Choisissez le nom de votre exoplanète !

13/08/14 à 11:21 - Mise à jour à 11:21

16 Cygni B b, HD 178911 B b, PSR B1620-26 b. Quoi ? Ces noms ne vous disent rien ? A moi non plus, rassurez-vous ! Ces noms d'exoplanètes sont bien pratiques pour les scientifiques, mais ne parlent pas au commun des mortels.

Choisissez le nom de votre exoplanète !

© Getty Images/iStockphoto

Pour y remédier, l'Union astronomique internationale (UAI) propose que des personnes comme vous et moi votions pour le nom de 305 exoplanètes !

Les exoplanètes n'appartiennent pas au système solaire, puisqu'elles ne tournent pas autour du soleil, mais bien autour d'une autre étoile. Actuellement, ces planètes extrasolaires ont des noms formés de chiffres et de lettres. Un savant charabia qui précise leurs particularités. Par exemple, la plus brillante d'un système reçoit la lettre "A", les autres par ordre de luminosité, les lettres "B", "C", etc. Une lettre minuscule indique l'ordre de découverte dans un même système, "a" pour la première, "b" pour la deuxième, etc. A première vue, ça n'a pas l'air si compliqué, mais avouons que 16 Cygni B b, ce n'est pas très glamour.

D'abord les associations ...

L'UAI propose donc un programme de baptême de 305 exoplanètes. Mais attention, pas question de les affubler du nom de Kim Kardashian, des frères Bogdanov ou encore du président Obama. Il y a quand même des règles et des étapes à suivre. La première étape est terminée et nous, communs des mortels, n'avions aucun pouvoir au cours de celle-ci. Il s'agissait, pour les scientifiques de l'UAI, de sélectionner les exoplanètes concernées par le baptême communautaire. Les 305 qui ont été retenues gravitent dans 260 systèmes, sachant qu'il peut y en avoir entre une et cinq tournant autour d'une même étoile. Elles ont toutes été découvertes avant 2008. L'étape suivante démarre en septembre et, à moins d'être membre d'une association d'astronomie, elle ne nous concerne pas (encore). En effet, ces associations présentes dans le monde entier devront s'enregistrer sur internet pour sélectionner 20 à 30 systèmes qu'elles souhaitent baptiser. Les propositions seront soumises à l'UAI jusqu'en décembre.

... ensuite le commun des mortels

Si vous n'avez pas d'idée de doux nom à donner à votre exoplanète, pas de panique. Nous, commun des mortels donc, pourrons commencer, à partir de mars 2015, à voter pour nos propositions préférées, sans oublier de s'enregistrer au préalable sur le site de l'UAI. Les résultats seront rendus publics lors de l'Assemblée générale de l'UAI le 14 août 2015 à Honolulu.

Des règles strictes

Les votes s'effectueront à partir de noms proposés par des parents qui auront respecté des règles strictes : pas de nom à rallonge - 16 signes maximum -, de préférence prononçable dans plusieurs langues, pas de nom insultant, ni d'animaux ou de personnes vivantes. Il ne doit pas non plus faire référence à une marque commerciale, une religion ou un courant politique.

Intérêt pour l'astronomie

Ce projet piloté par l'UAI a vu le jour en raison de l'engouement et l'intérêt croissant du grand public pour l'astronomie. Depuis l'antiquité, les hommes ont donné des noms aux planètes qu'ils pouvaient observer à l'oeil nu. Des exoplanètes ont même reçu de vrais noms, comme Osiris et Mathusalem, mais au final, l'UAI, seule maîtresse des nomenclatures des planètes, refuse de valider ces dénominations.

Info:http://nameexoworlds.org/

Nos partenaires