Zoom sur ce froid qui fait du bien

06/12/17 à 13:16 - Mise à jour à 13:19

5 situations où le froid est bon pour la santé. En suivant le protocole adéquat, bien sûr!

Zoom sur ce froid qui fait du bien

© Getty Images/iStockphoto

Nous pestons contre lui mais le froid, à différents degrés d'intensité, a aussi des vertus sur la santé...

1/ Pour calmer une douleur post-traumatique

Foulure, entorse, claquage musculaire, contusion... Sur toutes les blessures provoquant une inflammation musculaire ou articulaire, l'application de froid est souveraine en première intention.

Zoom sur ce froid qui fait du bien

© Getty Images/iStockphoto

En contractant les vaisseaux sanguins, le choc thermique provoqué par le froid calme la douleur, stoppe l'épanchement sanguin et limite l'oedème. Il est aussi intéressant sur les douleurs d'arthrose réveillées par des mouvements répétés.

Le protocole

Toujours envelopper la glace d'un linge sec ou préférer les poches spécifiques (en pharmacie). Maintenir en place dix à vingt minutes, deux à trois fois par jour. Consulter si la douleur persiste plus de 48h.

Ne pas glacer une zone avec plaies ou en cas de diabète important ou de maladie de Raynaud. Avec les sprays réfrigérants, veiller à respecter au moins 20cm de distance de sécurité pour éviter la brûlure du froid.

2/ Pour soulager les rhumatismes

Zoom sur ce froid qui fait du bien

© Getty Images/iStockphoto

La cryologie du corps entier (CCE) consiste à utiliser l'effet anti-inflammatoire et antalgique du froid porté à l'extrême sur l'ensemble du corps. Un temps réservée aux sportifs de haut niveau, la méthode peut être proposée aux patients souffrant de douleurs rhumatismales. Elle consiste à traverser, en petite tenue (parties intimes et extrémités protégées), plusieurs salles dont la température est progressivement abaissée jusqu'à parfois atteindre -110°C.

Le protocole

Pour soulager les poussées inflammatoires, le traitement par CCE se déroule sur deux à trois semaines à raison d'une séance par jour. La méthode est soumise à un certificat d'aptitude car elle est contre-indiquée aux personnes cardiaques, hypertendues et aux patients souffrant de maladie de Raynaud, d'asthme non stabilisé, d'état infectieux.

3/ Pour éradiquer les bourrelets localisés

Alternative non invasive à la lipoaspiration, le froid est dans ce cas utilisé pour détruire les cellules adipeuses qui sont ensuite éliminées par l'organisme. La cryolipolyse, technique basée sur les découvertes de chercheurs de Harvard, permet de traiter, zone par zone, sans piqûres ni anesthésie, les amas graisseux souples résistants à la diététique et à l'exercice physique.

Le protocole

La zone à traiter -- ventre, poignées d'amour, cuisses, bras -- est "aspirée" par une ventouse qui induit une baisse ciblée et progressive de la température jusqu'à environ -3°C, entraînant la mort des adipocytes. Une séance de quarante à soixante minutes se traduit par des résultats visibles dans les un à trois mois, le temps que les cellules graisseuses s'éliminent. Le traitement est déconseillé en cas de pathologies veineuses et de maladie de Raynaud.

4/ Pour traiter lésions cutanées et tumeurs cancéreuses

En dermatologie, le froid intense, en général de l'azote liquide, a pour but de "congeler" l'eau contenue dans les cellules affectées pour les détruire. La brûlure du froid peut être superficielle (verrues) ou plus profonde (tumeurs précancéreuses, carcinome) et cette cryochirurgie nécessite alors une anesthésie locale. Le traitement direct des tumeurs par le froid peut parfois aussi s'appliquer "par voie interne" au rein, au col de l'utérus. La cryoablation constitue alors une alternative à la chirurgie pour les patients fragiles.

Le protocole

Cryochirurgie et cryoablation nécessitent la consultation d'un spécialiste. Il en va de même pour les verrues anciennes, car, par sécurité, les produits en vente libre ne produisent pas un froid assez intense pour les éradiquer.

5/ Pour mieux dormir, stimuler la circulation sanguine...

L'exposition à un froid modéré est aussi bénéfique au bien-être quotidien. Dans la journée, elle diminue les tensions et stimule la production d'endorphines, les hormones du bien-être. La nuit, elle prévient l'insomnie en abaissant la température corporelle nécessaire à l'endormissement... Ce qui par ricochet évite la prise de poids car l'organisme doit brûler plus de calories pour maintenir la température interne.

Zoom sur ce froid qui fait du bien

© Getty Images/iStockphoto

Sous la douche, son action vasoconstrictrice suivie en réaction d'une vasodilatation, stimule la microcirculation, le retour veineux et prévient les varices.

Le protocole

Dans la journée, sortir tête bien couverte car c'est par elle que file 30% de la chaleur corporelle mais éviter de sortir par grand froid en cas de problème cardiaque -- le coeur devant faire plus d'effort.

La nuit, dormir sous couverture dans une chambre entre 16 et 18°C permet d'abaisser la température corporelle de 1,5°C, propice au sommeil profond.

Sous la douche, toujours diminuer progressivement la température et remonter le pommeau de la cheville vers l'aine.

Auteur : Magali Quent (NT-F.COM)

Nos partenaires