J'ai testé : le brame du cerf

15/09/15 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

" C'est un cri impressionnant, puissant, curieux, voire effrayant... Il faut aller l'écouter !" D'accord, en route pour rencontrer le cerf en Ardennes ! Alors, bramera ou bramera pas ?

J'ai testé : le brame du cerf

Dimanche 13 septembre, 16h. J'arrive à Rochehaut-sur-Semois, un petit village plein de charme, près de Bouillon. En attendant l'excursion nocturne " Brame du cerf " dans les bois, j'embarque à bord du train touristique pour découvrir, en une heure, le parc animalier de 40 hectares. Un site, entre ferme et forêt, qui héberge une trentaine d'espèces locales et plus exotiques. La balade, avec commentaires bilingues, démarre par l'espace des sangliers où voilà que sept marcassins tout craquants se mettent à poursuivre notre véhicule. Trop mignons ! Plus loin, des lamas suffisants, des antilopes élégantes, des porcelets moins gracieux...J'aperçois aussi plusieurs jolis Bambi, enfin faons, ainsi que des cerfs blancs aux yeux bleus, une espèce que je n'avais encore jamais vue !

Le parc aux biches

Le long du tracé, le vaste parc aux biches vaut assurément un arrêt du petit train. Majestueusement, le cerf monte à son aise le versant pour s'approcher de la clôture où la vingtaine de touristes que nous sommes l'attend, appareil photo à la main. Une belle, grande, bête impressionnante, entourée d'une vingtaine de biches. " A l'âge de 5-6 ans, le daguet devient un cerf. Celui-ci a 12 ans. Il perd ses bois chaque année en février-mars ", explique le guide Yannick en lui donnant du pain. " Nous sommes au début de la saison des amours, donc vraiment au tout début du brame ". Ah bon... ben j'espère que j'entendrai quand même au moins un cerf crier à la nuit tombée me dis-je... Reste à patienter quelques heures pour le savoir.

La sortie nocturne

22h. Avec trois autres " chasseurs " de brame, je monte à bord d'un minibus conduit par le guide André-Marie. La route sombre, sinueuse et déserte nous emmène dans la forêt de Sugny, à une poignée de kilomètres de Rochehaut. " Depuis tout jeune, j'adore aller au brame du cerf, je passe des nuits entières dans la forêt, c'est toujours aussi impressionnant ! Le cerf pousse ce cri pour écarter les concurrents. Il peut bramer pendant une à deux heures d'affilée. Vu que c'est une belle soirée, j'espère qu'on l'entendra. " J'ai hâte de ce moment car je n'ai encore jamais eu la chance d'entendre ce fameux hurlement! Le minibus s'arrête. En silence, avec pour seul éclairage la lumière d'un gsm, nous avançons sur un sentier qui, plus loin, s'enfonce dans les bois. L'impression d'être seuls au monde... Même un peu trop seuls à mon goût car, ici, plus que le cerf, c'est le silence qui règne. Quelques criquets indiquent leur présence. C'est tout. Ah ! Attention, nous entendons un bruit plus marqué. Nous ne voyons rien. Comme un animal qui s'approche... Serait-ce un cerf ? Eh bien non, c'est un cheval qui vient gentiment nous saluer, passant la tête au-dessus d'une clôture! Patience, patience... Nous tendons nos dix oreilles. Je suis au taquet, le doigt sur le bouton de mon enregistreur pour immortaliser (et bien sûr partager avec vous ;-) ) ce cri indescriptible. Les minutes passent. Le silence persiste. La déception s'installe. " Sinon, vous n'habitez pas trop loin donc vous pouvez toujours revenir dans une semaine ! " Ah, ah, ah, très drôle... Finalement, résignés, nous remontons dans le minibus vers 23h15.

A un mètre du cerf

" Nous allons quand même retourner à l'abri aux biches du parc animalier (vous vous souvenez, c'est là où nous avons fait connaissance avec le cerf lors du circuit en train touristique), peut-être que le cerf bramera un peu... " Chouette, je reprends espoir ! Sur place, André-Marie attire la harde avec de la nourriture. Le roi et ses dames s'approchent... en silence. L'animal aux bois aussi imposants que magnifiques se trouve à un mètre de moi (une barrière nous sépare, hein). Impressionnant. Bon allez, c'est l'occasion ou jamais de tenter le tout pour le tout. Je me lâche et me lance dans un brame improvisé, forcément approximatif, pour titiller sa majesté. Mon cri mi-bovin mi-jenesaisquoi surprend le guide et les autres touristes. Et la réaction du cerf me demanderez-vous ? Eh bien, aucune ! Il continue à grignoter paisiblement avant de s'éloigner calmement dans l'obscurité, entouré de son harem de top biches. Impassible...

" A l'écoute du Brame du Cerf ". Forfait séjour de 3 jours & 2 nuits à l'Auberge de la Ferme s.a. Famille Boreux, 12 rue de la Cense, 6830 Rochehaut-sur-Semois (Bouillon). Jusqu'au 9 octobre 2015. Différentes formules. Infos : 061 46 10 00 www.aubergedelaferme.com. A voir également : l'Agri-Musée ou l'étonnante rencontre avec la vie agricole du temps passé.

Nos partenaires