Mourir de donner la vie

11/05/13 à 08:42 - Mise à jour à 08:42

À l'occasion de la Fête des Mères, MSD attire l'attention sur toutes les mamans contraintes d'accoucher dans des conditions précaires. Grâce au soutien financier apporté par le projet humanitaire 'MSD for Mothers', l'ONG belge 'Médecins Sans Vacances' se rend dans l'Est du Congo afin d'entreprendre 11 missions réparties sur toute l'année, destinées à réduire la mortalité maternelle.

Donner la vie et en perdre la sienne... Ces mots résonnent comment un terrible paradoxe, mais constituent pourtant encore trop souvent une cruelle réalité dans de nombreux pays en voie de développement. C'est pourquoi 'MSD for Mothers' soutient différents projets consacrés aux mamans et à leurs enfants à l'international. Pour la campagne belge, 'MSD for Mothers' s'attache à fournir tous les moyens nécessaires à l'ONG 'Médecins Sans Vacances' afin qu'elle puisse se rendre dans l'Est du Congo et s'engager bénévolement pour combattre la mortalité maternelle lors de 11 missions sur le terrain en 2013. La République Démocratique du Congo détient en effet le titre macabre du "pire pays pour être mère". 1 femme sur 30 ne survit pas à l'accouchement; 1 enfant sur 7 n'atteint pas l'âge de cinq ans.

287.000 mères meurent chaque année dans le monde

Mettre un enfant au monde nous semble évident. Toutes les deux minutes cependant, une femme enceinte meurt sur Terre alors qu'elle essaie de donner la vie (dans plus de 50% des cas suite à d'abondantes pertes de sang ou une tension trop élevée). Au total, on parle ainsi de 287.000 mères par an dont 15.000 au Congo. Si nous ne prenons pas rapidement des mesures contre cette situation insoutenable, ce sont environ 3 millions de femmes qui perdront la vie dans les dix années à venir. Les risques qui en découlent ne concernent pas uniquement les mères, mais aussi les enfants : lorsque le bébé seul survit à l'accouchement, il présente un risque de 70% de décéder au cours des 2 années qui suivent. La véritable tragédie réside dans le fait que nous sommes parfaitement capables d'éviter cette situation...

La mortalité maternelle est non seulement une des plus vieilles problématiques du domaine de la santé, mais pourtant aussi une des plus faciles à éviter. Sur base de ses Objectifs du millénaire pour le développement, l'ONU tend à faire diminuer la mortalité maternelle de 75% à l'échelle mondiale pour 2015. Mondialement, 'MSD for Mothers' met à disposition pour les dix ans à venir un demi-milliard de dollars destiné à soutenir des projets consacrés aux mamans et à leurs enfants.

Au Congo, la réalisation concrète de ce projet repose sur la solide expérience de 'Médecins Sans Vacances'. Cette ONG envoie des équipes médicales multidisciplinaires qui consacrent leur temps libre sur le continent africain afin de partager leur expertise et leur expérience de manière purement bénévole avec leurs collègues locaux.

Une solution durable

" Aucune femme ne devrait mourir des complications d'une grossesse ou d'un accouchement. Si nous souhaitons inverser de manière durable la situation au Congo, un transfert de connaissances et une formation décente s'avèrent indispensables. À terme, les gynécologues, sages-femmes, obstétriciens et autres aides-soignants locaux seront ainsi en mesure d'exercer leur métier indépendamment et donc, d'aider les mères de manière professionnelle lors des moments critiques, que ce soit avant, durant ou après l'accouchement. Le credo 'la connaissance guérit!' résume à merveille la situation ",souligne le Dr. Patrick Murhula, ancien Directeur Médical de l'hôpital de Ciriri (Bukavu), qui suit actuellement une spécialisation en gynécologie aux Cliniques Universitaires Saint-Luc à Woluwé. " Ces 11 missions dans l'Est du Congo consacrées aux mamans et à leurs enfants constituent une initiative louable qui permet à 'Médecins Sans Vacances' et MSD for Mothers de se réunir autour d'un projet commun. Grâce au dévouement des bénévoles de l'ONG et au soutien financier de MSD, des formations sont organisées et des médicaments ainsi que des appareils appropriés sont distribués dans les centres médicaux et postes de santé afin de faciliter l'accès à des soins de maternité plus qualitatifs au Congo. "


Nos partenaires