La vaccination contre la rage n'est plus obligatoire

29/02/16 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Notre pays n'ayant plus connu de cas de rage depuis 2001, la vaccination des chiens contre cette maladie ne sera plus obligatoire dès le 1er mars. Elle l'était encore pour les chiens au sud du sillon Sambre-et-Meuse ainsi que pour ceux qui accompagnaient leur maître en camping ou en caravane dans toute la Belgique.

La vaccination contre la rage n'est plus obligatoire

© iStock

C'est le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus, qui a décidé de lever cette obligation sur proposition du SPF Santé publique, suivant un avis du comité scientifique de l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA). La Belgique étant officiellement indemne de rage depuis 2001 et la situation s'étant également assainie dans les pays voisins, les propriétaires de chiens ne doivent donc plus faire vacciner leur animal contre la rage, une maladie qui se transmet à l'homme par la salive d'animaux infectés. La vaccination était obligatoire depuis 1967, époque à laquelle la rage était endémique au sud du sillon Sambre-et-Meuse, notamment parmi les renards. Elle représentait un réel danger pour l'homme et les mammifères domestiques.

Dès l'apparition des symptômes, la rage est toujours létale pour l'homme et les animaux. Le traitement doit être entamé dans les 48 heures après l'infection et donc avant l'apparition des premiers signes de la maladie.

Une exception : pour les chiens, chats et furets en voyage

Une exception toutefois à cette nouvelle disposition : chiens, chats et furets devront encore être vaccinés contre la rage, même après le 1er mars, s'ils voyagent en dehors de la Belgique avec leur maître ou s'ils entrent sur notre territoire depuis l'étranger. Cette mesure vise à éviter le retour de la maladie. La rage est en effet encore présente dans certains pays d'Europe de l'Est.

Nos partenaires