J'ai testé : les Hautes Fagnes en draisine

01/06/16 à 09:38 - Mise à jour à 09:37

Profitez du paysage ardennais tout en pédalant sur une ancienne voie ferrée reliant les gares de Leykaul et de Sourbrodt.

Draisine, railbike ou encore vélorail... Ces termes désignent un étrange véhicule qui progresse sur des rails au rythme des mollets ! C'est à la petite gare de Kalterherberg (Leykaul), à un jet de pierre de la frontière allemande, que commence l'aventure. Tout comme une vingtaine d'autres curieux, nous montons sur les draisines à 11h. Mon mari et moi enfourchons les deux selles alors que nos trois enfants (9, 8 et 3 ans) s'installent confortablement à l'arrière dans une sorte de transat.

14 km en tout

C'est parti pour une balade de 14 km en tout (aller-retour, donc) sur l'ancienne ligne de chemin de fer qui reliait Aix-la-Chapelle, en Allemagne, à Troisvierges, au Luxembourg. Une ligne fréquentée par des trains de marchandises jusqu'en 1991 avant d'être exploitée par des locomotives à vapeur ou diesel pour le plaisir des touristes. Et depuis 2004, ce sont les draisines les attractions de ce parcours. Au son amusant et peu discret du glissement des roues de fer contre les rails, nous progressons à coups de pédales dans cette nature préservée. En bordure, des sapins, des narcisses, des champs, des chevaux, des vaches, le Ravel...

Allez, plus vite !

" Allez, plus vite ! Allez, rattrapez la draisine qui est devant nous ! Allez, pédalez ! ", lancent les enfants. Impossible toutefois de foncer puisque la vitesse de l'engin fluctue entre 5 et 15 km/h. Et puis, la pente étant légèrement ascendante, les mollets sont bien sollicités. Il y a tout de même 60 mètres de dénivelé sur ce trajet situé non loin du Signal de Botrange, d'ailleurs ! Des cyclistes nous dépassent, des promeneurs nous encouragent et/ou photographient notre drôle de véhicule bruyant.

Les deux aînés se proposent volontiers et fréquemment pour prendre la relève, à tour de rôle. La hauteur des selles se règle (heureusement !) facilement, en cours de marche. De toute façon, il est interdit de descendre du vélorail entre les deux gares.

Une halte parmi les wagons

Une petite heure plus tard, nous voici tous arrivés à la vieille gare de Sourbrodt où nous pouvons marquer une petite pause café ou autre, histoire de reprendre des forces. N'hésitez donc pas à emporter votre pique-nique et de vous installer à une table juste à côté d'un vieux wagon de 1960. Il est temps de repartir ! Quelle heureuse surprise : la draisine avance quasi toute seule au retour ! Il faut juste veiller à contrôler notre freinage à l'approche des trois sentiers que nous croisons. Autre bonne nouvelle : le soleil est enfin de la partie ! C'est qu'à l'aller, outre les merveilleux paysages, nous avons traversé les quatre saisons à la fois. Pas très agréables les grêlons s'écrasant sur nos cinq visages glacés par les 4 degrés (en mai, pourtant !). Voilà, après une bonne demi-heure de draisine, nous revoici déjà au point de départ. A côté de la gare, un wagon des années 50 propose de déguster, attablés dans un compartiment, une bonne gaufre chaude artisanale bien méritée. Un endroit surprenant que les enfants qualifient de " très rigolo " !

Infos pratiques: Rail Bike des Hautes Fagnes, Am Breitenbach, 4750 Leykaul (Elsenborn). Prix : 30 €/draisine. Infos et réservations : 080 68 58 90 www.railbike.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires