Un bar à chats ouvre ses portes dans la capitale européenne

10/11/14 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Un premier " bar à chats " va prochainement ouvrir ses portes à Bruxelles. Vous n'y apprendrez pas à faire la sieste comme ces doux félins, mais plutôt à venir vous détendre en leur compagnie. Très populaires en Asie et notamment au Japon, les " cat cafés " apparaissent doucement en Europe.

Un bar à chats ouvre ses portes dans la capitale européenne

Au Pays du Soleil Levant, les Neko Café pullulent à tous les coins de rue, principalement à Tokyo, la capitale. Les Japonais poussent la porte de ces endroits insolites pour siroter le traditionnel thé vert, tout en déstressant au contact de ces boules de poils ! Si vous êtes allergiques aux chats, ce n'est peut-être pas un lieu à vous recommander puisqu'ils se baladent sur les tables, se faufilent entre vos jambes, viennent s'enrouler sur vos bras ... ou font la sieste. Dans les bars à chats, il est permis de les caresser ... mais pas de leur tirer la queue. Le calme est de rigueur, on ne réveille pas un chat qui dort, on ne le photographie pas avec un flash, on ne le prend pas dans ses bras et on ne l'emmène pas en balade. Employés et cadres paient ainsi une dizaine d'euros, en plus de leurs consommations, pour jouer avec des chats. Rien d'étonnant dès lors de les voir se déplacer à quatre pattes ou allongés sur le parquet. Les bars à chats ont un certain succès au Japon car les Japonais vivent souvent en appartement, où les animaux domestiques sont interdits.

Des chats à l'adoption

Les règles seront peut-être différentes au Chat Touille, premier bar à chats belge, qui ouvrira ses portes à Saint-Gilles. Après Munich, Vienne, Budapest, Paris et Londres, la douceur des félins a convaincu Monika Jurczykowska, la gérante du Chat Touille d'ouvrir un tel établissement à Bruxelles. Contrairement aux cafés japonais qui accueillent parfois jusqu'à 70 chats, celui de Monika offrira le gîte et le couvert à cinq chats. A l'inverse du concept japonais, ceux-ci, stérilisés et vaccinés, seront disponibles à l'adoption.

On y mange avec les chats

Chez Monika, à part caresser des chats, on mangera. Mais pas n'importe quoi : des produits issus de l'agriculture extensive et en provenance de Pologne. Une salle commune accueillera les clients et les chats, tandis qu'une autre pièce sera spécialement consacrée aux litières et aux gamelles. Pour répondre aux normes de l'AFSCA, la cuisine sera également séparée des deux autres pièces. Au niveau de la décoration, ni musique, ni télévision. Juste le ronron des chats, quelques étagères vides pour leur permettre de se balader, des arbres à chats, des tables et des chaises pour les clients.


Le Chat Touille, rue Tasson-Snel 11 1060 Saint-Gilles 0498/97.42.68 www.lechattouille.eu

Nos partenaires