Seule 1 entreprise sur 4 veut embaucher un pensionné

17/04/13 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

Seulement une entreprise sur quatre est prête à engager une personne retraitée, selon une enquête menée par la compagnie d'assurances Delta Lloyd qui avait organisé, fin de l'année dernière, le projet pilote du " Stage sans Age ". Alors qu'il offrait la chance à des pensionnés de s'impliquer dans un secteur ou une société, ce stage n'avait pas remporté un franc succès.

Seule 1 entreprise sur 4 veut embaucher un pensionné

Trois quarts des entreprises contactées par Delta Lloyd disent préférer engager des jeunes car ils coûtent moins cher, ils ont moins de problèmes de santé et ils peuvent rester dans la société après une formation. Quelque 40% des entreprises estiment que les "Stagiaires sans âge" n'étaient pas suffisamment flexibles et constituaient plus une charge qu'une aide. Pour 70% des employeurs, les stagiaires ne répondaient pas aux exigences. Et s'ils avaient dû rémunérer ces pensionnés, 90% d'entre eux admettent qu'ils ne les auraient pas accueillis.

Les retraités qui ont participé à ce stage se montrent plus enthousiastes que les employeurs. Ils étaient 260 à s'être inscrits pour participer au projet. Parmi eux, 40 sont entrés en contact avec les entreprises et 18 ont réellement effectué un stage entre le 1er octobre et fin décembre 2012. Les principales raisons pour lesquelles ils ont participé à ce projet : rester actif et entretenir des relations sociales. Seuls 10% des stagiaires espéraient trouver un travail de cette manière. Ceux qui ont abandonné l'ont fait pour des raisons de problèmes de santé, de trajets trop longs ou à cause d'un malentendu sur la non-rémunération du stage. Dans certains cas, c'est la société qui a décidé de mettre fin au stage pour cause de " perte de temps ".

La plupart des "Stagiaires sans âge" souhaiteraient travailler à mi-temps. Ils veulent être rétribués mais 90% d'entre eux seraient prêts à travailler pour un salaire de débutant. En marge de ce projet de stage, Delta Lloyd a rédigé une "Note argentée" qui contient certaines recommandations en vue d'améliorer la relation pensionné/entreprise. Parmi celles-ci, l'agence d'intérim, l'indépendant et le titre service (un stimulant financier pour les entreprises qui seraient prêtes à employer des personnes plus âgées) orientés seniors.

Plus Magazine a participé au projet du " Stage sans Age ". Walter Merckx, âgé de 64 ans et originaire de Ouwegem (Flandre orientale), devait accomplir un stage dans la rédaction au cours des mois de décembre et janvier. Walter, qui gérait trois agences de voyages lorsqu'il était actif, avait été choisi notamment pour apporter une contribution à la rubrique tourisme. Mais en raison des trajets Ouwegem-Bruxelles et de ses nombreuses activités, il a estimé ne pas pouvoir s'investir pleinement dans ce stage. Il avait abandonné après quelques jours.

Nos partenaires