Plus jamais de gaffes à l'étranger

17/09/09 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

En Italie, on ne saupoudre pas directement le fromage râpé sur les pâtes et, en Egypte, on ne montre pas la plante de ses pieds. Si vous connaissez les coutumes locales avant votre départ, vos voyages n'en seront que plus agréables !

Non, ce n'est pas drôle quand un serveur new-yorkais vous poursuit dans la rue parce que vous n'avez pas laissé un pourboire suffisant. Ou, en tant que femme dans un pays musulman, lorsqu'on vous interpelle constamment parce que vous portez une blouse sans manches.

" Il ne faut pas s'adapter intégralement à la culture du pays de ses vacances. Mais on a avantage à se renseigner sur les coutumes locales. Et à les respecter sur place ", affirme Kevin Strubbe, qui compte une longue carrière dans l'horeca international à son actif et a été pendant un an le majordome du Prince Philippe. " Il s'agit surtout de ne pas offenser les habitants du pays. D'ailleurs, nous attendons la même chose des étrangers chez nous. Lorsqu'on ne brusque pas les coutumes locales, on est moins confronté à des situations gênantes. "

Au secours, il y a des Russes dans l'hôtel !

Sur la base de l'expérience de Kevin Strubbe, voici un petit aperçu des bévues dont les Belges se rendent le plus souvent coupables à l'étranger. Trois attitudes simples vous aideront à faire en sorte que vos vacances restent un plaisir :

Faites preuve de respect. Dans un pays musulman, si vous êtes une femme, personne n'attend de vous que vous portiez une burqa mais, lorsque vous visitez des lieux religieux, couvrez-vous les jambes, les bras et les cheveux. " Toutes sortes de solutions élégantes s'offrent à vous : un pantalon, un chemisier, un foulard coloré... ", conseille notre expert.

En cas de doute, ne prenez pas l'initiative. En matière de salutations par exemple, l'étiquette varie d'un pays à l'autre. Donner une poignée de main ou pas ? Faire la bise ? Une, deux ou trois fois ? Laissez l'initiative à l'autre et vous éviterez les impairs. Si quelqu'un vient à votre rencontre en vous tendant la main, c'est qu'il ne souhaite ni bise ni accolade.

Relativisez. C'est vrai, à l'hôtel, les Russes peuvent être irritants, surtout lorsqu'ils dévalisent le buffet en ne laissant rien pour les suivants. Idem pour les Chinois, qui se raclent la gorge et crachent sur le sol pendant le repas. " Si nécessaire, allez vous asseoir ailleurs afin de ne pas être incommodé par ce comportement, mais n'oubliez surtout pas qu'il s'agit-là pour eux d'habitudes normales ou parfaitement explicables, recommande Kevin Strubbe. Si vous ne voulez pas gâcher votre plaisir, relativisez. "

Les gaffes que nous commettons souvent !

En France

  • Apporter du vin lorsqu'on est invité. Il y a de grandes chances que le maître ou la maîtresse de maison ait prévu un meilleur vin. Optez plutôt pour des fleurs ou des pralines belges.

En Allemagne

  • Arriver en retard à un rendez-vous, même de 5 minutes !

Aux Pays-Bas

  • Prendre plus d'un biscuit dans la boîte pour accompagner le café.
  • Manger une table de riz avec un couteau : l'objectif est d'utiliser uniquement la cuillère et la fourchette.

En Italie

  • Régler une boisson au comptoir puis la boire à une petite table en terrasse. En effet, vous privez ainsi le cafetier d'une partie du bénéfice (dans les bars et les cafés italiens, les consommations sont toujours plus chères si vous les prenez assis). C'est souvent la même chose en Espagne.
  • Manger des pâtes avec un couteau et saupoudrer directement le plat de pâtes de fromage râpé. Vous ferez preuve de culture culinaire si vous mangez vos pâtes uniquement avec une cuillère et une fourchette (ou rien qu'avec une fourchette, comme le font les Italiens). Le fromage râpé est considéré comme un condiment. Ce n'est qu'après avoir goûté les pâtes que vous pouvez, si vous le désirez, les saupoudrer de fromage.

En Espagne

  • Aller dîner en tenue de plage. Même dans les stations balnéaires populaires, les Espagnols aiment s'habiller de manière formelle pour le dîner.
  • Critiquer les corridas ou parler du régime Franco, de la guerre civile et de l'indépendance du Pays Basque ou de la Catalogne (sujets tabous !).

En Grand-Bretagne

  • Se tenir trop près des autres dans une file d'attente. Les Britanniques, plutôt réservés, détestent le contact physique. Restez donc à distance suffisante de celui qui vous précède.
  • Regarder fixement les gens dans le métro ou lire leur journal (la vie privée est sacrée !)

En Grèce

  • Téléphoner à quelqu'un entre 2 et 5 heures de l'après-midi (la sieste y est encore plus sacrée qu'en Espagne).
  • Faire signe à quelqu'un ou le saluer en levant votre main avec la paume vers l'extérieur. Ce qui signifierait plus ou moins " Va te faire f... ".

En Suède et en Finlande

  • Garder vos chaussures lorsque vous entrez dans une habitation privée. La tradition veut que vous laissiez vos chaussures dans le vestibule. Il est donc impératif de porter des chaussettes sans trous.
  • Dans un sauna, porter un maillot de bain ou parler fort. Si nécessaire, ceignez votre taille d'une serviette de toilette. De même, boire de l'alcool dans un sauna n'est pas apprécié.

En Turquie

  • Féliciter quelqu'un en faisant le geste qui consiste à former un rond avec le pouce et l'index. Vous signifiez ainsi que cette personne est homosexuelle.
  • Lorsqu'une femme occidentale tend la main à un homme turc (ou l'inverse), ce geste considéré comme une intimité indésirable.

En Afrique du Nord

  • Utiliser votre main gauche pour donner quelque chose à quelqu'un, manger ou toucher de la nourriture (au marché, par exemple). La main gauche est en effet considérée comme impure car elle sert traditionnellement à l'hygiène personnelle. Il en va de même en Inde.
  • Marchander avec acharnement pour finir par ne rien acheter. Le marchandage est parfaitement normal mais, si vous commencez, vous devez jouer le jeu jusqu'au bout et acheter le bien que vous convoitez.

En Egypte, en Jordanie et dans les autres pays musulmans

  • Chercher à établir un contact visuel pendant une conversation. Ceci est ressenti comme une menace.
  • Montrer ses plantes de pied, par exemple lorsque vous êtes assis jambes croisées. Gardez donc plutôt vos pieds sur le sol. Et pensez au fameux journaliste irakien qui a lancé ses chaussures à la tête de Georges Busch. Une offense plus grande encore aurait été de lui envoyer des chaussure sales.

Le savoir-vivre en safari

Ne portez pas de blanc, cela dérange les animaux.

Les parfums trop forts effraient les animaux sauvages.

Si vous dormez sous tente, n'oubliez pas que, dans la nature, les bruits portent loin.

Ne poussez pas un cri chaque fois que vous apercevez un lion ou un éléphant. Ce n'est pas agréable pour les animaux et encore moins pour vos compagnons de voyage.

Ne laissez rien traîner après votre passage, pas même des mouchoirs en papier.

Aux Etats-Unis

  • Saluer quelqu'un en lui faisant la bise ou en lui donnant une accolade. Les Américains sont directs au niveau verbal, mais n'aiment pas le contact physique.
  • Donner trop peu ou pas de pourboire du tout. Les employés dans l'horeca doivent travailler pour un salaire de misère et dépendent des pourboires. Dans les restaurants et les bars, un " tip " de 15 % constitue la règle générale. Si vous donnez moins, on sera souvent désagréable avec vous.

En Inde

  • Continuer à poser des questions lorsque votre interlocuteur ne connaît pas la réponse. Les Indiens (et les Asiatiques) ne veulent surtout pas perdre la face. Lorsque vous demandez, par exemple, votre chemin et qu'ils ne savent pas vous répondre, ils ne l'avoueront pas mais oscilleront de la tête. Si vous persévérez malgré tout, vous les mettez dans un profond embarras.
  • Faire une photo d'un compagnon de voyage devant une statue de Bouddha ou une image religieuse.

En Chine

  • Avoir un mouvement de recul lorsque les gens s'approchent très près de vous pour vous saluer. Les Chinois le font toujours et, si vous reculez, ils penseront que vous les trouvez sales.
  • Mettre une carte de visite dans sa poche sans l'avoir lue. Pour les Chinois et beaucoup d'autres Asiatiques, les cartes de visite constituent un véritable symbole de statut. Elles vous seront remises à deux mains et avec solennité. Regardez et lisez attentivement la carte avant de la ranger.

Nos partenaires