On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

06/10/17 à 13:04 - Mise à jour à 15:01

Après un été tout en grillades, salades et plats légers, voici revenir la saison des petits plats mijotés et des desserts. L'occasion rêvée de tester le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro qui nous promet une cuisine haute en saveurs sans stress et sans vaisselle !

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

Le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro est un appareil électroménager multifonction programmable disposant d'une cuve amovible (5 litres avec revêtement anti-adhésif qui passe au lave-vaisselle) et proposant 50 programmes de cuisson pré-enregistrés. Il promet de cuire automatiquement des plats en sauce, des risottos, des céréales, des gâteaux, des potages, etc. On peut aussi bien sûr régler le temps de cuisson et la température manuellement par paliers de 5°C pour préparer ses propres recettes. L'AutoCook Pro combine deux technologies : la cuisson à induction (1200 watts qui permet une montée en température hyper rapide et très précise) et la cuisson vapeur sous pression (normale ou haute pression). Il est livré avec un livret de 100 recettes, un panier vapeur à double niveau, un panier friteuse, une cuillère et une spatule.

Ça, c'est pour la théorie... Mais dans la pratique, cet engin est-il vraiment à la hauteur de ses promesses ? Et vaut-il ses 329,99 € ?

Mon premier risotto

Le risotto est un plat plus compliqué à préparer qu'il n'y paraît. Les recettes et les méthodes sont nombreuses, et les résultats souvent aléatoires. Ici, tout à l'air simple. J'opte pour la recette "risotto aux champignons" proposée dans le livre de recettes (et sur l'application AutoCook téléchargée sur mon smartphone).

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

Je commence par mettre la moitié des champignons dans la cuve avec un peu d'huile d'olive avant de sélectionner le mode de cuisson "risotto" sur l'écran de contrôle. L'autoCook se met en route pour 15 minutes en phase 1. Au bout de 6 minutes une sonnerie retentit pour m'indiquer que je peux enlever les champignons pour les conserver au chaud avant de poursuivre la cuisson de la seconde moitié des champignons. Au bout de 6 minutes, nouvelle sonnerie. J'enlève les champignons et les remplace par le riz, les oignons et l'ail que je fais revenir 3 minutes jusqu'à ce que la sonnerie retentisse. J'ajoute le bouillon et le vin blanc, sélectionne la Phase 2 en mode sous pression et c'est reparti pour 15 minutes. Nouvelle sonnerie : j'ouvre le couvercle, j'ajoute les champignons dorés, le parmesan et le beurre froid. J'assaisonne avec le sel, le poivre et le thym. Je ferme le couvercle et appuie sur "Démarrer pour la phase 3". Dernière sonnerie, je laisse reposer le risotto 5 min de plus, je remue et... je sers mes invités. Honnêtement, je n'ai eu droit qu'à des compliments ! Le risotto était parfumé, crémeux à souhait mais pas pâteux. Et le plus chouette dans tout cela, c'est que je ne suis pas resté à touiller pendant des heures dans une casserole...

Le tajine de poulet aux citrons et aux olives

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

Fort de cette première expérience concluante, je me lance dans la préparation d'un plat que je maîtrise depuis longtemps : le tajine de poulet aux citrons et aux olives que je prépare d'habitude dans une simple casserole. J'avoue qu'ici, j'ai un peu chipoté... En effet, j'ai dû sortir des modes de cuisson préréglés et définir moi-même les températures et les temps de cuisson. Lorsqu'on ne maîtrise pas encore tout à fait l'appareil, la programmation n'est pas évidente du premier coup. Mais avec un peu de patience et de logique on y arrive, même si, comme moi, on n'est pas un as de la technologie. Résultat des courses ? Mon tajine était comme d'habitude, très bon, et je n'ai pas dû rester à côté de la casserole pour surveiller la cuisson. En outre, j'ai pu le préparer bien à l'avance et le servir à la bonne température bien plus tard grâce à la fonction "garder au chaud". Contrat rempli...

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

Le carrot cake

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

L'autoCook Pro propose aussi de cuire des gâteaux. Là, j'ai vraiment un gros doute. Cet appareil peut-il vraiment remplacer un four ? Je prépare donc ma pâte, en suivant la recette du livret et la verse dans la cuve préalablement beurrée avant de refermer le couvercle. Je sélectionne la fonction "cuisson", option durée "longue". Une quarantaine de minutes plus tard, une sonnerie se déclenche. J'ouvre le couvercle et, surprise, le carrot cake, joliment doré, embaume la pièce de ses arômes d'épices et de cannelle. Je le laisse reposer 20 minutes dans la cuve comme recommandé. Après ce temps de repos, il se démoule d'un coup, sans attacher. Petite touche perso, je le recouvre d'une généreuse couche de glaçage plutôt que de sucre impalpable. Oui, c'est une bombe calorique, mais qu'est-ce que c'est bon ! Verdict ? Gâteau nickel, je suis prêt à recommencer.

On a testé pour vous : le multi-cuiseur Bosch AutoCook Pro

© Serge Ivoff

Verdict final

Je dois avouer que l'AutoCook Pro m'a séduit. Il est simple à utiliser lorsqu'on suit les recettes du livret et les résultats sont à la hauteur des promesses. Le jeu se complique un peu lorsqu'on sort des sentiers battus et qu'on adapte ses propres recettes. Mais avec un peu de temps et de pratique on se débrouille vite et bien. Je n'ai d'ailleurs jamais raté de plat. J'ai beaucoup apprécié aussi le fait de tout cuire dans le même contenant et de simplement le placer au lave-vaisselle après cuisson. Bye-bye les fonds de casserole où le ragoût a attaché ! Vu le nombre de modes de cuissons prévus, on peut se passer d'un cuiseur vapeur et d'une casserole à pression.

Les plus

  • La fonction maintien au chaud est très pratique car une fois la cuisson terminée, le plat reste au chaud pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures.
  • Le départ différé s'avère bien pratique lorsqu'on souhaite trouver un plat chaud tout juste cuisiné quand on rentre chez soi le soir.
  • Pour les adeptes de la cuisine saine, le panier vapeur est bien pratique.
  • Le livret de recettes complet permet de profiter pleinement des fonctionnalités du multi-cuiseur.
  • La cuisson sous pression qui réduit les temps de cuisson.
  • Les trois programmes de cuisson sous vide (légumes, viandes et poissons).
  • Fini la vaisselle

Les moins

  • Un appareil électroménager de plus sur le plan de travail
  • Petit temps d'adaptation lorsqu'on sort du cadre des recettes préprogrammées
  • L'application qui promet de nombreuses recettes supplémentaires ne tient pas vraiment ses promesses. Depuis que je l'ai téléchargée il a quelques mois, elle n'a pas évolué. J'attends toujours de nouvelles recettes du jour...
  • Le prix, mais il existe des versions moins chères, sans induction.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos