12,5% de Belges font du bénévolat !

27/10/15 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

En Belgique, près de 1,16 million de personnes s'investissent comme bénévoles au sein de diverses organisations. Pour la première fois, une étude fournit des chiffres précis sur le volontariat, qui représente plus de 220 millions d'heures de travail chaque année.

12,5% de Belges font du bénévolat !

Des chercheurs des universités de Liège et de Gand ont, à la demande de la Fondation Roi Baudouin, réalisé une analyse quantitative permettant de chiffrer le travail volontaire en Belgique. Selon ces données, on peut estimer que plus de 1,8 million de personnes font du bénévolat au sens large que ce soit dans des organisations et/ou au bénéfice de tiers. Cette forme de bénévolatest informelle. Mais au sens de la loi, elles sont près de 1,16 million, soit 12,5% de la population âgée de plus de 15 ans, à effectuer des prestations gratuites. Le total de ces prestations représente 221,2 millions d'heures par an, soit 4,1% du volume de travail salarié annuel.

Les secteurs concernés

Quatre secteurs concentrent près de sept activités bénévoles sur dix : le sport (24,5%), la culture et les activités socio-culturelles (19,9%), les services sociaux (19,7%)ainsi que l'éducation et formation (16,8%). La grande majorité des bénévoles sont actifs au sein d'une association. En moyenne, ils prestent près de 190 heures par an, soit 4 heures de travail non rémunéré par semaine. Les hommes et les femmes sont quasiment aussi nombreux à faire du travail volontaire, sans toutefois effectuer les mêmes tâches. Les fonctions dirigeantes et les tâches qui relèvent d'un travail qualifié ou semi-qualifié sont plus souvent exercées par des volontaires masculins, tandis que les femmes assurent davantage de fonctions de service, dans l'éducation, la formation, la recherche et les organisations religieuses. Les hommes sont aussi plus présents dans le secteur du sport.

Le profil du bénévole

Contrairement à une idée reçue, les personnes plus âgées ne sont proportionnellement pas plus nombreuses à s'engager comme volontaires. Ainsi, les plus de 60 ans ne sont pas surreprésentés dans le secteur au regard de leur poids dans la population belge. Mais en raison du vieillissement de la population, ils constituent malgré tout, en chiffres absolus, le groupe de bénévoles le plus nombreux : environ un volontaire belge sur quatre a plus de 60 ans. En revanche, les jeunes âgés de 20 à 24 ans sont ceux qui consacrent le plus de temps au bénévolat. Par ailleurs, pas moins de 58% des activités bénévoles sont effectuées par des personnes qui sont diplômées de l'enseignement supérieur. Il apparaît également que les personnes qui ont un emploi font significativement plus de volontariat (57%) que les autres catégories, à l'exception des étudiants.

Bruxelles à part

Dans l'ensemble, les écarts entre la Wallonie et la Flandre sont assez peu marqués, mais le volontariat présente un profil un peu particulier à Bruxelles, puisque le taux de bénévolat global y est le plus faible. Par ailleurs, les titulaires d'un diplôme universitaire prestent plus de 40% des activités bénévoles.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos