La Suisse n'est plus le pays le plus heureux du monde ! Lequel l'a devancée ?

16/03/16 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

L'année dernière, la Suisse avait repris son titre de pays le plus heureux du monde qui lui avait été ravi par le Danemark. Cette année, le pays de la Petite Sirène est de nouveau le grand gagnant et occupe la tête du classement sur le bonheur, établi depuis quatre ans par l'Earth Institute de l'Université de Columbia et publié parle Réseau pour des solutions de développement durable. Ce rapport a vu le jour pour essayer d'influencer les politiques des gouvernements.

La Suisse n'est plus le pays le plus heureux du monde ! Lequel l'a devancée ?

© iStock

Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs n'interrogent pas les citoyens sur leur sentiment d'être heureux ou pas, mais ils se basent sur l'espérance de vie en bonne santé, le PIB par habitant, le soutien social (avoir quelqu'un sur qui compter), la confiance (mesurée par la perception d'une absence de corruption politique ou dans les affaires), la perception de liberté dans ses choix de vie et la générosité. Les conséquences des inégalités sociales ont aussi, pour la première fois, été étudiées.

Au vu de ces critères, la Belgique se classe 18e sur 157, et gagne une place par rapport à 2015. Les Pays-Bas occupent la 7e place, tandis que la France recule à la 32e place (- 3 places par rapport à 2015). L'Allemagne fait quant à elle un sérieux bond jusqu'au 16e rang, alors qu'elle n'était même pas dans le top 20 l'année dernière (26e).

Les pays nordiques en tête

Le Danemark avait déjà été sacré pays le plus heureux du monde en 2012 et 2013. Les pays nordiques occupent en général le haut du classement, puisque l'Islande est sur la troisième place du podium, tandis que la Norvège et la Finlande sont respectivement 4e et 5e. La Suède est en 10e position. Le top 10 est est complété par le Canada (6e), la Nouvelle-Zélande (8e), et l'Australie (9e). Les dix pays les plus heureux sont les mêmes que l'an dernier.

Le Burundi, pays qui connaît de graves violences depuis que le président Pierre Nkurunziza a annoncé sa candidature, il y a un an, pour un troisième mandat, occupe la dernière place. Il est précédé par la Syrie, le Togo et l'Afghanistan. Vingt-cinq des trente dernières places sont occupées par un pays africain.

Le document relève par ailleurs que cinq Etats ont nommé un ministre du Bonheur. Il s'agit du Bhoutan, de l'Equateur, des Emirats arabes unis, du Venezuela et de l'Ecosse.

Nos partenaires