Vivre aux côtés d'un hypocondriaque : comment réagir ?

17/08/17 à 16:35 - Mise à jour à 16:34

Elle est toujours persuadée d'être très malade. Son inquiétude la pousse à passer son temps à consulter des médecins, à consulter différents sites de médecine ou à faire des examens. Comment rassurer une telle personne ?

Vivre aux côtés d'un hypocondriaque : comment réagir ?

© Getty Images/iStockphoto

Que lui arrive-t-il?

Sa peur de la maladie n'est sans doute pas une nouveauté. Mais jusque-là, votre partenaire parvenait à garder une certaine distance, peut-être même à plaisanter sur ses angoisses d'avoir un cancer au moindre bobo!

Désormais, il semble s'être laissé rattraper et même déborder par ses craintes: il a franchi le cap d'une véritable hypocondrie. L'avancée en âge, le sentiment d'une fragilité de plus en plus grande, l'exemple de certains de vos proches atteints par la maladie ne sont probablement pas étrangers à ce basculement.

Pourquoi cela vous gêne-t-il?

Il est compliqué et éprouvant de vivre aux côtés d'un hypocondriaque. Vous aurez beau tenter de rassurer votre femme ou votre mari par des propos rationnels - notamment en vous appuyant sur les résultats de ses examens ne révélant aucune pathologie - ou par des gestes bienveillants à son égard, rien n'y fera ! Il ou elle sera toujours aussi convaincu d'être gravement malade. Et pourra même finir par vous en vouloir de ne pas le prendre au sérieux.

Comment réagir?

Soyez franc avec cette personne : dites-lui à quel point son comportement est excessif, envahissant et empêche toute existence sereine, pour lui et pour vous. Montrez-vous également empathique en lui disant par exemple: 'j'imagine que pour toi, ces angoisses perpétuelles de maladie doivent être une grande souffrance'.

Enfin, proposez-lui une solution: 'l'aide d'un psy pourrait t'être précieuse pour sortir de cet enfermement'. Renseignez-vous auprès de votre généraliste ou de votre pharmacien pour obtenir l'adresse d'un bon professionnel, et donnez-la à votre partenaire afin qu'il prenne rendez-vous. Proposez-lui de l'accompagner le jour J. Sans être intrusif, il s'agit de le motiver, de lui laisser le moins d'échappatoire possible.

Auteur : Isabelle Gravillon (NT-F.COM)

Nos partenaires