Elizabeth II, la reine au plus long règne

09/09/15 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

A 89 ans, la reine Elizabeth II devient, ce mercredi 9 septembre, le souverain au plus long règne de l'histoire du Royaume-Uni, record détenu jusqu'ici par la reine et impératrice Victoria. Couronnée à l'âge de 25 ans, elle aura déjà passé 23.227 jours sur son trône !

Son arrière-arrière-grand-mère Victoria avait régné 23.226 jours, 16 heures et 23 minutes. Par la même occasion, son fils le prince Charles,66 ans, détient le record national de l'héritier en devenir à l'attente la plus longue ...

Au Royaume-Uni, les règnes à rallonge semblent appartenir à la tradition ancestrale : le roi George III a régné pendant 59 années, tandis que Jacques Ier d'Angleterre a occupé le trône 58 ans. Les souverains Henri III et Edouard III ont respectivement eu un règne de 56 et 50 ans.

ElizabethAlexandra Mary est née le 21 avril 1926 à Londres et dirige son royaume depuis 1952. Un royaume qui s'étend du Royaume-Uni au Canada, en passant par l'Australie, la Nouvelle-Zélande, la Jamaïque, la Barbade, les Bahamas, la Grenade, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Îles Salomon, Tuvalu, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Belize, Antigua-et-Barbuda et Saint-Christophe-et-Niévès, autrement appelés les royaumes du Commonwealth.

Le saviez-vous?Le Royaume-Uni comprend l'île de la Grande-Bretagne et la partie nord de l'île d'Irlande. La Grande-Bretagne désigne l'Angleterre, l'Ecosse et le Pays de Galles. Les Royaumes du Commonwealth sont des Etats indépendants qui reconnaissent le chef du Commonwealth, actuellement la reine Élisabeth II, comme étant leur chef d'État. Ils sont aujourd'hui au nombre de seize. Ils sont membres du Commonwealth des Nations. Mais tous les Etats membres du Commonwealth des Nations ne sont pas des Royaumes du Commonwealth. Plusieurs d'entre eux sont des républiques ou ont un autre souverain comme chef d'Etat

Elizabeth II est la quatrième monarque de la dynastie des Windsor. Elle épouse, le 20 novembre 1947, Philip Mountbatten, né prince Philip de Grèce et de Danemark. Ce dernier obtient la nationalité anglaise l'année de leur mariage. Tous deux sont de lointains parents. Ils sont en effet des descendants de la reine Victoria, leur trisaïeule. Philip est un arrière-petit-fils de la fille de la reine Victoria, la princesse Alice. Elizabeth est quant à elle l'arrière-petite-fille du frère d'Alice, le roi Edouard VII.Avant l'annonce officielle des fiançailles, Philip renonce à ses titres royaux grec et danois. Lors de son mariage, il reçoit le titre de duc d'Edimbourgh.

Elle n'était pas destinée au trône

A sa naissance, Elizabeth était troisième dans l'ordre de succession pour le trône britannique, après son oncle Edouard VIII, le prince de Galles, et son père George VI, duc d'York. Il n'était pasprévu qu'elle devienne un jour reine car le prince de Galles était encore jeune et beaucoup pensaient qu'il se marierait et aurait des enfants. N'ayant aucun successeur légitime, Edouard a pourtant dû abdiquer pour pouvoir épouser la roturièreWallis Simpson.Le père d'Elizabeth devient alors roi sous le nom de George VI et elle devient l'héritière présomptive, ses parents n'ayant pas de garçon. Elizabeth n'a finalement eu qu'une soeur, Margaret.

Au début des années '50, la santé de son père décline. Dès 1951, Elizabeth le remplace fréquemment pour des cérémonies publiques. Elle se rend, cette année-là, en visite officielle en Grèce, à Malte et en Italie. En octobre de la même année, elle voyage au Canada avant de rencontrer le président des Etats-Unis, Harry S. Truman. En janvier 1952, Elizabeth et son époux se rendent en Australie et en Nouvelle-Zélande. Ce voyage est brutalement interrompu avec l'annonce du décès de son père George, le 6 février.

Un trône qu'elle n'a plus quitté

L'accession au trône d'Elizabeth est proclamée le 7 février 1952 au cours d'une cérémonie au Palais St James. Son couronnement sera célébré le 2 juin 1953 à l'abbaye de Westminster. Le couple royal est, à ce moment, déjà parent deux enfants : Charles, né en 1948, et Anne, née deux ans plus tard. Le petit Charles avait à peine 4 ans lorsqu'il s'est vu attribuer le titre de prince héritier. 62 ans plus tard, ce titre le poursuit puisque, selon l'opinion publique, Elizabeth n'est pas prête à laisser son trône : Charles n'est pas très populaire et son fils le prince William est encore trop jeune. Et selon la tradition britannique, un souverain règne jusqu'à sa mort, une abdication n'est pas de mise.

Le saviez-vous?Si elle bat des records de longévité au Royaume-Uni, la reine Elizabeth II est toujours devancée dans le classement mondial des têtes couronnées par le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, âgé de 87 ans et sur le trône depuis 1946. Mais tant Elizabeth que Bhumibol se font battre à plate couture par le roi Sobhuza II de Swaziland qui a régné sur son pays du 10 décembre 1899 au 21 août 1982, soit 82 années de règne ! La reine Elizabeth II est connue pour son amour des chiens, en particulier de la race des Welsh Corgis Pembroke. Elle en a possédés plus de 30 tout au long de son règne. Elle a même introduit la race des dorgis, un croisement entre un corgi et un teckel. Elle a actuellement deux corgis, Holly et Willow, ainsi que deux dorgis appelés Vulcan et Candy. La reine ne cache pas non plus sa passion pour les sports équestres. Elle possède 25 chevaux qui sont constamment entraînés et elle reste une fervente admiratrice des courses hippiques de la Royal Ascot.Théoriquement, le souverain britannique est propriétaire de tous les cygnes sauvages du royaume depuis le XIIe siècle, époque où le cygne était un symbole de prestige et considéré comme un mets délicieux. En théorie toujours, la reine possède également les dauphins, les baleines, les marsouins ainsi que les esturgeons évoluant dans les eaux entourant le Royaume-Uni.

Un documentaire interdit

Le couronnement de la reine Elisabeth II était considéré d'une importance médiatique dans de nombreux pays qui ont retransmis l'événement en direct. Sa famille a également fait l'objet d'un documentaire télévisé, diffusé pour la première fois sur les petits écrans le 21 juin 1969. Dans ce document, intitulé 'Royal Family', la reine accorde pour la première fois un regard sur sa vie privée. Il a été diffusé quatre fois en six mois et quelque 70% de la population britannique a au moins vu une fois ce film. Pourtant, 50 ans plus tard, toute rediffusion du documentaire est strictement interdite par la Cour. Il ne reste aujourd'hui qu'un court extrait, à voir sur YouTube

.

La reine fêtera la longévité de son règne au cours d'un dîner en famille dans sa résidence d'été de Balmoral (Ecosse). Selon le Daily Mail, son petit-fils le prince William et son épouse Kate lui tiendront compagnie. Le prince Charles sera quant à lui absent, retenu par d'autres obligations.

Nos partenaires