Apprendre à son chien à rester seul

06/06/16 à 12:09 - Mise à jour à 12:24

Lors de l'éducation d'un chiot, on pense toujours à lui apprendre la propreté, à réagir aux ordres comme "assis", "couché", "au pied", etc. Mais on oublie souvent de lui apprendre à rester seul !

Apprendre à son chien à rester seul

© iStock

Une vie en groupe

Le chien appartient à une espèce grégaire et n'est donc pas fait pour la solitude. Or, l'animal domestique d'aujourd'hui doit souvent rester seul quelques heures par jour, pendant que ses maîtres travaillent. Il est donc impératif de lui apprendre à le faire afin que cela ne lui soit pas trop pénible et qu'il ne développe pas de troubles comportementaux.

Un apprentissage progressif

On veille à ne pas laisser un chiot seul trop longtemps la première fois. Il faut l'habituer progressivement à des délais d'absence de plus en plus longs. On commence par s'absenter quelques secondes la première fois, puis quelques minutes, puis 10-15 minutes, ensuite 30 minutes, etc., jusqu'à arriver à un délai de 4 à 5h. Le but de la manoeuvre étant de faire prendre conscience au chiot que lorsque son maître part, il revient. Il n'associera donc pas le départ de son propriétaire à un sentiment d'abandon.

Résister aux pleurs

Il faut également veiller à ne pas revenir dans la maison si le chiot pleure, faute de quoi il risque de croire que c'est pour cette raison que son maître revient. A la longue, il risque de pleurer par conditionnement. Il est donc indiqué d'attendre un moment où l'animal est calme et détendu pour le rejoindre. Si l'apprentissage de la solitude permet au chien de rester seul sans trop de difficultés, cela ne lui apprend pas à "aimer" la solitude. On veillera donc dans la mesure du possible à ne pas laisser Médor trop longtemps et trop souvent seul...

En savoir plus sur:

Nos partenaires