Chiens et chats: une éducation différente

06/02/17 à 14:01 - Mise à jour à 13:56

Repas, propreté, compagnie... même si vos chiens et chats s'entendent bien, il ne faut pas leur réserver le même traitement. Voici quelques exemples.

Chiens et chats: une éducation différente

© Getty Images/iStockphoto

Les repas

Un chat doit avoir accès à de la nourriture vingt-quatre sur vingt-quatre alors qu'un chien adulte fait un ou deux repas au maximum, à heures régulières.

La raison : un chat grignote six à dix-huit fois par jour, alors que le chien mange une bonne fois pour toutes. Un chat nourri une seule fois développe un gros stress et un chien ayant sa nourriture en libre-service peut devenir obèse et se prendre pour le chef s'il est dominant (dans une meute, seul le chef se sert quand bon lui semble). Or un chat stressé peut se livrer au léchage compulsif et à la boulimie. Et un chien avec des prérogatives de chef risque de devenir agressif.

Les endroits de repos

Un chien doit avoir un emplacement attitré. Un chat multiplie les endroits pour piquer un roupillon.

La raison : pour un chien, son couchage a valeur de refuge et de contrôle d'espace. Il doit pouvoir s'y rendre quand bon lui semble et quand vous le renvoyez à sa place (en cas de bêtise). Un chat divise son territoire en plusieurs parties et peut dormir dans plusieurs endroits douillets.

Seul ou non

Un chien privilégie la compagnie et donc les pièces où vous êtes. Le chat peut aussi rechercher votre compagnie (s'il l'a décidé), mais il veut d'abord avoir accès à ce qu'il considère comme son territoire et qui inclut des zones où se cacher.

La raison : interdire l'accès à certaines zones peut avoir une valeur éducative chez un chien, surtout s'il est très dominant, car il faut le recadrer (seul le chef de meute - vous - a le droit d'aller partout). En revanche, empêcher un chat de se promener là où il en a l'habitude risque de le stresser. Il a besoin de s'isoler et de s'assurer que ses phéromones sont présentes sur tout son territoire.

Les punitions

Pris sur le fait, vous pouvez punir un chien en lui disant "non" et en le renvoyant dans son panier. Avec un chat, seule la "punition" indirecte, qui semble tomber du ciel, est valable: du bruit (pour faire diversion) ou un spray avec de l'eau envoyée de loin.

La raison : alors qu'un chien peut comprendre qu'il fait une bêtise, un chat ne voit pas où est le problème et pourrait même développer une phobie de l'humain si vous le contrariez. Attention, aucun des deux ne comprend une punition tardive et, bien sûr, cris et coups sont inacceptables.

La propreté

Une chatte apprend la propreté à ses chatons autour de sept semaines. Chez le chien, être capable de contrôler sa vessie prend plus de temps. Pour limiter des petits accidents, sortez-le après chaque repas et après sa sieste.

La raison : un chaton qui fait soudain hors de sa litière peut avoir un problème médical et doit être vu par le vétérinaire. Les accidents sont courants chez le chiot. Ne le grondez pas.

Auteur: Nathalie Szapiro-Manoukian (nt-f.com)

Nos partenaires