Les traditions pascales à travers le monde

01/04/15 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Si la fête de Pâques chrétienne commémore la résurrection du Christ, elle représente également la chasse aux oeufs, l'agneau pascal, les cloches de Rome, ... Autant de symboles dont on a peut-être oublié la signification et l'origine.

Les traditions pascales à travers le monde

Pâques, grande fête familiale, est un événement riche issu de traditions et de croyances chrétiennes, juives mais aussi païennes.

Fêtes religieuses et païennes

· Pour les Chrétiens, Pâques est avant tout le souvenir de Jésus-Christ, mort et ressuscité autour de l'an 30. Selon les Evangiles, ces deux événements ont lieu au moment de la Pâque juive, ce qui explique que la fête chrétienne a emprunté le même nom. Dans les pays de tradition chrétienne, la fête de Pâques s'échelonne sur plusieurs semaines, en suivant le récit des Evangiles: le Carême, la Semaine sainte, le Jeudi saint, le Vendredi saint, le Dimanche de Pâques suivi de la semaine de Pâques, durant laquelle Jésus se fait reconnaître par ses disciples, avant de monter aux Cieux, 40 jours plus tard. Le Lundi de Pâques, férié, n'a en revanche aucune signification religieuse. La réssurection du Christ est fêtée le dimanche suivant la pleine lune de printemps.

· Pour les Juifs, le mot Pâque se dit en hébreu Pessa'h qui signifie le passage. Cette fête religieuse symbolise en effet la fuite d'Egypte du peuple juif, soumis à l'esclavage à l'époque de Pharaon. Ce jour-là, la Mer Rouge se serait ouverte pour laisser passer Moïse et les Hébreux, poursuivis par les soldats égyptiens, leur permettant ainsi d'atteindre la Terre Promise d'Israël. La Pâque juive est fêtée le jour de la pleine lune de printemps.

· Pâques est également une fête païenne, célébrant le retour du printemps, la renaissance et la lumière. Dès l'Antiquité, plusieurs légendes racontent le retour sur terre d'un dieu ou d'une déesse à ce moment précis de l'année.

Des traditions différentes: cloches, lapins et oeufs

· L'oeuf semble, depuis toujours, symbole de naissance, du renouveau, du cycle de la vie. Dans l'Antiquité, au moment de l'équinoxe de printemps, les Romains et les Egyptiens s'offraient des oeufs peints car ils étaient signe de vie et de fécondité. Les Perses s'offraient eux aussi des oeufs au printemps il y a 5.000 ans.

· En France, en Belgique et dans d'autres pays de confession chrétienne, les cloches des églises cessent de sonner du jeudi au samedi de la Semaine sainte, en signe de deuil et commémorant ainsi le moment entre la mort et la résurrection du Christ. On raconte alors aux enfants qu'elles sont parties à Rome pour être bénies par le pape. Elles reviennent ensuite dans la nuit du samedi au dimanche et carillonnent de nouveau pour annoncer la résurrection du Christ. Elles éparpillent sur leur chemin des friandises et des oeufs en chocolat pour les enfants. L'oeuf est dans ce cas symbole de résurrection et marque la fin des privations imposées par le Carême. Le chocolat aurait fait son apparition d'abord dans les coquilles d'oeuf avant d'être remplacé par des oeufs chocolatés dès le début du 19e siècle.

· Dans certaines régions de France, ce ne sont pas les cloches qui laissent tomber les oeufs, mais un lapin qui les dépose dans des nids confectionnés la veille du Dimanche de Pâques par les enfants. C'est également le cas en Allemagne, en Suisse, en Autriche et dans les pays anglo-saxons où un lapin - voire un lièvre - apportent les oeufs, bonbons et autres guimauves. Selon la légende, une mère qui n'avait pas les moyens d'offrir des friandises à ses enfants au moment de la fête de Pâques, cacha des oeufs décorés dans son jardin. Lorsque les enfants se sont précipités pour les récupérer, un lapin, qui semblait couver les oeufs, s'est enfui. Symboles de fécondité, les lapins et lièvres représentent également la déesse Eostre qui donne son nom à Pâques pour les Anglais et les Allemands: Easter et Ostern. En Allemagne, il est également de coutume de décorer un arbre de Pâques, l'Osterbaum, avec des coquilles d'oeufs colorées.

· En Australie, le bilby, petit marsupial en voie d'extinction, remplace le lapin pour sensibiliser la population, et surtout les plus jeunes, aux menaces qui pèsent sur l'animal aux grandes oreilles!

· En Angleterre, les enfants font du porte à porte pour réclamer des friandises, à la manière d'Halloween. Aux Etats-Unis, le président organise, chaque Lundi de Pâques, une grande chasse aux oeufs dans les jardins de la Maison Blanche.

Qu'est-ce qu'on mange à Pâques?

Le menu pascal dépend aussi des régions, des traditions et des religions. Chez nous, on se réunit généralement le Dimanche de Pâques autour d'un plat à base d'agneau. C'est également le cas dans d'autres pays, comme la France et l'Italie. Pour les Chrétiens, l'agneau fait référence au Christ, l'agneau de Dieu qui a donné sa vie en sacrifice et qui est le guide des brebis de Dieu. Le sacrifice de l'agneau est aussi commandé aux Hébreux, avant la traversée de la Mer Rouge. Dieu teste la foi d'Abraham en lui demandant de sacrifier son fils Isaac. Mais au dernier moment, Dieu remplace Isaac par un agneau. Les Hébreux ont marqué leur maison avec le sang de cet agneau, échappant ainsi à la dixième plaie d'Egypte, qui est la mort des nouveaux-nés. L'agneau et la brebis sont symboles de pureté, d'innocence et de justice. Ne dit-on d'ailleurs pas que le diable est capable de prendre la forme de n'importe quel animal, à l'exception de la brebis?

· Pour les Chrétiens, le dernier repas pris par Jésus et ses disciples le Jeudi saint est commémoré par l'Eucharistie avec l'hostie et le vin bénis. Ce rite rappelle le sacrifice du Christ qui rachète le péché originel des hommes.

· Le soir de la Pâque, les Juifs célèbrent le Sédèr, le repas pascal. Sur la table sont dressés sept mets symboliques parmi lesquels des herbes amères pour rappeler les souffrances du peuple hébreu avant sa libération, mais également du pain azyme. Il s'agit d'un pain préparé sans levain et rappelant la fuite d'Egypte durant laquelle les Hébreux n'ont pas eu le temps de faire lever le pain! Sept jours durant, avant et après la Pâque, le pain levé est interdit et remplacé par des matzoth, des galettes de pain azyme. Avant de célébrer la Pâque, la maison aura aussi été soigneusement débarrassée de toute trace de levain. Sur la table du Sédèr est également placée une coupe de vin destinée au prophète Elie, dont le retour est attendu.

· En Espagne, où des processions et des représentations théâtrales sont organisées dans les rues durant la Semaine sainte, on déguste la Mona, une brioche dorée sur laquelle certains Espagnols déposent des oeufs avant de la cuire.

· En Angleterre, le jambon remplace l'agneau car le cochon est symbole de chance pour les Anglais.

· En Grèce, la famille se réunit autour d'une soupe aux tripes, dans laquelle sont cuits le coeur et les poumons de l'agneau pascal. Ensuite, chacun essaie de casser l'oeuf de son voisin avec trois doigts. Peins en rouge, ces oeufs symbolisent le sang du Christ.

Autres traditions

En Finlande, les enfants vont sonner de maison en maison, déguisés en sorcière ou en vieilles femmes pour recevoir des bonbons et des chocolats. C'est la tradition des sorcières de Pâques, appelée Virpominen. Selon la légende, les trolls et les soricères se montraient entre le Vendredi saint et le jour de Pâques. Dans les pays scandinaves, on dit aussi qu'il faut se lever tôt à Pâques pour voir danser le soleil. Sa couleur jaune est d'ailleurs celle des décorations de Pâques en Norvège, en Suède et au Danemark. En Pologne, l'eau fait partie de la fête. Symbole de la vie, les amis s'en aspergent le Lundi de Pâques afin d'ôter tous les péchés. Dans les pays d'Europe de l'Est, la tradition des Pisanki, ces oeufs peints et décorés à la main, perdure encore aujourd'hui. Les premiers oeufs peints apparaissent au 13e siècle. Peints en rouge pour rappeler le sang du Christ, ils sont ornés de dessins et de devises. A la Renaissance, les oeufs de poule sont remplacés par des oeufs en or dans les Cours royales. Décorés de métaux précieux, ces objets connaissent leur apogée à la Cour de Russie avec les oeufs de l'orfèvre du Tsar, Peter Carl Fabergé.

En Allemagne, le feu de Pâques réunit les familles à la nuit tombée pour célébrer le retour du printemps. A Pessa'h, les Juifs trempent un oeuf dans de l'eau salée pour se souvenir de toutes les larmes versées lors de la perte de leur indépendance.

Nos partenaires