16/07/13 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Inspiration

Interviewer ses collègues, poser un micro sur le bureau d'à côté, c'est, très souvent, se regarder dans le miroir et c'est, surtout, de la facilité. Sauf que... Quand on côtoie le meilleur des témoins, il faudrait être idiot de le snober.

Inspiration

Ce mois-ci, nous publions deux reportages on ne peut plus " maison ". L'un est un article psycho sur les parents stressés pour les besoins desquels témoigne Annemie Goddefroy, une de nos deux journalistes responsables des pages droits et revenus. L'autre est un dossier juridique sur les assurances groupe, dans lequel vous pourrez lire le témoignage de Ludo Hugaerts, journaliste société.

A priori, c'est une forme de journalisme que je n'aime pas. Interviewer ses collègues, poser un micro sur le bureau d'à côté, c'est, très souvent, se regarder dans le miroir et c'est, surtout, de la facilité. Sauf que... Quand on côtoie le meilleur des témoins, il faudrait être idiot de le snober. D'où ces exceptions.

Souvent, on nous demande, mais comment faites-vous pour réaliser un magazine; cela doit être difficile de trouver toutes ces idées ? Non, ce qui est difficile, c'est de trier et de renoncer à développer certaines idées ! Car les sujets d'articles pullulent. A condition d'ouvrir ses yeux et ses oreilles. De se montrer ouvert aux autres, ce qui devrait quand même être un des fondamentaux de notre métier. Où ? Partout. En écoutant les gens bavarder, en faisant la file aux caisses, en taillant une bavette avec le banquier, le coiffeur, etc., en lisant vos courriers,... et en déjeunant à la cantine. Car nous avons la sagesse, le midi, d'évacuer les histoires de boulot pour nous aérer le cerveau avec toutes les autres choses de la vie. Et il y en a ! Annemie, qui a le don du récit, nous régale ainsi de ses perpétuelles angoisses maternelles qui deviennent des sketches irrésistibles. Dans lesquels, toute la tablée se reconnaît... plus ou moins. Et dans lesquels vous vous reconnaîtriez aussi. Car qu'y a-t-il de plus universel qu'une mère qui stresse pour ses grands enfants en train de s'envoler, alors que ces mêmes enfants - Cool Raoul ! - ne comprennent absolument pas le pourquoi de tant d'agitation. Une nonchalance qui a, certes, son charme... et qui contribue à nous stresser encore plus.

Nous avons aussi la chance d'avoir dans notre équipe, pour quelques précieux mois encore, un journaliste, Ludo, qui non seulement prépare sa retraite, mais qui, en plus, sur les bons conseils de nos juristes, prestera jusqu'au 1er janvier pour ne pas perdre financièrement une année de pension du fait qu'il a fêté ses 65 ans en juillet. Et donc Ludo " teste " tout pour vous : de la recherche de ses anciennes assurances groupe aux aléas du travail après 65 ans. Ce sont ses expériences qui nous ont soufflé les bonnes questions, celles que les gens se posent vraiment.

Ce que j'aime dans le journalisme que nous faisons ici, c'est que c'est la vraie vie - la vôtre, la nôtre - qui

l'inspire. Et un état d'esprit résolument positif qui l'anime. Chez nous, on rit, on pleure, mais quand il fait mauvais un jour, on se dit qu'il fera meilleur demain !

Et avec tout cela, nous voilà à la rentrée. Cela sent le papier des cahiers neufs, l'envie de se lancer dans de nouvelles activités, de prendre de bonnes résolutions (oui, oui, on va refaire du sport !) Septembre, après la pause de l'été, tout redémarre, et on n'en est pas fâché ! Belle rentrée à toutes et tous !

Nos partenaires