Bénévolat: aider les autres, ça rend heureux!

09/03/17 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Plusmagazine

Un coup de main, une oreille bienveillante ou de la compagnie. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous engager dans la voie du bénévolat. Avec, à la clé, le bonheur assuré !

Il suffit de taper le mot "bénévolat" sur Google pour voir apparaître un nombre incroyable de propositions. "C'est vrai, confirme Eva Hambach, directrice d'une association active depuis quarante ans dans le soutien des bénévoles. Avant, on associait surtout le bénévolat au secteur des soins mais c'est loin d'être aussi limité. Le profil des bénévoles a changé. Dans le passé, beaucoup s'engageaient dans une association jusqu'à leur pension et l'engagement se transmettait souvent d'une génération à l'autre. C'est moins le cas aujourd'hui. On subit, dans le cadre professionnel, une pression qui n'a jamais été aussi forte, si bien qu'il est devenu très difficile de mener de front vie professionnelle, familiale et bénévolat. Beaucoup de gens offrent leur aide mais pour une courte période. On s'engage moins sur la durée et on précise le nombre d'heures qu'on peut libérer. Parfois, on ne s'engage que sur un événement particulier. On attend de voir l'effet du recul de l'âge de la pension sur cet engagement. Aujourd'hui, la majorité des bénévoles ont 50 ans et plus, mais proportionnellement nous voyons au moins autant de jeunes qui s'engagent. On remarque aussi que les bénévoles restent actifs jusqu'à un âge avancé. Je trouve important que les associations offrent aux bénévoles plus âgés des tâches qui leur conviennent, pour qu'ils puissent continuer. Pour éviter des situations pénibles, il faudrait pouvoir en parler ouvertement."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 2 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés de Plus Magazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles de Plusmagazine.be.

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires