Le fabuleux destin de la canette en étain

14/10/15 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

En 1935, après la prohibition américaine, une brasserie du New Jersey décide de commercialiser des bières conditionnée dans ce qui est l'ancêtre de la canette actuelle. Sept fois plus lourde que celle que nous connaissons aujourd'hui, elle était fournie avec un poinçon capable de percer l'étain !

Chaque année, les Européens boivent le contenu d'environ 84 canettes. Aujourd'hui, plus aucune boisson, ou presque, n'existe dans sa version boîte métallique. On trouve, bien sûr, des bières de différentes marques, mais également des eaux minérales, des boissons vitaminées, des thés aux goûts variés et même du vin ! En 2014, 63 milliards de canettes ont été produites rien qu'en Europe, soit une croissance de 4%. " Les boissons énergisantes sont toujours populaires et elles sont presque toutes commercialisées en canette ", explique Carine Lemmens, présidente de BCME, l'association des fabricants de canettes. Le marché connaît également une certaine hausse pour les boissons à base de nutriments et de minéraux, qui sont ainsi bien protégées contre les méfaits de la lumière. Il existe aussi de plus en plus de formats différents, dont les nouvelles canettes au look plus court et élancé. Mais évidemment, une canette doit avant tout être pratique à transporter, que ce soit en voiture ou à la plage. Il y a une canette pour chaque événement avec la quantité idéale ". 92% de recyclagePréférer les boissons en canette est aussi un choix écologique. En effet, chacune de ces petites boîtes d'aluminium est 100% recyclable. Elles donnent ainsi naissance à des vélos, des voitures ou encore des GSM ! Ce processus peut se reproduire à l'infini sans que le métal ne perde ses propriétés. Il s'agit donc d'une gestion efficace et économique des ressources. Par ailleurs, le cycle de recyclage permet d'économiser 95% de l'énergie produite lors de la fabrication de nouvelles canettes. Plus le métal est recyclé, moins il y a d'émissions de CO2. Actuellement, la Belgique recycle 92% de la totalité de ses canettes. InnovationA l'origine, la canette était sept fois plus lourde que sa version actuelle. Alors qu'elle pesait 100 grammes en 1935, elle affiche aujourd'hui le poids plume de 13 grammes pour 33 cl ! " Le grand changement a été le passage d'une boîte en trois partie vers une canette en deux parties dans les années '60 ", explique le Pr néerlandais de Packaging Design et de Management, Roland ten Klooster. Il y aussi eu l'invention de la languette d'ouverture, puis celle de la languette qui reste fixée à la canette. Et les emballages en métal sont modifiés continuellement. L'aluminium est plus fin, le revêtement est amélioré et la composition des matériaux est adaptée à toutes les formes possibles. Le design évolue aussi, du mat au brillant en passant par des canettes en relief, colorées, etc. "Les techniques d'impression ont également été modifiées : les logos peuvent par exemple être imprimés à partir d'encres UV ou thermiques, permettant aux textes de changer de couleur. Les ouvertures plus larges et refermables sont aussi des changements notables. Une communication à 360°Le rôle de l'emballage a toujours été important. Il doit être innovant et stimulant afin d'être reconnu par tous. Une canette offre la possibilité de communiquer sur 360°. De grands événements sportifs, comme la Coupe du Monde de football ou les Jeux Olympiques, en profitent pour faire leur publicité sur ce support original. De même, des éditions limitées et des campagnes personnalisées ont inspiré des concepteurs qui ont créé des canettes aux looks aussi improbables qu'élégants !

Nos partenaires