" Une pomme par jour éloigne le médecin ". Mais est-ce bien certain ?

20/07/17 à 09:26 - Mise à jour à 09:27

Voilà plus d'un siècle que les Anglais ont inventé la maxime " une pomme par jour éloigne le médecin ". Nous l'avons d'ailleurs reprise à notre compte. Mais les pommes sont-elles aussi bonnes pour la santé qu'on le prétend ?

" Une pomme par jour éloigne le médecin ". Mais est-ce bien certain ?

Pommes © iStock

1. Fable ou vérité ?

Fable ! Une enquête américaine récente menée aurpès de 9.000 personnes a démontré que manger une pomme tous les jours ne dispensait pas du tout de la visite chez le médecin. Les mangeurs de pomme interrogés pour cette enquête se rendaient autant chez le médecin ou à l'hôpital que les "abstinents" complets ou partiels.

Peut-on simplement arrêter de manger des pommes ? Non, parce qu'on a découvert que les mangeurs de pommes consommaient nettement moins de médicaments: 27% !

2. Pourquoi pas une pilule de vitamice C ?

Un comprimé peut contenir jusqu'à 1.000 mg de vitamine C, une pomme à peine 10 mg. Pourtant, mieux vaut manger une pomme. Car outre la vitmaine C, elle contient de puissants antioxydants, phénols et flavonoïdes notamment.

L'effet antioxydant des flavonoïdes d'une pomme - avec sa peau - est semblable à celui de 1.500 mg de vitamine C. Une pomme est donc bien plus efficace pour contrecarrer les radicaux libres, ces molécules agressives responsables de la dégradation des tissus et du vieillissement.

3. Donc, une pomme par jour tout de même !

Il est encore une autre bonne raison de manger une pomme par jour: les fibres alimentaires des pommes contribuent à abaisser le cholestérol tandis que le potassium minéral permet de maintenir une bonne pression artérielle. Une pomme par jour réduit donc (un peu) le risque de décès par maladie cardiovasulaire.

Une étude britannique a démontré qu'une pomme par jour était presque aussi efficace qu'un médicament anti-cholestérol. Et sans effets secondaires désagréables !

4. Au plus, au mieux.

Les antioxydants contenus dans les pommes peuvent également ralentir la croissance des cellules tumorales. A tout le moins en laboratoire... Les chercheurs ont ajouté des extraits de pomme dans des cultures de cellules cancéreuses de l'intestin et du foie. Plus la dose est élevée, plus la croissance est ralentie.

Une autre expérience a permis de constater que des extraits de pomme freinaient la croissance des tumeurs du sein. Les tumeurs restaient de petite taille et ne devenaient pas malignes. Les quantités d'extrait de pomme utilisées correspondent, pour l'homme, à l'équivalent de trois à six pommes par jour.

5. Laver avant de croquer.

Les phénols et les flavonoïdes aux vertus antioxydantes se retrouvent principalement dans la peau. Ne vous escrimez donc pas, comme votre maman vous l'a appris, à peler votre pomme aussi finement que posssible: ne la pelez pas ! Il suffit de bien la rincer avant de la croquer à belles dents. Par ailleurs, il est important que la pomme soit fraîche car, plus elle est fraîche, plus elle contient de vitamines.

6. Pas encore convaincu ?

Lisez plutôt ceci. Selon une étude brésilienne, manger une pomme avant le repas favoriserait la perte de poids. Les femmes qui ont tenté l'expérience ont perdu 33% plus de poids que celles qui ne l'ont pas fait.

Enfin, deux études ont permis de constater que manger cinq pommes par semaine réduisait le risque de maladies respiratoires, l'asthme notamment.

Auteur: Martha Cats

.

Nos partenaires