Julien Lepers : "Je suis passable en culture générale."

21/11/17 à 11:33 - Mise à jour à 11:43

Top ! Je suis Français, j'ai 68 ans mais je n'aime pas qu'on me parle d'âge, j'ai des boucles, des yeux bleus et j'ai animé pendant 27 ans le jeu télévisé "Questions pour un Champion". Je suis, je suis... Julien Lepers ? Ah oui, oui, oui, oui, oui, oui !

Julien Lepers : "Je suis passable en culture générale."

Julien Lepers et notre journaliste Olivia Van de Putte © Plus Magazine

De passage en Belgique en marge du Festival International du Film de Comédie de Liège qu'il compte ouvrir dans l'ambiance et la chaleur le 7 décembre, l'animateur emblématique évoque son nouveau jeu de culture générale, ses propres connaissances ou encore sa vie en dehors de la télévision.

Vous faites votre grand retour à la TV avec BeTheWone...

Mon retour tout court ça suffira. Depuis que j'ai arrêté "Questions pour un Champion" enfin... depuis qu'on m'a arrêté plus exactement, j'ai eu pas mal de propositions mais assez classiques. J'attendais quelque chose d'innovant et de créatif, ce que j'ai trouvé avec BeTheWone qui est, à la base, une application à télécharger gratuitement et qui permet de jouer de chez soi. C'est révolutionnaire ! Ca n'existe nulle part ailleurs, exactement ce que je voulais ! Je suis donc devenu coproducteur, investisseur et animateur de BeTheWone, un jeu interactif tous publics. Chacun peut jouer en même temps que les quatre candidats qui sont avec moi sur le plateau. Si un de ces quatre candidats bat les candidats connectés, il gagne les 2 ou 3.000 euros en jeu. Si c'est un des connectés qui bat les candidats en plateau, c'est lui qui va pouvoir remporter la cagnotte ! Les téléspectateurs passifs deviennent donc actifs, une grande première ! On a déjà fait plusieurs émissions pilotes dont un essai sur Vià, un réseau national de 22 chaînes locales françaises. Là, on prend un peu de temps pour améliorer encore les choses et être vraiment au point à partir du début de l'année.

Vous aviez beaucoup de fans belges. Ce jeu sera-t-il diffusé en Belgique?

On en saura plus début 2018 mais ils peuvent d'ores et déjà télécharger, gratuitement, l'application BeTheWone et jouer en réseau pour s'entraîner avant la diffusion de l'émission à la télévision en Belgique !

Vous baignez dans les jeux de culture générale depuis des années. Etes-vous incollable sur tout?

Evidemment que non, je ne peux pas tout savoir ! J'ai l'habitude de dire que j'étais nul en terme de culture générale quand j'ai commencé cette histoire et bon maintenant je suis, on va dire, au-dessus de nul donc passable. Si je retiens le tiers ou le quart des réponses aux questions que j'ai posées, c'est déjà pas mal ! Le cerveau humain a des limites mais j'ai appris beaucoup de choses.

Vos principales lacunes en culture générale?

J'ai du mal avec la mythologie, qu'elle soit grecque, romaine, scandinave... Je me mets de plus en plus à l'histoire en ce moment. D'ailleurs, elle est un peu dans l'air du temps je trouve. J'aime bien les faits divers, l'actualité, le cinéma, les chansons d'une façon générale, la géographie car j'aime beaucoup voyager. Je suis sans doute l'animateur français qui bouge le plus et qui rayonne le plus dans le monde.

La question probablement douloureuse... Etes-vous nostalgique de "Questions pour un Champion ?Il faut savoir tourner la page, même si parfois les pages du livre sont lourdes à tourner... Je ne rajoute rien, j'ai tout dit.

Regardez-vous "Questions pour un Champion", animé par Samuel Etienne?

Non, je n'ai pas le temps. Non, non...

Vous prouvez en tout cas qu'on peut rebondir à tout âge même dans l'audiovisuel...

Les histoires d'âge ne m'intéressent pas du tout ! On est bon ou on n'est pas bon. Je m'adresse à tous les publics quel que soit leur âge ou le mien. J'adore les personnes âgées, elles ont de l'expérience, ce que je n'ai pas encore tout à fait, elles ont vécu, je les respecte énormément. Peut-être que ce qui a fait le succès du jeu que j'ai présenté pendant si longtemps c'est que je m'adressais vraiment à tous. J'ai fait une animation la plus rassembleuse, la plus fédératrice possible.

Si on devait vous définir avec votre mythique "je suis, je suis...", qui est Julien Lepers?

J'ai du mal à me cerner. Je suis quelqu'un qui aime les autres, c'est certain car autrement on ne peut pas faire ces métiers-là. Il faut être le plus tolérant possible, essayer de comprendre les gens même s'ils ont fauté... Je pense que j'aurais fait un bon avocat ! Oui, si j'avais fait une autre carrière, j'aurais bien aimé être avocat ou diplomate, style consul, ambassadeur. Rapprocher les avis contraires... Donc, en gros, Julien Lepers est quelqu'un qui aime les gens, qui fait beaucoup de choses, qui est hyper actif, toujours très occupé sur 2, 3, 4 projets en même temps.

Que faites-vous en dehors de la télévision?

Je viens de terminer mon one-man-show "Danse avec les mots", je voyage, j'écris des chansons... J'en ai notamment composées pour Michel Delpech, Sheila et Sylvie Vartan. En ce moment, j'en ai une pour Johnny Hallyday qui serait parfaite pour lui. Le plus difficile n'est pas d'écrire la chanson mais de le coincer pour la lui montrer. J'ai besoin de composer, d'écrire, de me mettre au piano. On a des emmerdements terribles dans la vie, des mauvaises nouvelles, des contrariétés incessantes... Quand je me mets au piano, j'oublie tout, c'est extraordinaire !

Un mot à nos lecteurs?

Aimez la vie ! Profitons de la vie et passons plus de moments en pensant positif que négatif.

Festival International du Film de Comédie de Liège, du 7 au 10 décembre.Cérémonie d'ouverture présentée par Julien Lepers à l'Opéra Royal de Wallonie. Infos : www.fifcl.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires