Offrir un cadeau à un enfant sans se brouiller avec ses parents

28/11/16 à 09:20 - Mise à jour à 09:22

Source: Plusmagazine

Offrir un cadeau à ses petits-enfants ou à un enfant qui n'est pas le nôtre, c'est toute une affaire de diplomatie. Il faut à la fois rencontrer les souhaits de l'enfant et ne pas heurter les parents. Les conseils d'une psychologue, elle-même grand-mère.

Offrir un cadeau à un enfant sans se brouiller avec ses parents

© Getty Images/iStockphoto

Nous avons soumis les souhaits et les attentes en matière de cadeaux de trois générations à Silke Renty, psychologue clinicienne attachée à Expoo, centre d'expertise en soutien à l'éducation.

" Acheter un cadeau (de Noël) à mon petit-fils de 8 ans est une mission très difficile " Sylvie, grand-mère.

Silke Renty : Un cadeau destiné à un jeune enfant ne doit pas nécessairement être volumineux, original ou onéreux. Les jeunes enfants préfèrent en effet jouer avec des choses simples. Ils peuvent s'amuser pendant des heures avec des cubes, des coquillages ou des boîtes à oeufs avec lesquelles il est possible de réaliser un bricolage. Un cadeau ne doit pas nécessairement avoir été acheté dans un magasin.

Avant toute, il importe de tenir compte des goûts de l'enfant. Pour cela, il suffit de lui poser la question. Ne lui demandez pas " Qu'aimerais-tu recevoir ? ", mais plutôt " Qu'aimes-tu faire ? ". S'il s'agit d'une petite fille qui joue volontiers à l'extérieur, elle sera sans doute ravie avec une corde à sauter tandis que d'autres enfants seront heureux avec des livres, des crayons de couleur, etc. Chaque enfant est différent. Si vous en tenez compte, vous devriez faire mouche.

" Pour aider ma grand-mère, j'établis une liste des cadeaux que j'aimerais recevoir. " Sophie, 13 ans.

Si la liste vient de l'enfant lui-même, il n'y a pas de mal à s'en inspirer. Attention cependant à ce que cette liste ne devienne pas une liste d'exigences. L'enfant doit être conscient qu'il s'agit simplement d'idées pour vous mettre sur la bonne voie. Ne vous sentez en aucun cas obligé d'acheter précisément ce qui s'y trouve. Utilisez-la à bon escient. Déduisez-en les intérêts de l'enfant sans pour autant tomber dans le piège du marketing. Il n'est pas rare que les enfants aient envie d'un jeu vu à la télévision ou dans un dépliant publicitaire. Si celui-ci semble très spectaculaire au premier abord, sa valeur ludique peut se révéler bien faible par la suite. Résultat : le jeu termine vite dans un coin pour ne plus jamais (ou rarement) en ressortir.

Les jeux doivent avant tout avoir un côté relaxant. Ne les choisissez donc pas trop compliqués. Cela vaut surtout pour les jeunes enfants qui aiment jouer avec des choses simples faisant appel à leur imagination ou à leur créativité.

" Je refuse que mes filles reçoivent des mini aspirateurs, des fers à repasser ou des ustensiles de nettoyage. " Anne, maman

Si la demande vient de l'enfant, il n'y a pas de mal à offrir ce genre de jouets. Certains enfants trouvent très amusant d'aider papa ou maman à effectuer leurs tâches. L'important étant de ne pas offrir ce genre de jouets exclusivement aux petites filles. Si les petits garçons de la famille s'amusent tout autant que les filles avec un ustensile de nettoyage ou un mini aspirateur et que ces dernières jouent aussi avec les outils de bricolage ou les voitures de leurs frères, il n'y a pas de souci. Anne s'imagine que ce que nous considérons comme des corvées en tant qu'adultes le sont aussi pour des enfants alors que ce n'est pas le cas. Ils considèrent le repassage ou le nettoyage comme des jeux.

Dans le même registre, on pourrait se demander s'il ne faut acheter que des poupées aux petites filles et que des voitures aux petits garçons. La réponse est bien entendu non. Ce qui importe, c'est de donner à ses enfants l'occasion d'explorer diverses sortes de jeux. C'est à eux de déterminer leurs préférences. Si, en tant qu'adulte, vous ne véhiculez pas de stéréotypes et que vous laissez à l'enfant la liberté de choisir ses jeux préférés, peu importe qu'il s'agisse d'une poupée ou d'un fer à repasser, d'une voiture ou d'une mini foreuse.

" Il est hors de question que mes enfants jouent avec des armes en plastique !" Steven, papa

En tant que grands-parents, il faut être conscient que les règles d'éducation, les valeurs et les normes des enfants sont fixées par les parents. Il est essentiel de les respecter. Faute de quoi cela risque de créer des tensions dont les enfants sont les premières victimes. Ils les ressentent directement et, plutôt que de faire le bonheur de l'enfant avec votre cadeau, vous risquez de le mettre mal à l'aise.

Consulter les parents avant d'acheter un cadeau est dès lors recommandé. Certains ne voient pas d'objection à ce que leur enfant se déguise en cow-boy pour s'amuser tandis que d'autres refusent que des armes en plastique entrent chez eux.

" Ma petite-fille rêve d'un lapin mais ses parents ont mis leur veto. Ils ne veulent pas d'animaux à la maison !" Louis, grand-père.

Il est indispensable de respecter le refus des parents. Toutefois, il est peutêtre possible de trouver un compromis. Demandez, par exemple, aux parents pour quelle(s) raison(s) ils sont opposés à l'idée d'avoir des animaux domestiques. Si c'est pour une question d'allergie, leur refus est tout à fait légitime. Si, en revanche, leur refus a trait à l'entretien quotidien que réclame un animal domestique, vous pourriez leur proposer d'offrir un lapin à vos petits-enfants tout en le gardant chez vous. Ils pourront ainsi s'en occuper lorsqu'ils viennent rendre visite. Vos petits-enfants vous viendront avec encore plus de plaisir pour s'occuper de " leur " lapin.

" J'aimerais recevoir un pull pour Noël. Mais celui que mamy m'a offert l'an dernier ne me plaisait pas ... " Veerle, 12 ans.

Si vous souhaitez faire plaisir à un enfant en lui offrant un vêtement, il est essentiel qu'il ait son mot à dire et qu'il puisse choisir la pièce qui lui convient. Sans quoi, il risque d'être déçu. L'idée ? Faire du shopping avec l'enfant. Cette sortie représente déjà un cadeau en soi, tant pour lui que pour vous. Profitez de cette opportunité pour passer un agréable moment ensemble.

Il est important que vous vous mettiez préalablement d'accord avec les parents sur les limites à respecter. Sans quoi vous risquez, comme pour les jouets, de mettre l'enfant dans une situation embarrassante. Quel est l'intérêt d'un vêtement que l'enfant aime si ses parents refusent qu'il le porte.

" En guise de cadeau de fin d'année, nous aimerions emmener nos petitsenfants au zoo. Mais verront-ils cette sortie comme un véritable cadeau ?" M. et Mme Vandesande, grands-parents.

Un cadeau ne doit pas nécessairement être matériel. Certaines études démontrent clairement que passer du temps en famille figure en tête de liste des souhaits des enfants. N'hésitez donc pas à leur proposer une activité (parc d'attraction, zoo...) en lieu et place d'un cadeau à déballer. Gardez à l'esprit que cette activité ne doit pas nécessairement être onéreuse. Si vous proposez à vos petits-enfants un pique-nique au parc alors qu'ils n'ont jamais l'occasion d'en faire, ils garderont sans aucun doute un merveilleux souvenir de ce moment. Ce qui importe, c'est l'attention accordée à l'enfant et le plaisir qu'il retire de ce moment passé en votre compagnie. Accorder du temps et de l'attention représente un magnifique cadeau, qui ne coûte pas grandchose et que l'on oublie bien trop souvent.

" Je donne généralement de l'argent à mes petits-enfants. Cela me permet d'éviter la course aux cadeaux et à mes petits-enfants d'épargner. " Véronique, grand-mère.

Si enfant est trop jeune pour se rendre compte de ce que représente l'argent et de ce qu'il peut en faire, ce n'est sans doute pas une bonne idée. Trop abstrait, l'argent n'est pas considéré comme un cadeau par les jeunes enfants. S'ils sont plus âgés, cela ne pose pas de problème mais il est important qu'ils sachent comment l'utiliser.

Nombreux sont les enfants impatients de posséder de l'argent.Si vous souhaitez qu'ils en épargnent une partie, expliquez-le clairement et prenez leur âge en considération. Car gérer son argent s'apprend progressivement. N'ayez pas d'attentes trop élevées. L'argent liquide doit être considéré comme de l'argent de poche. Quel est son but ? Qu'est-ce qu'un enfant peut acquérir avec cet argent ? Quelles sont les dépenses que les parents estiment ne plus avoir à prendre en charge ? Les parents ont peut-être déjà conclu des accords avec leurs enfants à ce sujet et il est essentiel d'en tenir compte. Ne vous attendez pas à ce qu'un enfant économise la totalité de l'argent qu'il reçoit. Prévoyez un montant leur permettant d'épargner une partie et de dépenser l'autre. Vous insistez pour que l'argent donné soit économisé par l'enfant ? Déposez-le alors sur un carnet d'épargne tout en expliquant clairement votre démarche. Dites-lui que cet argent est mis de côté afin qu'il puisse s'acheter un bien de plus grande valeur plus tard.

" J'ai reçu un papier de mamy que maman a directement mis de côté. Elle m'a dit que c'était de l'argent mais ça ne ressemblait pas à ça. Mon papy m'a expliqué que c'était un boncadeau. " Thomas, 6 ans.

Un bon-cadeau est trop abstrait pour les enfants. Ils ne sont pas encore capables d'en déterminer la valeur. Il est donc important de tenir compte de l'âge de l'enfant pour offrir ce genre de cadeau. C'est une bonne idée lorsque les enfants sont plus grands. Cela revient à donner de l'argent mais c'est nettement plus concret puisqu'il ne s'agit pas de l'économiser dans ce cas-ci.

Restez en accord avec vous-même

Ce qui importe lorsqu'on offre un cadeau, c'est de se sentir en accord avec soi-même. Un cadeau ne doit pas être ressenti comme une obligation mais comme une envie de faire plaisir. Le but n'est donc pas de devoir se serrer la ceinture à l'approche des fêtes de fin d'année pour pouvoir acheter un beau cadeau à tout le monde.

Ce n'est pas le montant qui doit guider vos choix. Les jeunes enfants sont incapables d'estimer la valeur d'un cadeau tandis que les enfants plus âgés s'en préoccupent moins que ce qu'on pourrait penser. Outre l'aspect financier, se sentir en accord avec soi-même signifie également ne pas se laisser dépasser par la pression de la société. Un cadeau doit venir de vous et ne pas nécessairement être matériel. Faites appel à votre imagination pour déjouer les pièges du marketing !

En savoir plus sur:

Nos partenaires