Le diabète sucré chez le chien et le chat

14/10/15 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Tout comme nous, nos compagnons à quatre pattes peuvent être atteints de diabète sucré. Mais comme pour l'homme, un traitement existe, leur assurant ainsi une espérance de vie identique à celle des autres chiens et chats.

Le diabète sucré chez le chien et le chat

Un chat et un chien sur 500 souffre de cette maladie chronique. Un traitement à base d'injections d'insuline, une alimentation contrôlée et une activité physique régulière contribuent à améliorer la qualité de vie de nos animaux malades.

Le diabète sucré, qu'est-ce que c'est ?

La maladie se traduit par une hyperglycémie, c'est-à-dire un taux de sucre trop élevé dans le sang. Le pancréas produit l'insuline, une hormone favorisant le passage du sang chargé en glucose vers les cellules du corps. En effet, une partie des aliments ingérés se transforme en glucose afin de fournir l'énergie nécessaire aux cellules. En cas de diabète, une anomalie empêche le glucose d'atteindre ces dernières. Elle est due à un manque de production d'insuline par le pancréas ou à une mauvaise utilisation du glucose par les cellules du corps, notamment en cas d'autres maladies ou en présence d'autres hormones qui empêchent l'insuline de fonctionner normalement.

Comme chez l'homme, il existe trois types de diabète chez le chien et le chat.

  • Le diabète de type I : il touche surtout les jeunes animaux. Dans ce cas, le pancréas sécrète trop peu d'insuline.
  • Le diabète de type II : il est lié à un mauvais fonctionnement de l'insuline. Son taux est normal, mais son action est perturbée. Il survient après un traitement ou lors de la gestation.
  • Le diabète de type III : il est une conséquence du diabète de type II. Les cellules responsables de la sécrétion de l'insuline s'épuisent et finissent par en sécréter trop peu. Il peut aussi être dû à une maladie du pancréas.

Quels sont les symptômes ?

Vous devez prêter attention aux urines de votre animal : si elles sont excessives, épaisses et/ou collantes (car riches en sucre), c'est certainement un signe de diabète. L'animal présente également un besoin plus fréquent de boire et de s'alimenter, alors qu'il perd du poids. En revanche, il peut aussi arriver qu'il manque d'appétit, qu'il vomisse, qu'il respire lentement ou qu'il devienne léthargique.

Comment poser le diagnostic ?

C'est le vétérinaire qui va établir un diagnostic fiable. Il va procéder à des examens sanguins et urinaires pour déterminer le taux de glucose. Une échographie peut s'avérer nécessaire pour explorer davantage le pancréas. Dans tous les cas, le diagnostic doit être précis afin d'adapter au mieux le traitement et l'alimentation.

Quelles sont les complications du diabète ?

Chez le chien, la complication la plus fréquente de la maladie est la cataracte. Le cristallin devient mat (les pupilles sont opaques) en raison du taux élevé de glucose dans le sang. A terme, l'animal risque de devenir aveugle. Le chat peut, lui, présenter une faiblesse des pattes arrière (on parle de plantigradie lorsqu'il marche sur la plante de ses pattes et non sur le bout) ou avant (il s'agit alors de palmigradie). L'un et l'autre peuvent souffrir d'infections urinaires, nerveuses ou musculaires.

Quels sont les animaux à risque ?

Tous les chats et chiens peuvent devenir diabétiques, quels que soient le sexe, l'âge ou la race. Chez les premiers, on observe toutefois une prévalence chez les plus matures (âgés de 6 à 10 ans) et chez les mâles castrés. Les chats Birmans semblent aussi davantage touchés par la maladie. Le manque d'exercice et le surpoids sont par ailleurs des facteurs qui favorisent le développement du diabète. Les chiens d'âge moyen et les plus âgés sont également plus souvent sujets au diabète ainsi que les femelles non stérilisées en raison de la production d'autres hormones en période de chaleurs. Nombreuses sont les races de chiens concernées par la maladie : Cocker Spaniel, Teckel, Doberman, Berger allemand, Golden Retriever, Labrador, Loulou de Poméranie, Terrier, Caniche nain, Chow Chow, Bobtail, etc.

Quel traitement ?

Un traitement à base d'injections d'insuline sera donné à vie. Il requiert une grande régularité et une attention particulière. Cette insuline est propre aux chiens et aux chats, tout comme les seringues spécialement conçues pour les animaux. Le vétérinaire est le plus apte à prescrire le traitement le plus adéquat, tout en adaptant l'alimentation de votre compagnon ainsi que les périodes d'activité physique. Le traitement soigne la maladie, mais ne la guérit pas.

Nos partenaires