Mon animal peut-il attraper ma grippe ?

27/01/16 à 15:26 - Mise à jour à 15:26

L'hiver est souvent synonyme de grippe pour de nombreuses personnes. Et si Médor ou Minou commencent à éternuer, se peut-il que leur maître leur ait transmis la maladie ?

Mon animal peut-il attraper ma grippe ?

Soyez rassurés : les chats et les chiens, s'ils peuvent être affectés par le virus de la grippe, ne sont pas touchés par la même souche grippale que nous. Mais il n'en va pas de même pour les furets ...

Chiens et chats

Il existe trois types de grippe - A, B et C - eux-mêmes subdivisés en sous-types selon les protéines qui recouvrent l'enveloppe du virus. Chez l'homme, le virus le plus souvent responsable de la grippe est de type A(H3N2), suivi du A(H1N1). En revanche, les chiens et les chats n'étant pas affectés par ces souches, ils ne risquent pas grand-chose. Mais ils sont quand même sensibles à un autre virus. Le chien tombera malade à cause du A(H3N8), le même virus que celui qui infecte le cheval. Une contamination entre chien et cheval est donc tout à fait possible. Le chat peut quant à lui contracter le virus de la grippe aviaire (H5N1) via ses proies (de petits oiseaux).

Furets et cochons

Le furet est susceptible de contracter votre grippe et la prévention est très importante puisqu'il n'existe pas de vaccin pour le protéger contre la maladie. La contamination intervient donc de l'homme à l'animal, mais l'inverse, même si ce cas est rare, est également possible. Les furets se transmettent aussi la maladie entre eux.

La transmission se produit par voie aérienne, via des aérosols contenant les particules virales. L'incubation est d'environ 48 heures et vous remarquerez chez votre compagnon à poils des symptômes identiques à ceux que vous avez ressentis : abattement, fièvre, toux, éternuements, conjonctivite, etc. Des examens permettront de confirmer la nature du mal et les traitements seront alors entamés : antibiotiques, perfusion, soins oculaires ... S'il n'y a pas de complication, la maladie reste bénigne.

Le virus A(H1N1), auquel nous sommes également sensibles, est le même que celui qui touche les porcs. Si vous êtes l'heureux propriétaire d'un baby pig, la contamination va dans les deux sens : homme-cochon et cochon-homme.

Dans tous les cas, votre vétérinaire sera le plus apte à poser un diagnostic si vous avez le moindre doute.

Nos partenaires