Le bonheur varie en fonction de l'âge !

19/11/14 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Appartenez-vous à la tranche d'âge des gens heureux ? Car selon une vaste étude publiée dans la revue médicale The Lancet, le bonheur se vit pleinement à 60 ans. Et c'est entre 45 et 54 ans que la baisse de moral se fait ressentir.

Le bonheur varie en fonction de l'âge !

Cette étude, menée par une équipe de chercheurs anglo-saxons à propos de l'évolution du bien-être aux différents âges de la vie, vient confirmer une enquête belge datant de 2012 qui s'en prenait déjà aux préjugés, selon lesquels les " petits vieux sont malheureux " ! Les deux études montrent que notre bien-être suit une courbe en U, le bonheur déclinant à partir de la trentaine avant de croître à nouveau jusqu'aux âges avancés.

Les scientifiques anglo-saxons retiennent comme critères au bien-être celui de se sentir heureux et de savoir jouir des plaisirs de la vie tel un bon hédoniste ; celui du devoir accompli et enfin celui de ressentir son épanouissement après avoir trouvé un sens à sa vie. Le bonheur n'est pas une joie passagère, mais bien un état durable de plénitude et de satisfaction équilibré entre le corps et l'esprit.

Le bonheur en U

Analysant l'immense sondage intitulé The Gallup World Poll, mené dans plus de 160 pays, les chercheurs ont constaté que le niveau de bonheur évolue selon une courbe en forme de U. Nous serions de moins en moins heureux entre 25 et 40 ans, de plus en plus ensuite pour atteindre une plénitude (totale) vers la soixantaine. Scientifiquement parlant, il est difficile d'expliquer ce phénomène. On peut juste supposer que toutes les pressions de la vie s'exercent à la quarantaine (des ados à la maison, des prêts à rembourser, des parents dont il faut s'occuper, la promotion désirée qui n'arrive pas, le risque de perdre son emploi, ...). A partir de 50 ans, on semble plus serein : on a construit sa carrière, sa famille, on revoit peut-être ses ambitions à la baisse, on ne subit plus la pression de la même manière. La sexualité est peut-être aussi reboostée.

Des variations du rapport âge/bonheur existent toutefois en fonction des pays. Ainsi , en Europe de l'Est et dans l'ex-Union Soviétique le bien-être décline avec l'âge. En Afrique, où la personne âgée est considérée comme un référent qui impose le respect, les niveaux de bien-être ne varient pas avec l'âge. Quoiqu'il en soit, la notion de bonheur diffère aussi selon les âges. Pour les jeunes, le bonheur est synonyme d'agitation, d'activité, d'action en général, tandis que pour les aînés, le bonheur rime avec plénitude et calme. Il dépend de leur qualité de vie au quotidien et de leurs activités habituelles. Mais des activités sont quand même nécessaire pour avoir un but le matin et attirer le bonheur à soi!

Nos partenaires