Protégeons nos animaux du froid!

14/01/15 à 09:23 - Mise à jour à 09:23

Quand il fait un froid de canard, il est important de veiller sur le bien-être de nos animaux de compagnie qui, tout comme nous, peuvent souffrir des conditions hivernales. Quelques conseils.

Protégeons nos animaux du froid!

On aurait tendance à conseiller de garder chien et chat le plus souvent possible dans la maison, surtout les plus jeunes et les plus vieux, ainsi que ceux à poils courts. Il n'est toutefois pas toujours évident de les confiner constamment dans nos intérieurs, certains ayant un réel besoin de se défouler. S'il est vrai que les chiens adorent, en général, s'ébattre dans la neige, ne le laissez pas dehors durant une tempête de neige : son flair s'affaiblit avec la neige et la glace et il risquerait ainsi de se perdre. Coupez aussi les poils entre les coussinets pour éviter que la neige ne s'y colle et devienne de la glace qui sera ensuite beaucoup plus difficile à enlever. Si possible, essuyez méticuleusement les pattes de votre animal dès qu'il rentre, ou mieux rincez l'intérieur des pattes avant de les sécher. Les produits chimiques contenus dans le sel de déneigement irritent les coussinets et sont responsables de brûlures ou encore de troubles gastriques lorsqu'ils sont ingérés. Sachez qu'il existe des solutions tannantes pour protéger les coussinets en hiver. Pensez aussi à essuyez le bas du ventre.

Un abri, de l'eau et plus de nourriture

Si votre animal doit rester dehors, prévoyez un abri suffisamment grand, isolé du vent et protégé de la pluie et de la neige. Isolez davantage cet abri avec de la paille ou une couverture et proposez-lui un panier qui ne sera pas posé directement sur le sol, mais plutôt en hauteur. Mais rassurez-vous : un chat qui ne peut pas rentrer chez son maître cherchera toujours à se mettre à l'abri. S'il reste un certain temps à l'extérieur, n'oubliez pas de lui fournir de l'eau régulièrement. D'abord pour éviter qu'elle ne gèle et ensuite parce que par temps froid et sec, les animaux ont tendance à se déshydrater. Préférez les écuelles en plastique à celles en porcelaine ou en verre. Les quantités de nourriture doivent aussi être augmentées pour tous les animaux, mais en particulier pour ceux vivant dehors. Les besoins nutritionnels peuvent augmenter de 35% lorsque les températures atteignent les -10°C.

Attention aux engelures

Les températures négatives engendrent un risque d'engelures aux extrémités - oreilles et queue. Il faut dès lors réchauffer les parties meurtries avec de l'eau tiède et une compresse ou un linge, sans masser. Consultez ensuite un vétérinaire. Ne brossez pas trop souvent vos animaux de compagnie pendant cette période : le pelage ne pousse plus en hiver. Si vous les toilettez trop souvent, vous enlevez le sébum qui fait office de protection contre le froid. Un animal en bonne santé régule lui-même sa température interne. Ils peuvent parfois souffrir de rhumatismes et les douleurs sont alors accentuées par le froid et l'humidité. Placez dès lors leur panier près d'un radiateur, loin des courants d'air (fenêtres, portes, ...).

Abattement inhabituel? Soyez vigilants!

Attention aussi à l'antigel qui, avec son goût sucré, attire chien et chat. Nos compagnons à quatre pattes ne sont pas non plus épargnés par les risques de gastro-entérites et autres coups de froid en cette période de l'année. Si vous constatez un abattement inhabituel, de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée, un écoulement nasal ou une toux, consultez sans attendre un vétérinaire. Et si vous prenez la route de bonne heure, n'oubliez pas de donner quelques coups sur le capot du véhicule pour faire fuir les chats qui se seraient faufilés sous la voiture pour profiter de la chaleur du moteur.

Une petite laine pour les moutons

Il n'y a pas que les chiens et les chats qui souffrent du froid. Les moutons et les chèvres sont notamment moins résistants aux basses températures que les bovins et les équidés. Il faudra donc les rentrer en cas de températures extrêmement froides. Leur abri doit être suffisamment grand pour que tous puissent l'utiliser en même temps, sans toutefois être trop vaste pour maintenir la chaleur dégagée par les animaux. L'entrée doit être protégée des vents dominants. N'oubliez pas de vérifier régulièrement que l'eau disponible n'est pas gelée. Les chevaux devront avoir une ration de foin, d'orge ou d'avoine quotidienne supplémentaire. Dans l'écurie, disposez de la sciure de bois ou du sable qui absorbent l'humidité. Remarquez qu'une fine couche de glace accrochée aux poils d'un cheval est signe qu'il est bien isolé et non qu'il souffre du froid. Enfin, pensons aussi aux oiseaux en installant des points d'eau ainsi que des mangeoires avec des graines, de la margarine, du pain, ... hors de portée des félins !

Nos partenaires