20/10/14 à 00:00 - Mise à jour à 00:00

Des photos pour toujours

Avec son téléphone, avec sa tablette, et parfois même avec un appareil photo, toute la journée, et plus si affinités, on prend des photos. Des photos de soi. Des photos des autres. Des photos de n'importe quoi.

Des photos  pour toujours

On retouche un peu, question d'être à son avantage. Un coup pour dégommer les rides. Un coup pour 5 kilos de moins. Un coup pour un bronzage californien. Vite vite, on poste sur Facebook, sur Instagram, sur tout ce qui nous raconte au monde. Le reste, on le stocke dans notre ordinateur. Pas le temps de faire le tri, déjà, il y a d'autres photos qui s'amoncellent. Et clic, et clac ! Le numérique, c'est chouette, ça permet de mitrailler, ça ne coûte rien.

L'autre jour, le " sujet " que je photographie s'agite. " Tu mets trois heures avant de pousser sur le déclencheur ! " Je cadre. Je ramasse un papier gras qui traîne. J'attends qu'un passant ait fini de passer. Je fais peu de photos. A l'ancienne. Et j'en jette beaucoup, immédiatement ou le soir même. A quoi bon garder des clichés moches ? Cela ne me fera aucun plaisir de les revoir. Et les beaux seront noyés dans le tas, donc je n'en profiterai pas non plus.

Le problème du numérique, qui ouvre par ailleurs toutes sortes de perspectives accessibles à tous, c'est qu'on ne se pose plus... C'est cette amie qui me raconte qu'elle a des milliers de photos de son petit-fils, mais pas une seule qu'elle ait envie d'encadrer alors qu'elle avait réalisé de si beaux portraits de ses enfants.

Non, ce n'était pas mieux avant, mais ceci explique sans doute pourquoi les photographes retrouvent soudain la cote (lire p 28). On les invite pour immortaliser des mariages, des grossesses, des naissances, des réunions de famille. On pose en studio, bien habillé, maquillé (de la poudre pour les hommes), sublimé par les lumières et le regard d'un pro. Ceux qui avaient toujours été persuadés qu'ils n'étaient pas photogéniques découvrent que c'était faux. Découvrent parfois leur vrai visage, beau.

La photo, c'est aussi de la transmission. C'est un beau cadeau que de demander à un photographe d'immortaliser la famille à l'occasion d'un moment privilégié comme Noël, quand on est tous ensemble. C'est un cadeau pour ceux qui se tiennent sur la photo. C'est aussi un cadeau pour les générations futures qui pourront y retrouver leurs racines. On ne sait pas très bien ce que deviendront les clés USB ou les disques durs; on a la preuve, en revanche, que les clichés sur papier restent lisibles dans les archives familiales... Joyeux Noël à tous !

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos