J'ai testé : Dormir avec les ours !

04/05/16 à 11:47 - Mise à jour à 17:14

En plein coeur du parc animalier du domaine des Grottes de Han, expérimentez une nuitée de trappeur. Dépaysement garanti pour toute la famille!

J'ai testé : Dormir avec les ours !

© Olivia Van de Putte

A la recherche d'une idée de sortie originale pour vos (petits-)enfants toujours plus exigeants ? Cette expérience unique en Belgique devrait les épater ! Nous l'avons testée avec nos trois enfants.

D'abord un safari

Avant cette aventure nocturne, direction le centre du village de Han où nous embarquons vers 16h, à bord d'un safari-car à la découverte du parc, histoire de familiariser, en douceur, Lucie (9 ans), Audran (8 ans) et Hugo (3 ans) aux animaux sauvages qui passeront la nuit plus ou moins près d'eux... Quelque 500 animaux, soit une vingtaine d'espèces sauvages, vivent dans ce parc de 250 hectares, apprend-t-on à bord de notre véhicule alors qu'il longe des sangliers avant de grimper vers un point de vue imprenable duquel nous pouvons admirer l'ancienne vallée de la Lesse. La balade guidée se poursuit à travers les bois. Jumelles vissées sur les yeux, les enfants observent les hiboux grand-duc, les loups, un chat sauvage, un lynx, des chevreuils... On s'arrête de nouveau, cette fois au gouffre de Belvaux. C'est là que la Lesse disparaît dans les grottes. Plus loin, des cigognes, des mouflons, des cerfs, des bisons d'Europe, des daims... Et voilà que notre petit train touristique marque un dernier arrêt chez nos hôtes du soir : Willy et Marlène (ce sont donc les ours bruns !). Agglutinés contre l'enclos, en cours d'agrandissement, les dizaines de touristes de notre groupe mitraillent ces mammifères qui prennent la pause, tandis que nos enfants s'émerveillent... "On va dormir ici tantôt ?", "Il n'y aura rien que nous cinq ?" "Dans ce chalet ?", "Vraiment juste à côté de ces gros ours ?", "C'est pas dangereux ?"...

J'ai testé : Dormir avec les ours !

© Olivia Van de Putte

Chez Willy et Marlène

Après ce tour d'1h30, le safari-car nous redépose dans le centre du village pour prendre notre voiture jusqu'à la sortie des grottes de Han où nous attend Nicolas, l'accompagnateur qui nous conduira à la fameuse cabane des trappeurs... Nous suivons son véhicule vers le parc entre-temps fermé aux visiteurs. Une fois les grilles arborant un panneau "Entrée interdite. Danger !" franchies, nous poursuivons la route en admirant à droite des chevaux sauvages de Przewalski, à gauche de nombreux cervidés... Nous voici devant l'enclos. "Willy et Marlène vivent ici depuis vingt-quatre ans. Des frère et soeur âgés de 26 ans. Environ 80% de leur alimentation se compose de légumes et de fruits, ils adorent les fraises, les melons, les pommes... Mais attention les enfants, ne grimpez pas sur le mur de rochers car si vous tombez dans l'enclos, c'est fini pour vous !", avertit gentiment Nicolas. Il y a évidemment des consignes de sécurité à respecter. D'ailleurs, nous avons dû signer "La Charte du Trappeur" stipulant, entre autres, qu'il faut respecter le silence de la réserve, qu'il est interdit de s'approcher des animaux, de les nourrir, etc.

Plusieurs espèces courent en liberté dans la plaine et les bois qui entourent le chalet. "Vous apercevrez peut-être des aurochs, soit l'ancêtre de tous les bovidés, et des tarpans, un des ancêtres du cheval domestique. Il se peut que vous entendiez les loups, juste de l'autre côté de la plaine, hurler pendant la nuit. Et vous aurez peut-être la visite d'un renard devant le chalet. Quant aux ours, ils dormiront sous votre cabane pendant la nuit". Ah bon... "Euh, il y a une chape bien solide entre le plancher du chalet et les ours ?" "Oui, oui, ne vous inquiétez pas mais vous les entendrez probablement... En cas de souci quelconque, vous pouvez m'appeler via talkie-walkie, je dors dans une roulote cent mètres plus loin". Nous n'étions pas angoissés mais nous voilà quand même rassurés !

Un chalet rustique

J'ai testé : Dormir avec les ours !

© Olivia Van de Putte

Ici, en pleine nature, le temps semble s'être arrêté et nous nous sentons seuls au monde... Il est temps de découvrir la cabane. "Mmmh ça sent bon le bois", se réjouit Lucie tandis qu'Audran file coller son nez sur les fenêtres donnant sur le plan d'eau des ours et que Hugo se rue sur le frigo pour découvrir le repas du soir. Au barbecue, nous avons préféré opter (lors de la réservation du chalet) pour la pierrade/raclette avec des produits régionaux. Délicieux ce fromage aux noisettes de Rochefort ! La famille réunie autour d'un repas montagnard dans un cadre rustique chauffé au feu de bois et éclairé par un lustre de bois de cerfs... Pas de télévision, pas de téléphone, pas de tablettes ou autres... Juste un jeu de société. Et des rires pour rivaliser avec le chant des oiseaux et le doux son des mini cascades des ours... Quel bonheur !

Une drôle de nuit

J'ai testé : Dormir avec les ours !

© Olivia Van de Putte

Bon, c'est pas tout ça mais il faut monter les lits de camp ! Une activité aisée qui amuse mon mari et les enfants. Ils sont d'autant plus heureux que nous dormirons côte à côte une fois notre sac de couchage enfilé. Hum... Je crois que la nuit sera difficile : je me sens comme une chenille dans son cocon, mes mouvements sont fort limités dans ce sac. Soit... Le principal, c'est que les enfants se sont paisiblement endormis... Jusqu'à ce bruit curieux, indéfinissable, vers minuit. "Tu as entendu ?", me demande directement Audran qui se redresse, les yeux rivés vers un mur de la cabane d'où semble provenir cette espèce de son de frottement. "Oui ! Ce sont les ours qui doivent jouer. Ce n'est rien..." Mais j'avoue que je flippe un peu quand même. Et s'ils grattaient trop fort la chape ou si celle-ci s'effondrait sous notre poids ? Mais non, nous sommes en sécurité ! Et puis franchement, nous aurions été déçus si nous ne les avions pas entendus. Déjà que les loups se sont tus...

Une balade privée

Au réveil, un copieux petit-déjeuner nous attend alors que nous pouvons tranquillement observer le nourrissage de Willy et Marlène. Un employé du parc jette des poissons sur les pierres, dissimule des fruits et légumes dans les rochers... Les ours sont libérés du bas de la cabane pour partir à la recherche de la nourriture et aussi pour se prélasser dans leur plan d'eau ! "Oh, il prend son bain le gros nours avec ses jolis longs ongles", s'extasie Hugo, l'index pointé vers Willy. L'expérience s'achève par une balade privée avec Nicolas dans la vallée de la Réserve, avant l'ouverture du parc au public. L'occasion d'encore côtoyer les animaux sauvages, comme les mignons gloutons, et de caresser un sympathique âne du Poitou, le plus grand baudet du monde. Il est temps de quitter le domaine de Han avec des souvenirs plein la tête de ces ours plutôt... bien léchés !

PRATIQUE

Domaine des Grottes de Han, 2 rue Lamotte, 5580 Han-sur-Lesse. Prix de la nuitée trappeur : 105 € pp (inclus : visite du parc, de la grotte, des musées PrehistoHan et Han 1900). Infos : 084 37 72 13 www.grotte-de-han.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires