'offrir une voiture puissante et luxueuse que l'on n'aurait pas pu acheter neuve. Mais la hausse du prix des carburants a changé les mentalités.

Depuis 2008 sur le marché de l'occasion, les petites cylindrées et les modèles compacts se vendent mieux que jamais, selon les chiffres les plus récents du VAB.

Pour qui ?Acheter une voiture d'occasion, oui, si... :

  • vous ne souhaitez pas dépenser trop d'argent.
  • vous ne désirez pas conduire la dernière voiture à la mode ou si vous ne cherchez pas un modèle bien précis. Bref, si vous considérez votre auto comme un simple moyen de transport.
  • les émissions de CO2 de la voiture que vous convoitez ne sont pas trop élevées. Choisissez de préférence un modèle qui n'émet pas plus de 160 g/km pour un moteur à essence et 145 g/km pour un diesel. A vérifier sur www.energivores.be/auto (cliquer sur Commander le guide CO2).

Retour

Option n° 7 : se passer de voiture

Faire sciemment le choix de se passer de voiture au quotidien permet de substantielles économies. Mais cela suppose un autre mode de vie, une nouvelle mobilité et le recours à différentes alternatives de transport : marche, vélo, scooter, train, bus, tram... Pour vos déplacements à l'étranger, vous pouvez louer un véhicule. Les jours où vous ne pouvez pas vous passer d'auto, songez au partage de voiture. Il existe deux formules :

  • Cambio : un certain nombre de voitures (souvent des modèles neufs) sont à la disposition des abonnés à des emplacements fixes, le plus souvent près d'une gare. C'est le cas à Bruxelles, Liège, Namur, Ottignies/Louvain-la-Neuve, Mons, Anvers, Louvain, Bruges, Gand, Hasselt, Courtrai et Malines. Il suffit de téléphoner ou d'envoyer un e-mail à la centrale de Cambio pour réserver une voiture. Après usage, vous ramenez le véhicule à son emplacement. Il existe plusieurs formules selon le kilométrage que vous prévoyez de faire. La formule Start comprend un montant d'inscription (150 ?) qui vous est remboursé le jour où vous renoncez à la formule, des frais d'abonnement (un seul paiement de 33 ?), ainsi qu'un abonnement mensuel (3,30 ?). L'usage d'un véhicule se règle à l'heure (2 ?/h), à quoi s'ajoutent des frais kilométriques (selon prix du carburant : actuellement 0,34 ?/km jusqu'à 100 km, 0,22 ?/km à partir de 101 km). Pour tout renseignements : www.cambio.be et tél. 02 227 93 02 (Bruxelles), tél. 010 23 58 01 (Wallonie) et tél. 070 22 22 92 (Flandre).
  • Voiture en achat partagé entre particuliers : vous organisez l'achat groupé d'une voiture (éventuellement un véhicule d'occasion) et partagez les frais le plus équitablement possible. L'association Autopia aide les particuliers à se grouper pour acheter un véhicule en commun et le partager équitablement (contact : www.autodelen.net et tél. 09 242 32 75). L'association est active en Flandre mais pas encore à Bruxelles et en Wallonie, où elle le sera d'ici 2010. Si cette formule vous intéresse vous pouvez contacter néanmoins Jeffrey Mattijs qui vous aidera en français.

Pour qui ?Vivre sans voiture, oui, si... :

  • vous vivez ou travaillez en ville, à proximité de nombreux commerces et services.
  • vous pouvez consacrer du temps aux alternatives à la voiture.
  • vous ne travaillez plus ou habitez près de votre lieu de travail.
  • vous avez un budget serré. N'oubliez pas que vous avez droit à un abonnement gratuit de 3 ans au TEC (Wallonie) si vous renoncez à votre plaque d'immatriculation. Cet abonnement est valable pour tous les membres de votre famille dans le cas où vous renoncez à l'unique véhicule du ménage. A Bruxelles, vous avez le choix entre un abonnement d'un an à la STIB, à Cambio et/ou à une prime vélo.

Retour

Option n° 8 : une auto de temps en temps

De plus en plus de gens optent pour un juste milieu : ils font l'achat d'un véhicule peu polluant et essaient de ne pas dépasser 10.000 km par an. Ce qui leur permet de souscrire une assurance 10.000 km nettement plus avantageuse. Bien souvent ils achètent en même temps un vélo ou un scooter et l'enfourchent dès que possible. Pour rejoindre leur lieu de travail, ils prennent les transports publics ou font du covoiturage. Taxistop, qui réunit des candidats au covoiturage (www.taxistop.be/2/carpool), a vu au cours des six premiers mois de l'année 2008 le nombre d'inscriptions presque quadrupler par rapport à la même période un an plus tôt. Car le covoiturage ne se limite plus aux trajets maison-boulot. Eurostop, le service international de Taxistop, enregistre pour le mois de juillet une augmentation de 20 % des demandes de covoiturage vers les lieux de vacances. D'ici à mai 2009, l'organisme compte développer l'eventpooling, autrement dit un service de lift pour se rendre à des compétitions sportives, des manifestations et autres événements culturels.

Pour qui ?Opter pour la voiture et des déplacements écologiques, oui, si... :

  • vous ne pouvez pas vous passer totalement de voiture mais souhaitez faire des économies.
  • vous aimez rouler à vélo (ou à scooter ou à vélomoteur) et cela ne vous fait pas peur.
  • vous êtes prêt à bouleverser vos habitudes de confort.
  • vous avez la fibre sociale (pour rouler avec d'autres personnes).

Retour

Option n° 9 : attendre quelques années

Dans les années à venir, le secteur de la construction automobile risque de bouger. En effet, à dater du 1er septembre 2009, la norme Euro 5 sera d'application. Comprenez par là que les voitures neuves devront émettre 80 % de particules fines de moins qu'à l'heure actuelle.

La quasi totalité des constructeurs planchent donc fiévreusement sur des voitures de taille moyenne, à essence et consommant moins de 4,5 l aux 100 km. L'offre de véhicules hybrides est également appelée à se multiplier (enfin !). L'usage de batteries plus performantes permettra certainement de revoir les prix à la baisse.

On annonce également la voiture roulant à l'hydrogène. La station-service de Ruisbroek sur la E19 est équipée depuis début juin de la première pompe à hydrogène de Belgique. De nombreux constructeurs, et non des moindres, mettent au point des voitures électriques équipées de puissantes batteries lithium-ion (et non plus nickel) capables de parcourir d'une traite 60 km exclusivement à l'électricité avant d'avoir besoin d'être rechargées.

Conclusion : si vous devez changer de voiture, le meilleur choix que vous pouvez faire est peut-être d'attendre un peu. Si vous pouvez conserver votre voiture jusqu'en 2011, faites-le et choisissez alors la solution qui vous conviendra le mieux. A moins de vous en débarrasser et de rester quelques années sans auto, le temps de voir ce que les constructeurs vont proposer !

Retour

Nos partenaires