Un véhicule bien préparé aux chutes de neige

18/01/16 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

De magnifiques paysages enneigés, des étendues de poudreuse inviolées, des enfants riant aux éclats sur un traîneau. Autant de plaisirs qu'apporte la neige. Mais pour les automobilistes, elle est souvent synonyme d'angoisse. Il suffit pourtant d'être bien préparé.

Un véhicule bien préparé aux chutes de neige

Un véhicule bien équipé et bien entretenu est le meilleur gage de sécurité sur les routes enneigées. Selon une enquête menée par Touring, seuls 48% des véhicules sont préparés pour l'hiver. Quand elle parle de préparation, l'organisation fait référence à un contrôle dans un garage. Ce sont surtout les jeunes automobilistes qui font des économies sur ce budget : seuls trois jeunes sur dix font contrôler leur véhicule, contre six sur dix pour les 45 ans et plus. Heureusement, trois sondés sur quatre assurent être protégés par un service de dépannage.

Avec et sans pneus hiver

Les résultats de l'enquête montrent aussi que44% des conducteurs disent disposer de pneus hiver, mais un sur trois continue à rouler sans ces pneus spéciaux. Ils se justifient en évoquant les faibles distances parcourues ou leur prix trop élevé. Plus de trois conducteurs sur quatre disent aussi bénéficier d'un système de freinage ABS, qui permet d'aider en cas de dérapage lors d'un freinage brusque sur la neige et le verglas.

Un kit de survie

Seuls 14 % des conducteurs interrogés attestent de la présence d'une trousse d'urgence dans leur véhicule, qui comprend notamment de la nourriture, une boisson et une couverture. " Trop souvent, nous voyons des malchanceux engourdis ou affamés sur le bord de la route au milieu de nulle part. Chaque hiver, nous recommandons de laisser au minimum une couverture ou un gros manteau dans la voiture ", conseille Touring qui reçoit en moyenne 200.000 appels pour des pannes entre les mois de novembre et février.

Des problèmes au démarrage ?

Ne forcez surtout pas si votre moteur ne démarre pas.Commencez par allumer brièvement les phares pour "réchauffer" la batterie. Coupez tous les consommateurs électriques et actionnez ensuite le démarreur. N'insistez pas trop lourdement, il vaut mieux donner des petits coups de quelques secondes pour ne pas vider la batterie.

Pensez toujours à débrayer, même en étant au point mort : le moteur tournera plus librement. Assurez-vous que votre batterie soit en parfait état.

Une nuit à l'extérieur

Si votre véhicule a l'habitude de passer la nuit dehors, n'aspergez pas les vitres avec de l'eau chaude si elles sont couvertes de givre. Le choc thermique pourrait briser le verre. Recouvrir le pare-brise aves des journaux n'est pas très efficace. Le papier devient humide, colle sur la vitre et est difficile à enlever. Privilégiez plutôt un carton solide placé entre l'essuie-glace et le pare-brise. Vous pouvez aussi relever les essuie-glaces pendant la nuit pour éviter que le caoutchouc ne colle au verre.La combinaison d'un spray dégivrant et d'un grattoir est un bon remède contre les fines pellicules de givre. Petit truc : pour protéger les vitres contre le givre, frottez le pare-brise avec une pomme de terre coupée en deux.

En prévention

Nettoyer régulièrement les vitres de votre véhicule : des vitres propres retiennent beaucoup moins vite l'humidité et par conséquent givrent moins facilement. Dégivrez toutes les vitres sans attendre le moment où le mercure descend sous 0°C avec un spray dégivrant. Ajoutez du produit antigel au lave-glace. Utilisez le chauffage sur les vitres et mettez la climatisation pour absorber l'humidité. Astuce : garder un petit flacon de spray antigivre en poche ou dans votre sac à main au cas où la serrure serait bloquée ! Pour les serrures récalcitrantes, vous pouvez aussi apposer du scotch.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos