Les + de 50 ans se sentent discriminés au travail

25/02/13 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Les travailleurs de plus de 50 ans se sentent souvent désavantagés par rapport à leurs plus jeunes collègues, tant en ce qui concerne le développement professionnel, que les chances de promotion et le soutien dans leur carrière, selon un sondage réalisé auprès de 1.525 répondants.

Selon l'enquête menée en janvier par le prestataire de RH Securex et l'Université de Louvain (KU Leuven), 29% des plus de 50 ans interrogés estiment que les travailleurs plus âgés ont moins de chances que leurs collègues plus jeunes en termes de développement professionnel. Chez les moins de 50 ans, ils ne sont que 12% à le penser. Les plus de 50 ans évoquent le même déséquilibre en ce qui concerne les possibilités de promotion: 37% pour les plus âgés, contre 15% pour les plus jeunes. Enfin, les plus de 50 ans sont deux fois plus nombreux (11%) à penser que leur évaluation sera moins favorable que celle de leurs collègues plus jeunes (5%).
En comparaison avec les plus jeunes, deux fois plus de travailleurs de plus de 50 ans sont d'avis que leur organisation ne consent pas assez d'efforts ciblés pour soutenir leur tranche d'âge dans leur carrière (34%, contre 15%).
Il ressort également de cette étude que plus d'un travailleur de plus de 50 ans sur trois (35%) estime que les efforts destinés à leur permettre de changer de fonction au sein de l'entreprise ne sont pas suffisants. Chez les moins de 50 ans, ce pourcentage s'élève à 19% (un sur cinq).
Pour combattre ce sentiment d'inégalité, Securex prône le développement des travailleurs au sein de leur entreprise. "Non seulement les travailleurs sont très demandeurs, mais c'est aussi tout bénéfice pour les employeurs, qui verront s'accroître la motivation de leurs collaborateurs."
(avec Belga)

Nos partenaires