Vive les fêtes écoresponsables !

21/11/13 à 07:38 - Mise à jour à 07:38

Oui, on peut faire la fête tout en respectant l'environnement, c'est même super tendance. Si vous appliquez les 10 conseils que voici et servez un menu éco-friendly, vous contribuerez à préserver notre planète, sans rien céder à l'ambiance festive !

1. Privilégiez les produits de saison

Travaillez autant que possible avec des produits frais, de saison et locaux. Cela semble évident mais, en période de fêtes dans les supermarchés, on se laisse facilement tenter par des denrées exotiques d'importation.
Si vous le pouvez, faites vos achats sur un marché de producteurs. Les produits laitiers peuvent même s'acheter en direct à la ferme.
Au rayon des fruits et légumes d'hiver, vous avez le choix : chicons, poireaux, céleri rave, chou blanc, chou rouge, chou pointu, betterave, navets, champignons, potirons et courges, panais, radis noir, salade de blé, choux de Bruxelles, carottes, chou-rave, céleri vert, endives, pommes, poires, coings, fruits secs de toute sorte...
Il y a des saisons même pour le poisson. En décembre, les pêcheurs belges ramènent le plus souvent de la raie, de la sole, du turbot, du lieu noir, de la lingue, de la barbue, de la roussette, du grondin, de l'aiglefin et du tacaud.

2. Oubliez les crevettes pelées !

Evitez autant que possible les produits importés par avion ou qui ont fait un long trajet. Le meilleur exemple ? Les poissons d'élevage : saumon, pangasius, bar du Nil... A fuir ! De même que les crevettes emballées (qui ont un fait un aller/retour jusqu'au Maroc pour être pelées, puis traitées, un non sens !). S'il vous faut des crevettes, achetez-les non pelées à la poissonnerie. Et demandez de l'aide pour les peler !
Les denrées exotiques ont hélas une lourde empreinte carbone. Si vous voulez malgré tout en servir au menu, achetez-en marquées d'un label Fairtrade.

3. Râpez votre fromage

Si possible, évitez également les produits industrialisés et traités. Leur production exige énormément d'énergie et - souvent - un terrible gaspillage d'eau. Sans parler des emballages et des déchets. Dites non aux surgelés et aux plats préparés. Râpez vous-même votre fromage, concassez ou réduisez en poudre vos amandes ou vos noix, etc. Une eau du robinet servie réfrigérée dans une jolie carafe fera autant d'effet qu'une eau en bouteille.

4. Et le sapin ?

Acheter un vrai sapin chez un pépiniériste près de chez soi reste une solution nettement plus écologique que le sapin artificiel. Le sapin avec motte peut d'ailleurs se replanter au jardin (ou dans un grand bac) avec des chances de succès, même si cela ne marche pas toujours. Voici quelques années, une asbl a pris l'initiative de faire adopter des sapins de Noël. Après usage, vous pouviez rendre le sapin que l'on se chargeait de remettre en terre pour vous jusqu'à l'année suivante. L'initiative a hélas fait long feu mais rien ne vous empêche de demander à un pépiniériste de louer un sapin chez lui et de le lui ramener après les fêtes.
Quelle alternative au sapin véritable ? Cette année, on verra des sapins artistiques ou originaux, réalisés avec des branchages, du verre ou du métal de récupération. On peut les décorer comme un vrai sapin, résultat spectaculaire assuré. Sivous êtes bricoleur, vous pouvez fabriquer vous-même un sapin de ce genre.

5. Recyclez malin !

Sans vous en rendre compte, vous avez peut-être chez vous toutes sortes de matériaux qui peuvent servir pour les fêtes. Pourquoi ne pas emballer les cadeaux dans des chutes de tissus ? C'est tellement plus écologique que le papier d'emballage ! Vous pouvez aussi y découper des rubans pour décorer le sapin ou faire des chemins de table. Les serviettes en coton ou en lin sont réutilisables et plus jolies que les exemplaires jetables en papier, pensez-y. Les restes de carton ou de polystyrène peuvent servir de base pour un centre de table ou une couronne de Noël.

6. Cueillette au jardin

Même achetés avec des écochèques, les fleurs, plantes et autres végétaux ne sont pas toujours très écologiques. Souvent, ils sont cultivés dans des serres chauffées, avec des engrais, des pesticides et des insectides. Faites plutôt un tour au jardin ou une balade nature en vous munissant d'un panier et d'un sécateur. Vous serez surpris de ce qu'on peut y trouver d'utile !

7. Led un peu partout...

Les guirlandes lumineuses avec ampoules classiques consomment beaucoup d'énergie et sont sur le point de disparaître des commerces. Pour vos décorations lumineuses, tant extérieures qu'intérieures, préférez les led. Attention, ne les laissez pas brûler jour et nuit ! Installez une minuterie sur vos éclairages extérieurs (ce n'est pas si cher), pour qu'ils s'éteignent par exemple à 23h. Vous ferez plaisir aux animaux nocturnes que la pollution lumineuse dérange. Si vous avez beaucoup de led à l'intérieur, éteignez ou dimmez vos autres lampes.

8. Offrez (et recevez) des éco-cadeaux

On vous demandera sûrement de dresser une petite liste de cadeaux. Incrivez-y quelques idées durables et écologiques : un guide sur l'écotourisme, un nichoir pour oiseaux, un hôtel à insectes, des écochèques, des objets chinés en magasin de seconde main, du vin bio, du chocolat fairtrade, des chèques cadeaux de commerce équitable, des parts dans un parc à éoliennes, etc. Idem en ce qui concerne les cadeaux à faire. Pourquoi ne pas offrir quelque chose que vous aurez confectionné vous-même ?
Pour glaner des idées, surfez sur les sites www.oxfamfairtrade.be -www.bftf.be et www.greenbazaar.be

9. Pour ou contre les cartes de voeux ?

Cette année, la tendance est à nouveau aux cartes de voeux classiques, voire un rien nostalgiques. N'y cédez pas ! Leur production est en général très peu éco-friendly et exige de longs déplacements. Les cartes de voeux électroniques offrent une alternative nettement plus verte. Si vous trouvez cela peu personnalisé, fabriquez une carte originale sur papier ou carton, puis scannez-la et envoyez-la par mail à la famille et aux amis.

10. Gare aux enseignes de fast fashion !

Si vous achetez des cadeaux genre jouets ou vêtements pour les enfants, faites attention à leur provenance. La grande majorité des jouets et des vêtements viennent hélas d'usines que l'on appelle "sweatshops", situées en Chine, en Inde ou au Bangladesh. Lisez soigneusement l'étiquette et posez éventuellement la question à un responsable du magasin. Achetez si possible des produits belges ou européens. Les jouets en bois doivent arborer le label durable FSC. Pour le textile, rendez-vous sur le sitewww.cleanclothes.org pour savoir quelles chaînes font ou non des efforts pour offrir à leurs travailleurs des conditions de travail dignes dans les ateliers qui fabriquent leurs lignes de vêtements.

Le menu éco-friendly signé Plus Magazine

Beignets de poireaux sauce piquante
***
Crème de céleri rave
***
Croquettes au crevettes maison
***
Pintade à la brabançonne
***
Crumble pomme-speculoos et glace au speculoos

Beignets de poireaux sauce piquante

Pour 10 à 15 beignets : 4 poireaux de provenance belge, 175g de farine, 1 jaune d'oeuf, 2dl d'eau, 1 petite boîte de tomates pelées, 1 c. à c. rase de piment en poudre, sel et poivre.

· Lavez les poireaux : éliminez la racine et une partie de la verdure. Coupez les tiges en quatre tronçons, lavez-les à grande eau, puis séchez-les.

· Fouettez la farine avec le jaune d'oeuf, l'eau, le sel et le poivre jusqu'à obtention d'une pâte homogène.

· Faites réduire sur le feu les tomates pelées, puis mixez-les. Assaisonnez la sauce de piment, sel et poivre.

· Trempez les morceaux de poireaux dans la pâte, puis faites-les frire à la friteuse (sans le panier) à 170°C. Lorsqu'ils sont dorés, retirez-les à l'aide d'une écumoire et égouttez-les sur du papier essuie-tout.

· Répartissez la sauce et les beignets sur des petites assiettes plates.

Crème de céleri rave

Pour 4 à 6 personnes : 1 petit céleri rave, jus de citron, 2 oignons, 2 gousses d'ail, huile d'olive, 1 c. à s. de farine, 1l de bouillon de légumes, 2 branches de thym, 2dl de crème, sel et poivre.

· Pelez le céleri rave et coupez-le en gros dés. Emincez en fines lamelles l'un des morceaux et citronnez-le (pour la garniture). Emincez également les oignons.

· Faites chauffer 2 c. à s. d'huile d'olive dans une grande poêle et faites-y revenir les gros dés de céleri rave, les oignons et les gousses d'ail pressées. Mouillez avec le bouillon, ajoutez le thym et laissez mijoter pendant 30 min.

· Retirez le thym et mixez le potage. Incorporez-y la crème, salez et poivrez.

· Chauffez un peu d'huile d'olive dans un wok et faites sauter les fines lamelles de céleri rave (elles doivent rester croquantes).

· Répartissez les lamelles dorées dans des verres et versez la crème de céleri rave par-dessus.

Croquettes aux crevettes maison

Pour 4 personnes : 400 g de crevettes grises non pelées, 1 carotte, 1 oignon, 1 branche de céleri, 1 bouquet garni, 120g de beurre, 120g de farine, 0,3dl de lait, 3 oeufs, chapelure, sel et poivre, une poignée de roquette.

· Pelez les crevettes (demandez de l'aide !).

· Emincez la carotte, l'oignon et le céleri, puis mettez les légumes dans une cocotte avecles épluchures de crevettes. Couvrez d'eau, portez à ébullition et laissez cuire à frémissement pendant 1h. Ecumez régulièrement la surface. Passez ensuite le liquide au chinois (passoire pointue) et récupérez le bouillon.

· Dans un poêlon faites fondre le beurre à feu doux (attention, il ne peut pas colorer). Ajoutez ensuite la farine en fouettant, puis versez le lait progressivement, toujours à feu doux et sans cesser de fouetter votre sauce blanche. Ajoutez suffisamment de bouillon de crevettes pour obtenir une sauce de bonne consistance.

· Séparez les jaunes d'oeufs des blancs. Retirez le poêlon du feu et incorporez-y les jaunes un à un, puis les trois quarts des crevettes pelées.

· Versez la sauce sur une planche à découper farinée. Etalez-la à la spatule sur une épaisseur de 3 à 4 cm et laissez refroidir.

· Découpez la masse en morceaux d'environ 10 cm de long sur 4 cm de large.

· Roulez chaque morceau dans la farine, puis passez-le dans le blanc d'oeuf battu en neige et enfin dans la chapelure pour obtenir de jolies croquettes. Elles peuvent être de forme inégale. Mettez-les pendant une heure au surgélateur.

· Faites frire les croquettes à 170°C, puis égouttez-les. Disposez-les sur les assiettes et décorez le tout avec le restant des crevettes et quelques feuilles de roquette.

Pintade à la brabançonne

Pour 4 personnes : 1 pintade (de préférence achetée chez le volailler), 30 g de beurre, 2 c. à s. d'huile, 200 g de lard fumé, 1 oignon, 1 c. à s. rase de farine, 1 petite bouteille de bière trappiste ou d'abbaye, 8 chicons de pleine terre, 1 c. à c. de sucre, 3 c. à s. de crème liquide, croquettes de pommes de terre fraîches (chez votre boucher ou votre traiteur), persil, sel et poivre.

· Demandez au volailler de découper la pintade en cuisses, ailes et blancs.

· Chauffez la moitié du beurre et 1 c. à s. d'huile dans une cocotte. Faites revenir les morceaux de pintade sur toutes les faces, salez et poivrez.

· Découpez le lard et l'oignon en gros dés. Chauffez 1 c. à s. d'huile dans une grande poêle (à fond épais) et faites-y revenir le lard et l'oignon. Farinez le tout, remuez bien pendant 30 secondes. Mouillez avec la bière et remuez encore.

· Ajoutez les morceaux de pintade au mélange lard-oignons et laissez mijoter pendant 30 min, à couvert. Retournez les morceaux à mi-cuisson.

· Pendant ce temps, coupez le pied amer des chicons. Chauffez le restant de beurre dans une casserole et faites dorer les chicons sur toutes les faces. Ajoutez ensuite du sel, du poivre, une cuillerée de sucre et un filet d'eau. Couvrez la casserole et laissez mijoter 30 min. Tournez régulièrement les chicons. Ceux-ci doivent être caramélisés.

· Retirez les morceaux de pintade, le lard et les oignons de la casserole en vous aidant d'une écumoire. Eliminez le gras à la surface de la sauce (avec une écumoire ou du papier essuie-tout). Incorporez ensuite la crème en fouettant bien. Remettez les morceaux de pintade, le lard et les oignons dans la casserole, à feu doux. Rectifiez l'assaisonnement.

· Servez la viande très chaude sur un plat préchauffé. Garnissez le tout de persil ciselé et servez la pintade avec les chicons et les croquettes de pommes de terre passées à la friture.

Crumble pomme-speculoos et glace au speculoos

Pour 4 personnes : 4 pommes, 30g de beurre, 2 c. à s. de jus de citron, 1dl de jus de pomme, 1 c. à s. de sucre de canne, cannelle en poudre, 1 bac de glace au speculoos (belge). Pour le crumble : 100g de speculoos belges, 40g d'amandes entières (de préférence d'un pays européen), 50g de cassonnade, 60g de beurre.

· Eliminez le trognon des pommes, pelez-les, puis coupez-les en dés. Chauffez le beurre dans un poêlon. Ajoutez les dés de pommes, le jus de citron et de pomme, le sucre de canne et la cuillerée de cannelle. Poursuivez la cuisson à feu modéré pendant 8 min.

· Beurrez 4 ramequins (comme pour un flan) et remplissez-les de dés de pommes.

· Préparez le crumble : passez au blender ou au mixer les speculoos et les amandes. Ajoutez le sucre et le beurre fondu. Mixez encore jusqu'à obtention d'un crumble.

· Recouvrez chaque ramequin d'une couche de crumble et enfournez le tout pendant 25 min. à 180°C. Retirez ensuite les ramequins du four, garnissez-les d'une boule de glace au speculoos et servez aussitôt.

Nos partenaires