Le Stage sans Age, pas un franc succès

18/12/12 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Le Stage sans Age, organisé par la compagnie d'assurances Delta Lloyd, qui offrait la chance à des retraités d'effectuer un stage dans un secteur ou une société dont ils ont toujours rêvé, n'a pas remporté un franc succès. Seulement vingt stagiaires ont accompli leur stage.

Le Stage sans Age, pas un franc succès

Une trentaine de sociétés - dont Plus Magazine - s'étaient portées candidates pour accueillir un Stagiaire sans Age. Delta Lloyd avait retenu 40 candidats parmi les 250 inscriptions. Finalement, seuls 20 stages ont été accomplis. La moitié des candidats ont abandonné après l'entretien ou après quelques jours de stage. Walter Merckx, qui devait effectuer un stage chez Plus Magazine a aussi laissé tomber après quelques jours.

Moins flexibles

"C'est l'unique note négative du projet", explique Inge Van Der Haegen, responsable de la communication chez Delta Lloyd. "Les personnes pensionnées paraissent moins flexibles que les jeunes stagiaires. On peut le comprendre : ils ont déjà construit leur vie, font du bénévolat, ont de petits-enfants et sont parfois moins mobiles. La remarque qu'on a souvent entendue c'est que le lieu de travail était " trop loin ". On a clairement constaté que le stage devait être adapté à leurs critères. L'aspect financier n'était pas en cause. La plupart des stagiaires s'étaient portés candidats pour apprendre quelque chose."

Walter Merckx, âgé de 64 ans et originaire de Ouwegem (Flandre orientale), devait accomplir un stage dans la rédaction de Plus Magazine au cours des mois de décembre et janvier. Walter Merckx, qui gérait trois agences de voyages lorsqu'il était actif, avait été choisi notamment pour apporter une contribution à la rubrique tourisme. Mais en raison des trajets Ouwegem-Bruxelles et de ses nombreuses activités, il a estimé ne pas pouvoir s'investir pleinement dans ce stage. La rédaction de Plus Magazine déplore le fait que cette expérience, indéniablement enrichissante pour les deux parties, n'ait pu aboutir. "C'est surtout dommage car Plus Magazine était le seul média participant", ajoute Inge Van Der Haegen.

Cependant, il y a aussi de belles histoires, souligne-t-elle. "Le bureau de communication Wini a proposé un contrat à la Stagiaire sans Age Ann Knops, 65 ans. A partir de janvier, elle peut travailler à temps partiel en tant que office manager.

Delta Lloyd prévoit une évaluation complète du projet pour la fin janvier. Entourée de retraités et de sociétés, la compagnie d'assurances planchera alors sur une proposition à présenter aux ministres de l'Emploi et des Pensions.

Nos partenaires